MARP2

L’OBSERVATOIRE MAROCAIN CONTRE LA NORMALISATION REVIENT À LA CHARGE : « Bourita s’est fait porte-parole de Tel Aviv à Rabat »

« L’occupation israélienne est le terrorisme et ceux qui ont normalisé leur relation avec l’entité sioniste ont trahi le peuple palestinien », a indiqué Aziz Hennaoui, le secrétaire général de l’Observatoire marocain pour dénoncer la normalisation avec l’entité sioniste, qui n’a pas manqué de qualifier le ministre marocain des Affaires étrangères, Nacer Bourita de porte-parole de Tel Aviv à Rabat, au nom du piratage de la décision diplomatique marocaine.

Cette déclaration du premier responsable de cette ONG marocaine intervient alors que le front anti-normalisation s’élargit. Il y a quelques jours, plusieurs villes marocaines ont été le théâtre de manifestations de soutien à la cause palestinienne à l’occasion du 74e anniversaire de la « Nekba » qui commémore le déplacement de plus de 700 000 Palestiniens de leurs terres et la création de l’État sur ces terres octroyées aux premiers colons israéliens venus d’Europe. À cette occasion, les parlementaires marocains ont célébré cet événement et salué la lutte du peuple palestinien. Rabat a même connu des manifestations qui ont vu les participants brûler le drapeau israélien, une façon de dénoncer la normalisation des relations diplomatiques avec l’entité sioniste, une mesure discutée par le parti islamiste (parti justice et développement de Benkirane) et avalisée par son gouvernement et sa majorité au parlement. C’est une véritable hypothèque lancée par ce parti contre la souveraineté du Maroc qui se voit privé de l’indépendance de sa position politique en matière de soutien aux causes justes. Pour sa part Abdelillah Benabdeslam, le coordonateur de l’alliance marocaine pour la défense des droits de l’Homme, a salué la lutte du peuple palestinien, «  qui continue, depuis 74 ans de résister à la politique d’apartheid que mène l’entité sioniste. Nous saluons les victoires de la résistance qui a réussi à inverser les rapports de force dans la région malgré la trahison de certains pays arabes, le silence de la communauté internationale et l’impérialisme notamment américain», a-t-il indiqué. Il n’a pas manqué d’affirmer que nous croyons en la justesse de la cause palestinienne et aujourd’hui nous ne célébrons pas la naissance de l’État d’Israël mais 74 ans de lutte et de sacrifices consentis pour une cause juste soutenue par des générations de marocains. Nous dénonçons l’assassinat de Shirine Abou Aqleh et nous restons convaincus que chaque martyr tombé pour cette cause nous rapprochera de la victoire », a-t-il soutenu. Il est évident aujourd’hui que le fossé s’est creusé encore plus entre le pouvoir marocain (palais royal, Makhzen et exécutif) et le peuple qui ne cautionne plus les dérives de ses dirigeants qui se sont jetés dans la gueule du loup en acceptant de mettre en péril l’indépendance du Maroc contre un prétendu soutien au plan marocain de règlement du conflit au  Sahara occidental, un plan rejeté par la communauté internationale qui y voit un déni du droit du peuple sahraoui de disposer de son droit à l’autodétermination. Bourita s’est fait le porte-parole d’Israël à Rabat, c’est une conviction pour le peuple marocain qui commence à manifester son rejet des choix politiques du gouvernement d’Akhenouch, du Makhzen et de M6 et sa cour.
Slimane B.