Lamamra-MAE Inde

ONU : Marathon diplomatique de Ramtane Lamamra

Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, poursuit son marathon diplomatique à New York dans le cadre des travaux de la 76e session de l’Assemblée générale (AG) de l’ONU.

Ainsi il a pris part à deux réunions de haut niveau et tenu une série de rencontres bilatérales avec ses homologues des pays membres, présents à New York dans le cadre de l’AG de l’ONU. Les réunions et rencontres ont constitué « une occasion de réaffirmer les positions de principe de l’Algérie à l’égard des questions régionales internationales et ses approches pour le règlement des crises internes, et de passer en revue les efforts visant à renforcer la paix et la sécurité dans son environnement régional, notamment en Libye, au Mali, au Sahara occidental et dans la région sahélo-saharienne, outre les initiatives visant à renforcer la confiance entre les parties concernées par la crise liée au barrage de la renaissance », a indiqué le MAE. « Ces efforts ont été salués par les participants aux travaux de l’AG dans sa session actuelle portant sur la lutte contre la pandémie, l’interdiction des essais nucléaires et la réunion ministérielle tenue par visioconférence autour du renforcement de l’action internationale dans le cadre multilatéral » , ajoute-t-on. Le Chef de la diplomatie algérienne a souligné l’impératif de renforcer « la coopération internationale pour faire face aux défis actuels, notamment les répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus et les changements climatiques », préconisant « un redoublement des efforts pour assurer une distribution équitable des vaccins anti-Covid-19, seul moyen à même d’endiguer la pandémie », précise-t-on. Lamamra a également tenu  » des concertations approfondies avec le président de l’AG des Nations unies, Abdulla Shahid, d’autant que la rencontre a constitué une occasion d’aborder les plus importantes clauses inscrites à l’ordre du jour de la session actuelle, notamment celles relatives à la paix, à la sécurité et au développement durable ». À ce propos, Lamamra a fait part du « soutien de l’Algérie aux priorités et aux objectifs qu’il a fixés cette année, y compris le renforcement de la coopération et de la solidarité entre les États en vue de lutter contre les retombées et les effets de la pandémie, particulièrement sur les États en voie de développement ».

Rencontres bilatérales avec de hauts responsables de l’ONU et des MAE de nombreux pays
Par ailleurs, le chef de la diplomatie algérienne a tenu des rencontres bilatérales avec ses homologues de Finlande, du Nigéria, de Slovénie et du Portugal, en vue de se concerter, coordonner et réaffirmer la constance des positions algériennes.
M. Lamamra a également rencontré le secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), Robert Floyd, affirmant l’engagement de l’Algérie à soutenir ses efforts visant à atteindre les objectifs du Traité et à édifier un monde exempt d’armes nucléaires, comme affirmé par le communiqué des MAE. Les entretiens avec le ministre des Affaires étrangères de la Finlande, Pekka Haavisto, au siège de la délégation algérienne à New York, ont permis d’ »examiner les voies et moyens de consolider les relations de la coopération bilatérale, en sus des questions régionales et internationales d’intérêt commun, y compris la situation prévalant au Proche-Orient, au Maghreb, dans la région sahélo-saharienne et dans la Corne de l’Afrique ». Lamamra a eu des concertations avec le ministre des Affaires étrangères du Nigéria, Geoffrey Onyeama, autour des principales questions politiques posées au niveau de l’UA, ainsi que les derniers développements enregistrés dans la région Sahélo-saharienne et au Maghreb ». Les deux ministres ont évoqué « les principaux projets stratégiques liés à la coopération bilatérale ».Avec le ministre des Affaires étrangères de la Slovénie, Anze Logar, les entretiens ont porté sur « les relations bilatérales et les voies de renforcer la coopération économique entre les deux pays ». Les deux chefs de la diplomatie des deux pays ont également abordé « nombre de questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment la promotion de la coopération entre l’Afrique et l’Europe au vu de la présidence par la Slovénie du Conseil de l’Union européenne ».
Lamamra a rencontré le ministre des Affaires étrangères du Portugal, Augusto Santos Silva. Les deux parties ont mis en avant « le niveau privilégié des relations historiques et de la coopération entre les deux pays. Les deux parties ont également passé en revue les développements au Maghreb arabe, dans la région sahélo-saharienne, outre les perspectives de renforcer les efforts afin de relever les défis conjoints dans la région méditerranéenne ».
M. Bendib