Harraga

Mise en échec d’une tentative d’immigration clandestine à Skikda

Une tentative d’immigration clandestine de 19 jeunes issus de plusieurs wilayas du pays a été déjouée samedi par les gardes côtes de la wilaya de Skikda, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile. Les candidats à cette tentative d’immigration clandestine sont âgés entre 19ans et 38ans et sont issus des wilayas d’Alger, Skikda, Annaba, Souk-Ahras et de Constantine, a précisé la Protection civile à l’APS. Les jeunes appréhendés et transférés vers l’entreprise portuaire de Skikda ont fait l’objet de consultation médicale par le médecin de la protection civile, a encore précisé la même source. Selon les informations recueillies auprès de la même source, le groupe de jeunes qui tentait l’immigration clandestine a pris le départ depuis la côte de Chetaibi dans la wilaya d’Annaba avant d’être appréhendé par les gardes côtes de Skikda à 30 km au nord de Chétaibi.

Echouage d’un requin- marteau à la plage des Aftis à l’ouest de Jijel
Un requin-marteau a été retrouvé mort samedi soir, par des pêcheurs à la plage des Aftis dans la commune de Ziama Mansouriah à l’ouest de Jijel, a-t-on appris de la directrice locale de la Pêche et des Ressources halieutiques, Nadia Ramdane. Le requin femelle, de 17 kg et 1,20 mètre a été retrouvé dans les filets de pêche, a précisé la même responsable à l’APS ajoutant que le requin n’était pas encore en phase de reproduction. Le requin marteau qui n’a pas été repéré à Jijel depuis presque 10 ans, vit en mer Méditerranée et en mer Rouge et se trouve aujourd’hui en danger d’extinction, a souligné la même responsable précisant que dans la mer Méditerranée existe 2 catégories de cette espèce. Les gardes côtes de Jijel avaient enregistré fin novembre dernier l’échouage d’un requin bleu de 120 kg et 2,55 mètres dans le port de Djen Djen à l’Est de Jijel, a-t-on rappelé.

9 morts et 39 blessés sur les routes en 48 heures
Neuf (9) personnes ont trouvé la mort et trente neuf (39) autres ont été blessées dans des accidents de la route survenus ces dernières 48 heures à travers le territoire national, a indiqué samedi un bilan de la Protection civile. Les secours de la Protection civile sont, par ailleurs, intervenus pour prodiguer des soins de première urgence à 21 personnes incommodées par le monoxyde de carbone (CO), émanant des appareils de chauffages et chauffe-bain à Alger. Une personne âgée de 70 ans est décédée dans la wilaya de Sétif, intoxiquée par l’inhalation du CO émanant d’un chauffage, a précisé la même source, ajoutant que la victime a été transférée par la Protection civile vers l’hôpital local. Les unités de la Protection civile sont intervenues pour l’extinction de quatre incendies urbains, dans les wilayas d’Alger, Médéa, Oum El Bouaghi et Saida, qui avaient causé des gênes respiratoires à six personnes. Les secours de la Protection civile de Skikda sont intervenus également pour le repêchage et l’évacuation vers la morgue de l’hôpital local d’une personne décédée par noyade. En outre, les unités de la Protection civile ont enregistré 4.975 interventions, dans les différents types d’interventions pour répondre aux appels de secours, suite à des accidents de la circulation, accidents domestiques, évacuations sanitaires, extinction d’incendies et dispositifs de sécurité.

Lutte contre la criminalité : 20 individus arrêtés dans le sud du pays
Des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) en coordination avec les éléments des Douanes ont arrêté vendredi lors d’opérations distinctes à Djanet, Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar, vingt (20) individus dans le cadre de la lutte contre la contrebande, indique samedi un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des détachements de l’Armée nationale populaire en coordination avec les éléments des Douanes ont arrêté, le 06 décembre 2019, lors d’opérations distinctes menées à Djanet/4 RM,Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar/6eRM, 20 individus et ont saisi 02 véhicules tout-terrain, 01 camion, 05groupes électrogènes, 02 marteaux piqueurs, 07 sacs de mélange de pierres et d’or brut, ainsi que 03 chargeurs de munitions vides, 02 téléphones portables et une somme d’argent estimée à 59000 Dinars algériens», précise la même source.
Dans le même contexte, les éléments de la Gendarmerie Nationale de Batna et Tebessa/5 RM, ont arrêté deux (02) personnes en possession de 02 fusils carabine, un 01 fusil à pompe et une paire de jumelles, ajoute-t-on.

Dissolution de l’exécutif communal de Laghouat
Le président de l’Assemblée populaire communale de Laghouat a procédé à la dissolution de l’exécutif communal, a-t-on appris samedi du premier responsable de cette collectivité Mohamed Ben Guesmia.
Les postes exécutifs de cette assemblée représentés par six (6) vice-présidents ont été gelés, ainsi que les commissions d’économie, des finances, de l’investissement, de santé, d’hygiène et protection de l’environnement, d’aménagement du territoire, d’urbanisme, du tourisme et de l’artisanat, de l’hydraulique, de l’agriculture et de la pêche, des affaires sociales, culturelles, sportives et de jeunesse, a déclaré à l’APS le P/APC Ben Guesmia.
Cette procédure a été engagée après les protestations ayant secoué la ville de Laghouat suite à la décision de l’Assemblée populaire communale (APC) concernant le report du tirage au sort des bénéficiaires de 3.500 lots de terrain destinés à l’auto construction au niveau du territoire de la commune, une opération qui a été prévue pour le 30 novembre dernier, a fait savoir le même élu.

Plus de deux millions de personnes en insécurité alimentaire sévère d’ici 2020 au Niger
Le gouvernement nigérien a alerté sur une insécurité alimentaire sévère qui risquerait de toucher d’ici 2020 plus de deux millions de personnes réparties pratiquement dans tous les départements du pays, selon un communiqué publié vendredi à l’issue d’un Conseil des ministres à Niamey. Citant un rapport d’évaluation synthétique sur la sécurité alimentaire, le texte repris par des médias, a fait état de «multiples chocs» suite à la mauvaise production notamment dans les régions de Tillabéri et Diffa, le nord Maradi, le nord Dosso, le nord Zinder et le nord Tahoua. A cela s’ajoutent «une production fourragère en zone pastorale jugée globalement mauvaise avec des poches de productions nulles, une situation sécuritaire qui continue d’impacter négativement les moyens d’existence des ménages dans certaines zones, et des inondations par endroits ayant occasionné des pertes en vies humaines ainsi que des dégâts sur les moyens d’existence des populations». Les effets de ces différents chocs, a prévenu le gouvernement, «vont causer une insécurité alimentaire sévère pour 1.932.539 personnes d’ici août 2020, réparties pratiquement dans tous les départements», auxquelles il faut ajouter «7.543 élèves nigériens affectés par la fermeture des écoles pour cause d’insécurité ou de déficits fourragers». C’est la première fois depuis 2012 qu’un tel pic de population ayant besoin d’assistance est atteint, a précisé le communiqué, assurant que «des dispositions conséquentes sont en train d’être prises par le gouvernement pour atténuer les difficultés alimentaires des 2.007.564 personnes en insécurité alimentaire sévère qui seront la cible du plan de soutien 2020».