11.9 C
Alger
3 décembre 2023
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉL'EXPRESS

OAIC : l’ancien inspecteur général poursuivi pour espionnage économique

C’est dire l’étendue de l’affaire de l’importation de blé avarié lituanien qui remonte au 10 novembre 2020. Ainsi, les dernières nouvelles font état non seulement de corruption,
mais aussi d’espionnage économique dont s’est rendu coupable l’ancien inspecteur général de l’Office algérien interprofessionnel des céréales. En effet, une enquête ouverte par les services de sécurité a élucidé tout récemment une affaire de divulgation de secrets d’une entreprise publique (OAIC) à des agents étrangers impliquant un fonctionnaire de cet organisme.
Selon les précisions de la communication de la sûreté de wilaya d’Alger, chargée de l’enquête, il s’agit de l’ancien inspecteur général de l’OAIC. Le même responsable cumulait également les fonctions de directeur du commerce extérieur, soit le responsable direct sur le dossier des importations.
L’enquête de la police a permis ainsi la récupération de 6 à 8 millions d’euros et la saisie de biens immobiliers à l’intérieur du pays et à l’étranger. Hier, d’ailleurs, le mis en cause a été présenté devant le magistrat instructeur près du tribunal de Sidi-M’hamed, à Alger, pour l’ouverture d’un dossier d’instruction concernant cette affaire d’espionnage d’ordre économique. Il convient de rappeler que lundi dernier, après avoir été limogé novembre 2020, l’ex-directeur général de l’OAIC, Abderrahmane Bouchahda, a été mis sous mandat de dépôt par le tribunal de Guelma, selon des sources concordantes.

Le nouveau billet de 2000 DA mis en circulation
La Banque d’Algérie a lancé, jeudi, à Alger, le nouveau billet de 2.000 dinars algériens (DA) portant le thème les héros de la Révolution, conçu à l’effigie des six chefs historiques déclencheurs de la révolution nationale, et ce, à l’occasion de la célébration du 19 mars 1962. Le secrétaire général de la Banque d’Algérie, Mohamed-Cherif Koutchoukali, a précisé que  ce billet présente au recto une tonalité violacé avec trois couleurs juxtaposées, reprenant la mythique photographie du groupe des six chefs historiques prise la veille du déclenchement de la guerre de libération nationale. La photo est posée sur un fond de montagnes représentant les monts de Bouzegza, des Aurès et de Kherrata, théâtres de la guerre de libération nationale. Le verso du billet présente une tonalité marron violacé et représente des symboles du patrimoine historique et culturel algérien, à savoir, la Foggara qui est un ouvrage ancestral de mobilisation hydrique et de partage des eaux ainsi que le mausolée numide d’Imedghassen. Egalement, les Algériens auraient constaté la nouvelle pièce de 200 DA ainsi mise sur le marché monétique.

Des nouvelles règles à l’importation fixées par décret
Un décret exécutif fixant les modalités d’exercice des activités d’importation de matières premières, produits et marchandises destinés à la revente en l’état, a été publié au Journal officiel n 20. Signé par le Premier ministre, , le 9 mars dernier, ce décret exécutif stipule dans l’un de ses articles que les activités d’importation de matières premières, produits et marchandises destinés à la revente en l’état, sont exercées sur la base d’extraits de registre du commerce électronique portant des codes d’activités homogènes relevant d’un seul sous-groupe des groupes d’activités d’importation inclus dans la nomenclature des activités économiques soumises à inscription au registre du commerce. Selon l’article 5 bis de ce décret, les sociétés commerciales concernées sont tenues de souscrire, selon le cas, à l’un des cahiers des charges fixant les conditions et engagements des parties liées à l’exercice de l’activité d’importation de matières premières, produits et marchandises destinés à la revente en l’état.

