Accident

Neuf blessés dans un accident de la circulation à Oued Rhiou

Neuf (9) personnes ont été blessées dans un accident de la circulation survenu vendredi soir à Oued Rhiou (50 km à l’est de Relizane), a-t-on appris auprès de l’unité principale de la Protection civile. L’accident est survenu aux environs de 16 heures au niveau de la RN4 à l’entrée ouest de la commune de Oued Rhiou suite à une collision entre un véhicule utilitaire et une voiture touristique en stationnement, a précisé à l’APS, l’officier de permanence, le sous lieutenant, Youcef Chaib Eddour. Cet accident a causé des blessures plus au moins graves à neuf personnes (14-73 ans) lesquelles ont été transférées par les agents de la protection civile vers l’établissement public hospitalier, Ahmed Francis de Oued Rhiou, a ajouté la même source. Les services de sécurité territorialement compétents ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de cet accident.

Une nouvelle espèce d’araignée à corne découverte en Angola
Des chercheurs sud-africains ont récemment découvert dans le sud sauvage de l’Angola un spécimen d’araignée jusqu’alors inconnu sur notre planète, qui présente la particularité d’arborer une grande corne au-dessus de la tête. Ce nouveau type de mygale a été découvert au cours d’une campagne scientifique de recensement de la biodiversité menée en 2015-2016 dans la région de l’Okavango, à cheval entre l’Angola, la Namibie et le Botswana. Au cours de son exploration, John Midgley, du Museum d’histoire naturelle de Pietermaritzburg (est), est tombé par hasard sur un, puis plusieurs exemplaires d’une araignée aux caractéristiques inédites. «Quand j’ai reçu une photo (de ce spécimen) sur mon téléphone, je n’en ai pas cru mes yeux», a indiqué son confrère Ian Engelbrecht, de l’Institut national sud-africain de la biodiversité et à l’université de Pretoria.

Everest : la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
La Chine a interdit aux touristes d’accéder à son camp de base vers l’Everest situé au Tibet alors qu’une campagne se développe pour nettoyer les déchets qui jonchent le toit du monde, on annoncé vendredi des médias officiels. Cette interdiction s’applique aux «touristes ordinaires» et non aux alpinistes ayant obtenu l’autorisation de tenter l’ascension, a rapporté l’agence Chine-Nouvelle.* L’accès sera fermé à partir des zones situées au dessus du monastère de Rongpo qui est à près de 5.000 mètres d’altitude. Un nouveau camp réservé aux visiteurs sera installé à environ deux kilomètres de l’ancien, a précisé l’agence. L’Everest, un sommet de 8.848 mètres à cheval sur le Népal et la Chine, a vu affluer depuis quelques années non seulement les alpinistes mais aussi les touristes. Cette popularité croissante fait qu’on retrouve sur place, outre de plus en plus de détritus abandonnés, davantage de corps d’alpinistes victimes de la montagne. Et vu l’encombrement côté népalais, de plus en plus d’alpinistes de l’Everest délaissent la traditionnelle voie d’ascension au Népal pour gravir le versant chinois, à partir du Tibet. En 2018, la Chine a mené trois opérations de nettoyage au dessus de 5.200 mètres, collectant «plus de huit tonnes de déchets domestiques, de selles humaines et de restes de matériel d’alpinisme».

L’indemnisation des rescapés du 11 septembre revue en forte baisse
La responsable du fonds de compensation des victimes du 11 septembre 2001 a annoncé vendredi que les montants d’indemnisation allaient désormais être réduits de 50 à 70%. «Au 31 janvier 2019, un montant total de 5 milliards de dollars avait été versé pour rembourser ou indemniser quelque 21.000 personnes – victimes directes, membres de leur famille, ou personnes tombées malades après les attentats -», a indiqué la responsable du fonds, Rupa Bhattacharyya. Or, vu les quelque 19.000 demandes de remboursement encore en souffrance, celles qui devraient encore être déposées avant la date butoir de décembre 2020, et la limite de 7,375 milliards alloués par le Congrès, «il n’y a pas assez de financement pour payer les demandes actuelles et attendues aux mêmes niveaux» que ce qui se faisait jusqu’ici, a expliqué Mme Bhattacharyya. «Il faudrait 12 milliards de dollars au total pour rembourser les demandes en souffrance et celles attendues», a-t-elle précisé. Du coup, les demandes en souffrance ne pourront être remboursées qu’à hauteur de 50% du taux d’indemnisation appliqué jusqu’ici. Pour les demandes déposées après le 1er février 2019, le taux d’indemnisation sera même réduit de 70%. «Nous sommes douloureusement conscients de l’injustice de ce plan», a-t-elle déclaré. «Malheureusement, la loi ne nous donne pas le choix».

