Covid-19

MALGRÉ LA BAISSE CONTINUE DES CONTAMINATIONS À LA COVID-19 : La vigilance et le respect des gestes barrières toujours exigés

Après avoir atteint le pic en juillet dernier suite à une troisième vague de la pandémie particulièrement meurtrière et difficile, les cas de contamination au Covid-19 poursuivent leur tendance baissière en ce mois de septembre qui marque la rentrée sociale.

En effet, au mardi 14 septembre, il a été enregistré 227 nouveaux cas avec 18 décès dus aux complications. Mais il faut dire que cette situation ne signifie toutefois pas que le virus est vaincu. Bien au contraire, les périodes d’accalmies ont été toujours suivies par l’explosion des contaminations et notamment des cas de décès, ce qui nécessite le maintien de la vigilance à travers le respect des gestes barrières dont le port du masque et la distanciation physique. Des gestes qu’il ne faut pas abandonner surtout que la menace d’une quatrième vague n’est pas écartée après l’apparition du variant MU dans plusieurs pays à travers le monde. Aussi, la baisse des contaminations ne doit en aucun cas être un motif pour ne pas aller se faire vacciner. Les spécialistes de la santé ainsi que les responsables du secteur sont nombreux à lancer des appels à la nécessité de la vaccination en ces temps de stabilité de la situation pandémique. Une opportunité qu’il faut absolument saisir, d’autant qu’une grande campagne de vaccination est lancée depuis le 4 septembre dernier dont l’objectif est de vacciner 70% de la population, permettant ainsi d’atteindre l’immunité collective contre ce virus et un retour à la vie normale, d’ici la fin de l’année.
Plus d’un million de personnes vaccinées
Le ministère de la Santé a fait état, vendredi 10 septembre, de plus d’un million de personnes vaccinées durant la période allant du 04 au 09 septembre courant, appelant l’ensemble des citoyens à continuer à adhérer à cette campagne nationale et à se conformer aux orientations des autorités sanitaires, tout en respectant les mesures préventives avant et après la vaccination pour éviter toute contamination, au vu de la  propagation de variants plus résistants.
Ania Nait Chalal