L’ENI avoue avoir tenté d’étouffer une affaire de corruption au Congo
Le géant italien des hydrocarbures Eni a annoncé, jeudi, avoir proposé au parquet de Milan de payer une amende de 11,8 millions d’euros pour mettre fin à une enquête sur des soupçons de corruption au Congo-Brazzaville visant la société et l’un de ses dirigeants. Le parquet a requalifié le délit présumé de corruption internationale en malversation, ouvrant la voie à un accord à l’amiable, a expliqué le groupe dans un communiqué. Selon la presse italienne, l’enquête entamée en 2017 porte sur des renouvellements de permis pétroliers sollicités en 2015 par Eni au Congo-Brazzaville. Le groupe est soupçonné d’avoir accepté de vendre en contrepartie des parts de sa licence à une société écran détenue par des fonctionnaires de ce pays d’Afrique centrale. Eni a assuré que sa proposition «ne représente pas une reconnaissance de culpabilité de la part de l’entreprise», mais «une initiative visant à éviter la poursuite de la procédure judiciaire qui entraînerait d’importantes dépenses de ressources pour Eni et toutes les parties concernées». Cette annonce intervient au lendemain de la décision d’un tribunal de Milan de relaxer les dirigeants d’Eni ainsi que du géant pétrolier Shell, mis en cause dans une vaste affaire de corruption au Nigeria. Dans ce procès retentissant, le parquet italien soupçonnait les deux groupes d’avoir versé 1,092 milliard de dollars de pots-de-vin, sur un total de 1,3 milliard déboursé en 2011, pour l’acquisition au Nigeria d’une licence d’exploration du bloc pétrolier offshore OPL-245. Parmi les 13 prévenus figuraient le patron d’Eni, Claudio Descalzi, et son prédécesseur Paolo Scaroni, à l’encontre desquels le parquet de Milan avait requis en juillet des peines de huit ans de prison pour corruption. M.Descalzi est visé par une autre enquête diligentée en 2019 par le parquet de Milan pour conflit d’intérêt dans le cadre des activités d’Eni au Congo, des soupçons qu’il a qualifiés de «sans fondement».

Sonatrach victime de plagiat sur Facebook
La Compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a dénoncé, jeudi, dans un communiqué, les tentatives de plagiat de son site Facebook, qu’elle a qualifiées de pratiques malhonnêtes et délictueuses, assurant qu’elle a pris des mesures coercitives à l’encontre de ces sites imposteurs. Le site Facebook de Sonatrach fait l’objet ces derniers temps de plus en plus de grossières tentatives de plagiat et usurpation d’identité visuelle de la part de pages d’origine inconnue se proclamant émanant de Sonatrach , en adoptant le logo, les couleurs et même le contenu de l’Entreprise, a avisé le groupe dans son communiqué publié sur sa page officielle facebook. Il a, dans ce cadre, affirmé qu’il n’existe qu’une seule et unique page Facebook officielle de Sonatrach et celle-ci est naturellement enregistrée sur la plateforme numérique et dûment protégée par la réglementation y afférente, ce qui exclut de facto toutes les autres pages Facebook de reprendre la charte graphique de Sonatrach pour leurs publications.

La Finlande « pays le plus heureux du monde »
La Finlande a été désignée, hier, « pays le plus heureux du monde » pour la 4e année consécutive, dans un classement du bonheur dominé par les pays européens où l’impact du Covid-19 a été étonnamment contrasté. Avec une note de 7,84 sur 10, le pays nordique devance le Danemark, la Suisse, l’Islande et les Pays-Bas, nouveaux venus dans le top 5 de la dernière édition du « World Happiness Report », une étude annuelle sponsorisée par les Nations unies. L’étude, publiée depuis 2012, utilise principalement des sondages Gallup demandant aux habitants leur propre niveau de bonheur, croisé avec le PIB et des évaluations concernant le niveau de solidarité, de liberté individuelle et de corruption, pour aboutir à une note sur dix points.
L’Allemagne pointe à la 13e place, le Canada arrive 14e, le Royaume-Uni 17e, les Etats-Unis 19e, la France 21e. Le Brésil est en 35e position, le Japon 56e, la Russie 76e et la Chine 84e, selon le classement officiel d’environ 150 pays, qui pondère les données des trois dernières années.

Related posts

Assassinat d’un ressortissant chinois : La DGSN arrête deux suspects

courrier

CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME de l’ONU : Soutien réaffirmé au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination

courrier

La diplomatie cumule les bons points : Le Conseil de sécurité salue le rôle moteur de l’Algérie au Mali

courrier

MARCHÉ PÉTROLIER : L’OPEP+ maintient la réduction de la production

courrier

FEUX DE FORÊT : Le recensement ouvre la voie à l’indemnisation

courrier

L’ANP renfirce son industrie militaire : des hélicoptères algériens pour bientôt

courrier