10.9 C
Alger
27 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
L'EXPRESS

Neuf décès et 216 blessés sur les routes durant les dernières 48 heures

Neuf (9) personnes ont trouvé la mort et 216 autres ont été blessées dans plusieurs accidents de la circulation survenus à travers différentes régions du pays durant les dernières 48 heures, selon un bilan publié samedi par la Protection civile. Les secours de la Protection civile sont intervenus également, durant cette période, pour prodiguer les premiers soins à 51 personnes incommodées par le monoxyde de carbone émanant d’appareils domestiques, à travers plusieurs wilayas, alors qu’à Djelfa une femme, âgée de 35 ans, a été mortellement intoxiquée par le monoxyde de carbone, émis par un chauffe-eau. Par ailleurs, les unités de la Protection civile sont intervenues également à travers plusieurs wilayas où 20 opérations de sauvetage et d’assistance à personnes en danger ont été effectuées suite aux dernières pluies qui se sont abattues sur ces wilayas. Le bilan de la Protection civile fait également état du lancement de deux (02) opérations de recherches de personnes emportées par les crues à Béjaia et à Skikda, alors qu’à Skikda, 259 familles ont été évacuées de leurs domiciles par me sure de prévention, suite au débordement des oueds. Dans la commune d’Azzaba, le corps d’un enfant, âgé de 5 ans, a été repêché samedi matin, alors que dans la commune de Skikda, les unités de la protection civile ont procédé au sauvetage de 05 personnes à bord d’un véhicule, d’une personne, coincée dans une usine et d’une autre personne au centre ville de la commune, cernées par les eaux pluviales. De nombreuses autres opération d’épuisements ont été effectuées à travers les communes de Skikda, Hammadi krouma, Azzaba, Ramdane Djamel, El Harrouche et Ben Azouz, ajoute le bilan. Selon la même source, 130 opérations d’épuisements et de pompage des eaux pluviales, ont été effectuées par les équipes de la Protection civile dans plusieurs habitations et édifices publics et privés, ainsi que dans plusieurs quartiers suite aux stagnations des eaux de pluies. A Constantine, les secours de la Protection civile ont sauvé 03 personnes qui étaient coincées à bord de leurs véhicules, suite à la stagnation des eaux pluviales, alors qu’à Batna, 02 personnes qui étaient coincées à bord d’un véhicule, suite débordement d’oued au lieu dit domaine « Torna » ont été également sauvées. A Mila, 02 personnes qui étaient coincées sur le toit d’une maison, suite au débordement de deux oueds ont été également secourues. Par ailleurs, les unités de la Protection civile ont effectué plusieurs opérations de pompage et d’épuisement des eaux pluviales, à travers plusieurs communes des wilayas d’El Tarf, Annaba, Guelma, Sétif et Jijel.

Pakistan: au moins 11 morts dans l’incendie d’un centre commercial

Au moins 11 personnes ont été tuées et 35 blessées samedi dans l’incendie ayant ravagé en partie un centre commercial de Karachi, ont annoncé des responsables dans un nouveau bilan. « Nos sauveteurs ont retiré 11 corps » des décombres, a déclaré Shahid Hussain, un porte-parole de l’organisation Chippa, qui opère des services de secours. Il a ajouté que 35 personnes avaient été blessées, dont sept grièvement. « Au moins 40 personnes ont pu être sauvées », a-t-il dit. Un précédent bilan a fait état de 8 morts. Shabbir A1li, un porte-parole du ministère provincial de la Santé, a confirmé le bilan provisoire. L’incendie s’est déclaré au quatrième des six étages du centre commercial de la ville portuaire. M. Hussain a précisé qu’il avait été déclenché par un court-circuit dans un générateur et avait rapidement embrasé deux étages du centre commercial. Les incendies sont fréquents au Pakistan où les mesures anti-incendies et les normes de construction de bâtiments et leur application laissent beaucoup à désirer. Au moins 250 employés d’une usine de textile étaient morts dans un incendie en 2012 à Baldia Tow n, dans l’ouest de Karachi. Le bâtiment ne comptait aucune issue de secours.

