Kouninef et Tliba

Les procès des Kouninef et Tliba programmés

Le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, a fixé officiellement la date du procès des frères Kouninef et de celui du député FLN Baha Eddine Tliba. Ainsi, la justice a fixé la date du procès des frères oligarques au 19 août prochain, tandis que l’ex-vice-président de l’APN sera jugé le 12 août. En effet, le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger a fixé le procès des frères Kouninef pour le 19 août prochain. Le même tribunal a également fixé, aujourd’hui, la date du procès de Baha Eddine Tliba pour le 12 du même mois. L’information a été rapportée ce jeudi 6 juillet par différents médias, dont la chaîne de télévision El Hayat. Rappelons que les frères Kouninef, Réda, Karim et Tarek, sont en détention provisoire à la prison d’El Harrach depuis avril 2019. La justice poursuit les trois frères oligarques pour plusieurs chefs d’inculpation, dont “trafic d’influence”, “détournement de foncier et de concessions”. Pour rappel et dans le même dossier, l’ex-ministre de la Poste et des Télécommunications, Houda-Imane Faraoun devait être entendue le 28 juin dernier dans l’affaire des frères Kouninef. L’ex-ministre devait s’exprimer sur de présumés « traitements de faveur » accordés aux frères Kouninef. Aussi, la justice poursuit l’ex-parlementaire de Annaba, Baha Eddine Tliba, pour plusieurs chefs d’accusation, notamment « blanchiment d’argent et financement occulte de partis politiques ». Rappelons que les forces de l’ordre ont arrêté l’ancien député du FLN le 16 octobre 2019 à El Oued. Depuis, le tribunal de Sidi M’hamed a mis l’ancien proche du clan de Abdelaziz Bouteflika en détention provisoire en attendant son procès.

Amar Chouaki nommé DG d’Alstom Algérie
Le groupe français Alstom a annoncé dans un communiqué la nomination de Amar Chouaki au poste de directeur général d’Alstom Algérie à compter du 15 juillet 2020. Il remplace à à ce poste Mehdi Rouibi. Amar Chouaki a rejoint Alstom en octobre 2019. Il possède une longue et riche expérience de plus de 20 ans, acquise au sein de multinationales dans les secteurs de l’aviation, pétrole & gaz et ferroviaire, notamment au niveau de Air France et General Electric (GE) Il est également un expert des partenariats industriels stratégiques et des opérations associées. Pour cette nouvelle fonction en Algérie, Chouaki sera établi à Alger. Pour Alstom, « le développement de ses activités industrielles et techniques en Algérie a toujours été une priorité stratégique, incluant le transfert de technologie et le développement des compétences locales. Alstom est convaincu qu’il s’agit là d’un aspect fondamental pour le succès mutuel de ses partenaires et des opérateurs dans le secteur des transports. Tous les projets en Algérie ont été réalisés dans cet esprit, menant ainsi au développement d’une industrie ferroviaire économique et industrielle. La création de notre JV Cital à Annaba, qui se consacre au montage et à la maintenance de tramways, est un exemple typique de l’engagement d’Alstom en Algérie. »

Un Algérien arrêté dans un hôpital
La police française a arrêté dans la soirée du mardi 4 août un ressortissant algérien âgé de 31 ans visé par un mandat d’arrêt européen. L’homme a été interpellé alors qu’il se faisait soigner à l’hôpital de Chambéry dans le sud-est de la France. Le prévenu est suspecté dans plusieurs délits et crimes commis en Suisse, rapporte le journal français Le Dauphiné Libéré. Selon la même source, le jeune algérien est sous le coup d’un mandat d’arrêt européen. Les éléments de la police de Chambéry ont réussi à l’interpeller alors qu’il était hospitalisé dans un établissement de la ville. Le prévenu est suspecté dans plusieurs délits et crimes commis en Suisse, dans le canton de Genève. Il aurait commis en mai dernier des cambriolages et volé des montres de luxe de marque Rolex ou Breitling à Onex. Le trentenaire algérien est également accusé d’avoir volé des armes de poing et séquestré une personne lors d’un autre cambriolage. Le prévenu a été écroué dans l’attente d’être remis aux autorités helvétiques. Il encourt en Suisse une peine de 15 ans de prison. Il sera très probablement expulsé.

