Les supporters de la JSM Béjaïa mettent en garde les joueurs

La JSMB n’est pas encore sortie de l’auberge, puisque le club n’est qu’à un point du troisième potentiel reléguable, l’US Chaouia en l’occurrence. Le pire, c’est que c’est ce dernier club qui sera l’adversaire des Béjaouis ce vendredi pour le compte de la 30e et dernière journée du championnat de cette saison en ligue 2. La JSMB aura besoin d’un point, c’est à dire d’un match nul pour sortir d’affaires. Cette situation inquiète plus d’un ici à Béjaïa, parmi les fans. Ces derniers ont fait une escale ou une virée au stade avant-hier afin de voir avec les joueurs et les encourager à aller de l’avant dans cette rencontre face aux Chaouias. Une fois que la séance d’entraînement de la reprise de lundi passé (avant-hier) achevée, certains se sont accostés dans un coin qui mène aux vestiaires où ils attendaient les joueurs sortir pour s’expliquer avec eux. Non pour les intimider ou leur reprocher quoi que ce soit, mais pour les motiver davantage pour qu’ils réagissent positivement ce vendredi. On a vu le gardien Djebaret face à eux et d’autres tels que Lemaici, Benatsou et ou les supporters leur ont dit textuellement « On a besoin d’un seul point, alors ramenez-le. On ne vous demande rien de spécial ou d’impossible, mais juste de ne pas perdre cette rencontre. On a confiance en vous, alors ne décevez pas. Dommage que la rencontre se jouera à huis-clos, sinon, on viendrait tous pour vous donner un coup de main, on veut que vous soyez des hommes sur le terrain. Si vous pouvez gagner, faites-le, mais au moins, la JSMB ne descendra pas. Vous avez un contrat avec ce club, alors honorez-le jusqu’au bout. Notre club ne devra pas descendre et vous savez tous que ce ne sera pas facile que nous les supporters puissions avaler une rétrogradation, alors que vous pouvez l’éviter.
En un mot, soyez de vrais guerriers sur le terrain. Vous allez jouer sur le rectangle vert à onze contre onze, alors faites de votre mieux, surpassez-vous, car on a besoin de ce maintien. ». Les joueurs sont conscients de ce qui les attend ce vendredi et sont décidés plus que jamais de ne pas laisser la JSMB mourir. Ils affirment à l’unanimité « On n’ira pas à Oum El-Bouaghi en victime. Le match se jouera à huis-clos, à onze contre onze et dans le rectangle vert. Alors aucune pression sur nos épaules et cette dernière sera sur le club local qui devra remporter cette rencontre pour sauver sa peau.
On fera tout pour revenir avec un nul dans les bagages et pourquoi pas un succès aussi. Ce sera une finale et on ne doit pas la perdre. ».
M. R.