Saisie record de cornes de rhinocéros à Hong Kong
Les douaniers à l’aéroport international de Hong Kong ont arrêté deux passagers qui transportaient 40 kilogrammes de corne de rhinocéros, un record pour des cornes passées en contrebande via les airs. Au moins 24 cornes, d’une valeur estimée à huit millions de dollars hongkongais (900.000 euros), ont été saisies, selon une photographie publiée par les autorités. Les contrebandiers présumés arrivaient dans l’ex-colonie britannique en provenance de Johannesburg et se rendaient à Ho Chi Minh ville, au Vietnam. Ils avaient empaqueté le tout dans des boîtes en carton, selon un communiqué publié jeudi soir par le service des douanes. Celui-ci n’a pas précisé leur nationalité. D’après ADM Capital Foundation, branche philantrophique du fonds d’investissement du même nom, cette saisie représente un cinquième des quantités de cornes de rhinocéros découvertes dans la ville ces cinq dernières années. Sophie le Clue, directrice du programme environnemental de la Fondation, a estimé qu’un réseau de trafiquants était à l’origine de cette opération. «On aimerait voir moins de saisies et davantage de responsables de ces délits devant un tribunal, pas seulement les mules» (personnes uniquement chargées du transport), a-t-elle dit à l’AFP. Quinze jours auparavant, Hong Kong avait annoncé la saisie record de huit tonnes d’écailles de pangolin dans un conteneur en provenance du Nigeria et à destination du Vietnam. Un milliers de défenses d’ivoire avaient aussi été saisies

Ooredoo organise un diner en l’honneur des médias nationaux : Pour un partenariat renforcé et durable
Ooredoo a organisé dans la soirée du mercredi 13 février 2019 à l’hôtel AZ de Zeralda à Alger, un diner en l’honneur des médias nationaux en présence notamment du ministre de la Communication, M. Djamel Kaouane et du Directeur général de Ooredoo, M. Abdullatif Hamad Dafallah.
Ce diner convivial qu’organise Ooredoo en début de chaque année et qui réunit l’ensemble des professionnels du secteur national des médias et de la communication est une tradition annuelle que Ooredoo tient à honorer depuis une décennie.
Dans son discours de bienvenue, M. Abdullatif Hamad Dafallah a notamment déclaré : « Ooredoo a bâti un partenariat solide et privilégié avec les médias nationaux dans toute leur richesse et diversité. Les médias demeurent un pilier sur lequel repose notre stratégie de communication et constituent un trait d’union entre Ooredoo et ses millions de clients.
Nous vous remercions pour votre fidélité et de partager avec nous nos réussites et nos réalisations. Ooredoo ambitionne de poursuivre ce partenariat avec la grande famille de la presse algérienne et veillera à le renforcer davantage dans le futur Incha Allah. »
Cette rencontre avec les médias a été l’occasion de revenir sur les réalisations de Ooredoo durant l’année 2018 notamment dans la démocratisation de l’Internet mobile haut débit et l’extension de son réseau de couverture 4G aux 48 wilayas.
Lors de ce diner convivial, les différentes initiatives lancées par Ooredoo en direction des médias ont été évoquées à l’instar des formations de son Club de presse et Media Star, son concours journalistique qui récompense chaque année l’excellence et le talent des journalistes algériens dont la 13ème édition sera lancée prochainement.
Ce rendez-vous annuel en l’honneur des médias a constitué une opportunité pour Ooredoo de partager avec la famille de la presse algérienne des moments privilégiés d’échanges et de convivialité.