Moh6

L’initiative de Mohamed VI au Mali finit en queue de poisson

Pendant que la négociation de Mohammed VI piétine, Erdogan sauve Sarraj et renforce son dispositif militaire. Réunis au Maroc les 6 et 7 septembre par le souverain marocain, les émissaires de l’Est et de l’Ouest libyen n’ont pas réussi à s’entendre sur le remplacement du gouvernement d’union nationale. Celui-ci a été repêché par Ankara, qui privilégie une solution militaire. Elle court-circuite au passage l’initiative du souverain marocain.

Mystérieuses attaques d’orques au large des côtes espagnoles
Les équipages de plusieurs navires naviguant le long des côtes espagnoles et portugaises ont récemment fait état d’attaques d’orques visant leurs embarcations, rapporte le Guardian. Pour une raison toujours inexpliquée, des bateaux naviguant au large des côtes portugaises et espagnoles sont depuis deux mois attaqués par des orques, raconte le Guardian.
Selon ses informations, plusieurs signaux de détresse sont arrivés ces dernières semaines d’équipages en difficulté à la suite du passage d’un groupe d’orques près de leurs embarcations. Alors que les orques se font plutôt remarquer par leur sociabilité et préfèrent escorter les navires, là ils y ont causé des dégâts matériels. Le 11 septembre, une orque d’une dizaine de mètres a percuté l’arrière d’un yacht à 15 reprises, comme l’indique le propriétaire du bateau.
Fin août, un navire français affirmait avoir été pris en chasse par ces mammifères. Les autorités maritimes espagnoles invitent désormais les navires à «garder leurs distances» avec les orques. Pour leur part, les scientifiques sont inquiets du phénomène et s’interrogent sur les effets du stress sur cette espèce en danger, constate le Guardian.

Trump a sauvé la peau de MBS
Donald Trump s’est vanté d’avoir « sauvé la peau » du prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, accusé par le Congrès américain d’être responsable de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, selon de nouveaux extraits des entretiens accordés par le président des États-Unis à Bob Woodward. « J’ai sauvé sa peau », a lancé le 22 janvier le milliardaire républicain à M. Woodward, qui publie mardi son nouveau livre Rage. « J’ai réussi à faire en sorte que le Congrès le laisse tranquille. J’ai réussi à les stopper », a-t-il ajouté, selon ces extraits rapportés jeudi par le site d’information Business Insider. Jamal Khashoggi, un collaborateur du Washington Post et critique du régime saoudien, a été assassiné en octobre 2018 dans le consulat de son pays à Istanbul, où il s’était rendu pour récupérer un document. Son corps, découpé en morceaux, n’a jamais été retrouvé.
Ce meurtre a plongé le royaume saoudien dans l’une de ses pires crises diplomatiques et terni l’image du prince héritier surnommé « MBS », accusé par des responsables turcs et américains d’être le commanditaire. Lundi, dans un verdict définitif, un tribunal saoudien a annulé les cinq peines capitales prononcées pour cet assassinat et a condamné huit accusés non identifiés à des peines de sept à 20 ans de prison.

Des Su-27 et Su-30 interceptent trois bombardiers américains
Trois cibles s’approchant de la frontière russe du côté de l’Ukraine ont été repérées ce lundi par les radars de la défense antiaérienne de la région militaire russe Sud. Quatre chasseurs ont décollé pour les identifier et les escorter, selon le Centre de contrôle de la défense nationale. Les radars de la défense antiaérienne de la région militaire Sud ont repéré lundi 14 septembre trois cibles se dirigeant vers la frontière russe du côté de l’Ukraine, a annoncé le Centre de contrôle de la défense nationale. «Les équipages russes ont identifié les cibles comme trois bombardiers stratégiques B-52H de l’armée de l’air américaine et les ont escortés au-dessus de la mer Noire», rapporte le Centre de contrôle de la défense nationale, ajoutant qu’il n’y a pas eu de violation de la frontière russe.

La Turquie menace la France
C’est une nouvelle étape dans le bras de fer entre la Turquie et la Grèce avec Paris au premier rang. Athènes veut acheter 18 avions Rafale à la France. Le pays se dotera aussi de quatre nouvelles fregates et 15 000 militaires supplémentaires. C’est le Premier ministre qui l’a officialisé à la télévision samedi 12 septembre. Une déclaration qui va encore faire monter la tension entre les deux pays. Depuis plusieurs semaines, un navire turc prospecte en Méditerranée à la recherche de gisements de gaz. La Grèce accuse la Turquie d’effectuer ces recherches dans une zone qui lui appartient. La France soutient la Grèce et a d’ailleurs déployé des navires de guerre et des avions de chasse dans la région. Il y a deux jours, Emmanuel Macron s’est montré très sévère avec le président turc. « Le gouvernement du président Erdogan a aujourd’hui des comportements inadmissibles », a-t-il assuré. Cette possible vente d’avions de la France à la Grèce risque d’accentuer la crise entre Paris et Ankara. Le président Erdogan a assuré au président français : « Monsieur Macron, vous n’avez pas fini d’avoir des ennuis avec moi. (…) Ne vous querellez pas avec le peuple turc », a-t-il menacé.

Vaste campagne contre le voyeurisme
Sous le slogan « Ne me prend pas en photos », une large campagne visant l’interdiction de filmer les suicides, les meurtres et les accidents de voiture a été lancée hier vendredi 11 septembre par des internautes algériens dans le but de permettre aux familles de faire leur deuil en paix. En effet, c’est un mouvement visant à renforcer la voix de l’ensemble de la citoyenneté afin de contrer ce phénomène alarmant. Cette campagne a vu le jour suite aux vidéos de suicide du meurtrier présumé du jeune « Zaki» largement relayées sur les réseaux sociaux.
Le dénommé «Mohamed» a mis fin à ses jours sur un banc public à Annaba devant plusieurs passants. Cependant, au lieu de venir en aide ou d’alerter les secours, ces témoins ont préféré de filmer la mort violente du défunt pour s’empresser de la publier par la suite sur Internet. Les scènes de la vidéo ont provoqué l’émoi auprès des personnes qui l’ont visionnée.

Séisme de magnitude 3,2 à Bordj El Bahri
Une secousse tellurique de magnitude 3,2 sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée lundi à 20h51 à Bordj el Bahri, à l’Est d’Alger, selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG). L’épicentre de la secousse a été localisé à 9 km au Nord-ouest de la ville côtière Bordj el Bahri.

Mis aux poings
« La Russie considère la Biélorussie comme son plus proche allié et elle s’acquittera de toutes les obligations qu’elle a prises envers ce pays Voisin », Vladimir Poutine, Président.

Sévère mise en garde envers les trublions de l’OTAN.

« L’objectif auquel s’attèle la révision constitutionnelle est d’élargir le champ des droits de l’homme notamment les mesures de lutte contre leur violation », extrait d’un communiqué de la CNDH.

Nobles et louables objectifs, s’il en fut.