Mohamed Hattab, ministre de la Jeunesse et des Sports : «Nous comptons abriter d’autres manifestations internationales»

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, a affirmé lundi que les résultats réalisés par les athlètes algériens durant les Jeux africains de la jeunesse 2018 (JAJ) qui se déroulent à Alger étaient «prometteurs», mettant en avant que son secteur oeuvre à faire de l’Algérie un pays hôte des compétitions internationales.

«Les résultats réalisés par la jeunesse algérienne sont prometteurs et cette dernière aura son mot à dire à l’avenir. Je crois que le bilan réalisé jusqu’à présent est bon d’autant plus que nous occupons la deuxième place du nombre total des médailles», a déclaré le ministre lors de sa présence aux compétitions d’escrime à la salle sportif du Centre sportif féminin de Ben Aknoun (Alger). «Nous attendons beaucoup de ces jeunes dans les Jeux méditerranéens de 2021 et les Olympiades de 2024, mais cela passe par la participation à des compétitions de haut niveau et un accompagnement financier dans le cadre de la concertation avec les fédérations sportives afin de libérer le potentiel des talents montants au niveau national et international», a-t-il ajouté. «A travers l’organisation de cette manifestation continentale, nous préparons avec force l’Algérie à abriter de nouveau les manifestations internationales», a soutenu le ministre. M. Hattab a révélé que «l’Association des Comités nationaux olympiques africains (ACNOA) a salué les conditions d’organisation», ajoutant que «l’ACNOA a reconnu la difficulté de réunir, de nouveau, les conditions dont l’Algérie a pu réunir pour accueillir les délégations participantes à ces Jeux». «L’ACNOA a reconnu la difficulté d’organiser d’autres éditions similaires à celle organisée par l’Algérie ce qui signifie que nous étions à la hauteur et nous resterons dans cette voie», a-t-il déclaré. Evoquant les quelques voix qui ont critiqué les conditions d’hébergement, M. Hattab a indiqué que «les salles de sports ont été aménagées avec les conditions les plus modernes, par contre les centres d’hébergement ne sont pas obligatoirement des hôtels 5 étoiles, mais le village sportif de Bab Ezzouar recèle toutes les commodités». Aussi, le premier responsable du secteur a salué le travail qu’effectue le président de la Fédération algérienne d’Escrime (FAE), Raouf Bernaoui, qui l’a qualifié de «technicien» et d»éducateur» , se félicitant, dans ce sens, des résultats réalisés par l’Escrime algérienne lors des JAJ-2018. «Le merveilleux travail effectué par le premier responsable de la FAE sert bien le sport algérien» a-t-il relevé , ajoutant que ces jeunes éléments avec lesquels il travaille réaliseront de bons résultats à l’avenir. Pour rappel, les escrimeurs algériens (épreuves individuelles) avaient décroché 14 médailles dont 3 or, 2 argent et 8 bronze.