Statue of lady justice on bright background - Side view with copy space.

(Pas de) Tehlab

• Certains, de par leurs fonctions ou statuts, ont tendance à se placer au-dessus de la mêlée, de la justice même. Un journaliste, par exemple, ne peut aller en prison pour son travail, que soit le caractère diffamatoire de ses articles. Il reste justiciable toutefois. C’est la notion-même d’Etat de droit qui l’exige.
• J’en profite pour sauter du coq à… l’âme, et rappeler que l’impunité, ou immunité des sénateurs ne doit pas les protéger quand ils se rendent coupables de certains crimes, comme le vol, la corruption… la prochaine révision de la constitution doit impérativement consacrer ce principe. Cela va de soi. Mais pourquoi demander une chose aussi évidente ?
• Par exemple, des sénateurs du FLN et du RND avaient osé boycotter une séance plénière pour exiger la libération de l’un des leurs, pris la main dans le sac dans une sordide affaire de corruption. Je suppose qu’ils ont osé faire ça avant que le « hirak » ne voit le jour, même si leur immunité les protège par rapport à tous les crimes qu’ils pourraient encore commettre.
• Donc rien ne va changer pour le moment ?
• Wana aâreft…
M. A.