Séisme de magnitude 4,9 à Mila
Une secousse tellurique de magnitude de 4,9 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée vendredi à 07h15 dans la wilaya de Mila, indique le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de la secousse a été localisé à 2 km Sud-Est de Hammala dans la même wilaya, précise la même source.

Du nouveau pour les visas d’étude en Hexagone
Les étudiants algériens se trouvant en France pourront déposer leurs demandes de titres de séjour à partir du 15 septembre prochain. C’est ce qu’ont indiqué les différentes préfectures françaises qui précisent toutefois que la procédure se ferait via internet. L’étude des demandes des titres de séjour en France pour les étudiants étrangers, dont les Algériens se fera en ligne cette année. C’est ce qu’a annoncé la préfecture de la Seine-Saint-Denis qui a indiqué mercredi 5 août à travers un communiqué qu’ « à compter du 15 septembre 2020, le dépôt des demandes de titres de séjour des étudiants étrangers (première demande et/ou renouvellement) ferait l’objet d’un traitement dématérialisé dans le cadre du déploiement de l’ANEF (Administration numérique des étrangers en France) ». Par ailleurs, la même préfecture souligne que les concernés par cette démarche sont « les détenteurs d’un visa D étudiant algérien, d’un visa de long séjour valant titre de séjour (VLS-TS) ou d’un titre de séjour ». La même source ajoute que « les détenteurs de visas concours et les mineurs scolarisés ne seront pas concernés par cette téléprocédure ». En Algérie, de nombreux étudiants attendent toujours une réponse à leurs demandes de visa d’études en France. Suspendue à cause de la propagation du coronavirus, la délivrance de visas d’études pour les Algériens désirant suivre leur cursus universitaire en France ne reprendra vraisemblablement pas de sitôt. En effet, le Consulat général de France à Alger a indiqué le 23 juillet dernier, que la reprise de l’opération ne pourrait intervenir qu’une fois les frontières entre l’Algérie et la France ouvertes. « Vous avez déposé une demande de visa de long séjour pour étudier en France auprès du centre VFS Global à Alger et la réponse tarde à venir. Pour mémoire, la frontière Schengen entre la France et l’Algérie est toujours fermée. Le visa de long séjour pour études n’autorise pas son franchissement. Aucun visa n’est donc délivré » est-il affirmé.

Une jeune dentiste retrouvée morte à Ghardaïa
Les éléments de la police de la wilaya de Ghardaïa, dans le sud de l’Algérie, ont découvert mercredi 5 août, le corps sans vie d’une dentiste âgée de 29 ans. La victime avait mystérieusement disparu depuis quelques jours. Le parquet de Berriane a ouvert une enquête pour mettre la lumière sur ce drame.

Le baromètre du «courrier»
Profil haut
Le Professeur Jean-Paul Grangaud, père de la vaccination en Algérie
Il n’est jamais trop tard pour rendre un vibrant et mérité hommage à ce grand humaniste, à qui l’Algérie doit vraiment beaucoup. Décédé mardi à Alger, le défunt était un « pionnier » de la vaccination infantile en Algérie, qui a grandement contribué au programme sanitaire chez l’enfant. Qu’il repose en paix !

Profil bas
Emanuel Macron, président français
En déplacement au Liban pour rendre hommage aux milliers de victimes de la formidable explosion du port de Tripoli, le président français s’est comporté comme s’il était en terrain conquis, faisant montre d’un paternalisme de fort mauvais aloi. De quoi gâcher ce mensonger hommage.