MC Alger

Ligue des champions d’Afrique/MCA-MFM Lagos (19h00) : Le Doyen à 90 minutes de la phase de poules

Revigoré par son éclatante victoire contre le dauphin de la Ligue 1, le MCO (4-0), lundi dernier, le MCA abordera sans doute son match retour des 16es de finale de la Ligue des champions d’Afrique, ce soir (19h00) au stade du 5-juillet, avec un moral au beau fixe.
En fait, les Mouloudéens auront à refaire un petit retard d’un but après s’être inclinés au match aller face aux Nigérians du FC MFM Lagos sur le score de deux buts à un.
Et même si les Algérois n’ont pas réussi pour la circonstance de chasser la guigne qui les poursuit depuis 42 ans dans les stades de l’Afrique noire, il n’en demeure pas moins que leurs chances restent intactes pour se qualifier à la phase de poules après huit années de leur participation dans ce stade de la même compétition.
Mais l’entraineur français des Vert et Rouge, Bernard Casoni, se veut prudent, estimant qu’il faudra à ses joueurs répéter les mêmes efforts du match de lundi passé pour renverser la vapeur. «Contrairement au match aller que nous avons joué face au FC MFM, j’ai maintenant une bonne idée sur notre adversaire. Pour ce qui est de la différence entre les deux équipes, je ne peux faire de comparaison car les matchs ne se ressemblent pas et seule la réalité du terrain tranche.
On doit entamer le match de ce jour avec la même volonté que la rencontre qu’on a gagnée face au MCO et si on réussit à réaliser la même rencontre je peux vous dire que la qualification ne pourra nous échapper et on passera à la phase des poules.», a-t-il dit.
Evoquant la fébrilité des siens sur les terrains de l’Afrique noir, il ajoutera : ««Il est vrai qu’on ne gagne pas en Afrique, mais il faut savoir qu’on joue dans des conditions assez difficiles, aussi bien pour le climat que l’état du terrain, et on ne peut donc jamais finir le match avec le même rythme.
Je tiens à vous dire que lors de notre dernier match, nous avons encaissé le second but dans des moments forts, car parfois il y a aussi le facteur chance qui est déterminant.» Concernant l’effectif sur lequel misera l’ancien marseillais, ce dernier touche du bois, du moment que son groupe a préparé au complet le rendez-vous de ce soir, si l’on exempte le latéral gauche, Brahim Boudebouda, absent des terrains depuis un bon bout de temps à cause d’une blessure.
H. S.