Musée des beaux arts

Musée des Beaux-arts : Opération de restauration de moulages du début XXe siècle

Trois moulages d’œuvres d’art du grand sculpteur français Auguste Rodin (1840-1917) sont en cours de restauration au Musée national des Beaux-Arts d’Alger où ils sont exposés depuis son ouverture, il y a près d’un siècle.

Entamée dernièrement dans le cadre de la célébration du mois du patrimoine (18 avril- 18 mai), l’opération de restauration, confiée au sculpteur et artiste peintre Ali Boukhalfa, concerne trois moulages de « grande valeur » qui proviennent du Musée Rodin de Paris. « L’homme qui marche », « Saint-Jean Baptiste » et « Eve » devront subir une restauration pour réparer des parties délabrées de ces œuvres. Pour « L’homme qui marche », le socle fait avec une ossature en bois et du plâtre, nécessite une restauration, affirme Ali Boukhalfa, qui avait déjà restauré les monuments du sculpteur français Emile Gaudissart au Jardin d’Essais d’El Hamma. La restauration de sculptures exige une « maitrise parfaite de l’anatomie », a souligné cet artiste pour qui la restauration requiert un savoir, une technique et surtout de la passion. « Ces moulages ont d’une grande valeur artistique qui ont besoin de restauration et de sauvegarde », a résumé la directrice du musée, Dalila Orfali. Dans le cadre de son programme du mois du patrimoine, le musée des Beaux-arts a également reconduit, partir de ce mardi, un atelier hebdomadaire de peinture et d’enluminure dédié aux enfants et animé par la plasticienne Djazia Cherrih. Ouvert en 1930 par les autorités coloniales françaises, le musée national des Beaux-arts propose à ces visiteurs un voyage à travers six siècles d’histoire de l’art universel dans une bâtisse bientôt centenaire renfermant l’une des plus importantes collections du continent estimée à plus de 8000 oeuvres d’art entre peintures, sculptures, livres anciens, moulages et autre mobilier.