Livres scolaires

L’opération touchera, dans un premier temps, 60% des manuels : Vers l’élaboration de nouveaux livres du secondaire

Le ministère de l’Éducation nationale s’apprête à l’élaboration de nouveaux manuels scolaires pour les trois classes du cycle secondaire. Cette opération, devant être entamée à partir de l’année prochaine, concernera, dans un premier temps, 60% des livres et devra toucher les classes de première année secondaire.

Selon une source de la Commission nationale des programmes (CNP), il sera, en effet, procédé au changement radical du contenu des livres de français, d’histoire, de géographie, de physique, et d’arabe, de première année secondaire (AS), et ce comme première étape, avant d’aller vers le changement du reste des livres. Une fois cette étape achevée, le même processus sera suivi avec le reste des classes du secondaire à savoir les 2eAS et 3eAS. En ce qui concerne le contenu des programmes pour les matières de français et de langue arabe, la même source a indiqué que l’accent sera mis sur l’héritage algérien ainsi que sur les œuvres les plus importantes d’écrivains algériens. Contrairement au contenu des programmes actuels basés sur des textes d’origine arabe ou étrangère, les nouveaux programmes seront basés sur 80% d’œuvres algériennes.
Il convient de souligner, toutefois, que l’annonce de changement de contenu des livres du secondaire, intervient quelques jours après la polémique autour des livres des sciences islamiques où le ministre des Affaires religieuses avait appelé le ministère de l’Éducation à accélérer le processus de révision de ces livres de ce cycle éducatif. En effet, Mohamed Aïssa avait déclaré que le programme des sciences islamiques dans les lycées engendre des «takfiristes» et des extrémistes sans qu’ils soient pratiquants, affirmant que cet état de fait l’a conduit à appeler le ministère de l’Education nationale à accélérer leur révision. Ce à quoi le département de Benghebrit avait répondu qu’il n’en était rien de tel, et qu’il s’agissait d’une erreur ayant été corrigée au passé. En tout cas, les manuels de sciences islamiques semblent ne pas être concernés par la première étape de changement des livres du secondaire. Ceux-ci n’ont pas été mentionnés par la source du CNP.
Ania Nait Chalal