CSC pho APS

Ligue des champions d’Afrique : Le CS Constantine hypothèque ses chances

Le CS Constantine a enregistré sa troisième défaite de rang en Ligue des champions d’Afrique. Cette fois-ci, la défaite risque de lui coûter cher, étant donné qu’il s’agit des quarts de finale aller.
Les Constantinois, qui arrivent à ce stade avancé de la prestigieuse compétition continentale interclubs pour la première fois de l’histoire de leur club, sont tombés à domicile contre le champion de l’épreuve en titre, en l’occurrence l’ES Tunis.
Il faut dire que la mission s’annonçait déjà difficile, même si du côté de la capitale de l’Est du pays l’on était déterminé à reproduire le scénario du match de la phase de poules face aux Congolais du TP Mazembe que le CSC a écrasé au stade Chahid-Hamlaoui (3-0). Peine perdue, puisque les Tunisois se sont déplacés à Cirta en hommes avertis, ce qui leur a permis de revenir avec une précieuse victoire (3-2) leur permettant tout simplement de faire un grand pas vers la qualification au dernier carré. Les Tunisiens, tenants du trophée, n’ont pas tardé à trouver la faille. Suite à une faute commise par Benayada sur un attaquant tunisien dans la surface, l’arbitre égyptien Grisha n’a pas hésité à siffler le penalty, transformé par le milieu international algérien Youcef Belaïli (6e). Après la pause, l’Espérance a corsé l’addition grâce à l’Ivoirien Coulibaly (47e). Le CSC est revenu de loin en réduisant d’abord le score par l’entremise de Djabout (49e), avant que Yettou ne remette les pendules à l’heure (71e). L’EST, ayant une grande maitrise, a réussi à reprendre l’avantage dans la foulée par Yacoubi (73e)
Le CSC doit sortir le grand jeu samedi prochain au stade de Radés à Tunis pour tenter de renverser la vapeur et composter son billet pour le dernier carré. L’entraîneur de l’équipe, Denis Lavagne, se montre, lui, optimiste, en refusant de baisser les bras. «On a manqué de vigilance face à une équipe tunisienne très expérimentée qui a su mettre beaucoup d’impact physique. Aujourd’hui on a vu ce qu’est le très haut niveau à nous maintenant d’en tirer les leçons et de voir ce qu’on pourra faire pour le match retour. Malgré la très mauvaise entame de match on a su élever notre niveau pour revenir à la marque, malheureusement on encaisse un troisième but sur une énième faute défensive. On n’est pas encore éliminés, et on va faire en sorte de renverser la vapeur lors de la deuxième manche. Nous devons notamment travailler les balles arrêtées car on encaisse des buts dans de telles situations », a-t-il déclaré.
Hakim S.