Covid-19: le nombre de décès augmente dans deux régions du monde, dont l’Afrique

Plus de 519.000 personnes ont contracté le Covid-19 dans le monde entre le 23 octobre et le 19 novembre, et plus de 2.400 personnes en sont mortes durant la même période, ont rapporté samedi des médias citant un bilan de l’OMS. Au niveau mondial, le taux d’incidence de la maladie a diminué de 13% par rapport aux quatre semaines précédentes, tandis que le taux de mortalité a baissé de 72%. Toutefois, une augmentation de 14% du taux d’incidence a été enregistrée dans la région du Pacifique occidental, tandis que les décès ont augmenté en Afrique et en Méditerranée orientale – de 167% et 12%, respectivement, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon une fiche d’information de l’OMS, 519.399 contaminations et 2.456 décès ont été détectés dans le monde en quatre semaines. Les données de l’OMS montrent un schéma hétérogène de la mortalité entre les régions. Dans la région du Pacifique occidental, le nombre de nouveaux cas a augmenté de 14% en quatre semaines et la mortalité a diminué de 38%. L’Europe a enregistré une baisse de 18% du taux d’incidence et de 49% de celui de la mortalité. En Afrique, 14 % de cas en moins ont été signalés, mais le nombre de décès a augmenté de 167%. En Méditerranée orientale, le nombre de malades a diminué de 19%, tandis que le nombre de décès a augmenté de 12%. La Russie a enregistré le plus grand nombre de cas de Covid-19 au cours des quatre semaines, avec 121.482 infections. Viennent ensuite l’Italie (104.165 cas), Singapour (65.021 cas), l’Australie (34.635 cas) et la Pologne (21.876 cas). L’Italie a enregistré le plus grand nombre de décès avec 597 morts. Viennent ensuite la Suède (372 décès), la Russie (250 décès), l’Iran (158 décès) et la République tchèque (112 décès).

Covid-19: le nombre de décès augmente dans deux régions du monde, dont l’Afrique

Plus de 519.000 personnes ont contracté le Covid-19 dans le monde entre le 23 octobre et le 19 novembre, et plus de 2.400 personnes en sont mortes durant la même période, ont rapporté samedi des médias citant un bilan de l’OMS. Au niveau mondial, le taux d’incidence de la maladie a diminué de 13% par rapport aux quatre semaines précédentes, tandis que le taux de mortalité a baissé de 72%. Toutefois, une augmentation de 14% du taux d’incidence a été enregistrée dans la région du Pacifique occidental, tandis que les décès ont augmenté en Afrique et en Méditerranée orientale – de 167% et 12%, respectivement, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon une fiche d’information de l’OMS, 519.399 contaminations et 2.456 décès ont été détectés dans le monde en quatre semaines. Les données de l’OMS montrent un schéma hétérogène de la mortalité entre les régions. Dans la région du Pacifique occidental, le nombre de nouveaux cas a augmenté de 14% en quatre semaines et la mortalité a diminué de 38%. L’Europe a enregistré une baisse de 18% du taux d’incidence et de 49% de celui de la mortalité. En Afrique, 14 % de cas en moins ont été signalés, mais le nombre de décès a augmenté de 167%. En Méditerranée orientale, le nombre de malades a diminué de 19%, tandis que le nombre de décès a augmenté de 12%. La Russie a enregistré le plus grand nombre de cas de Covid-19 au cours des quatre semaines, avec 121.482 infections. Viennent ensuite l’Italie (104.165 cas), Singapour (65.021 cas), l’Australie (34.635 cas) et la Pologne (21.876 cas). L’Italie a enregistré le plus grand nombre de décès avec 597 morts. Viennent ensuite la Suède (372 décès), la Russie (250 décès), l’Iran (158 décès) et la République tchèque (112 décès).

L’ancien journaliste à l’APS Djamel Eddine Bouatta n’est plus

L’ancien journaliste à l’agence Algérie presse service (APS), Djamel Eddine Bouatta, est décédé à l’âge de 76 ans, a-t-on appris samedi auprès de ses proches. Né en 1947, le défunt était journaliste à l’APS où il a occupé plusieurs responsabilités et a été correspondant de l’agence à Rome. Il a également travaillé pour le journal El Moudjahid, l’hebdomadaire Révolution Africaine, et pour certains journaux et organes de presse nationaux privés. Le défunt a été inhumé samedi au cimetière de Sidi Fredj à Alger. En cette pénible épreuve, le Directeur Général de l’APS, M. Samir Gaïd, a présenté ses sincères condoléances et toute sa compassion à la famille du défunt et à ses collègues, priant Dieu Tout-Puissant de l’accueillir dans Son vaste paradis et de prêter à sa famille et à ses proches, patience et réconfort.

Related posts

Démantèlement d’un réseau spécialisé dans l’émigration clandestine à Mostaganem

courrier

Trois morts dans un accident de la route à Djelfa

courrier

38 blessés dans 24 accidents durant les deux jours de l’Aïd à Tizi-Ouzou

courrier

Chaleur caniculaire dans plusieurs wilayas du pays à partir de ce mardi

courrier

NCA Rouiba lance son nouveau site internet

courrier

Le représentant de l’UNICEF chez Mounia Meslem

courrier