Covid-19

Le virus du Covid-19 reste actif 8 heures sur la peau

Le coronavirus reste actif sur la peau pendant neuf heures, ont constaté des chercheurs japonais qui confirment la nécessité de se laver fréquemment les mains pour lutter contre la pandémie de Covid-19. En comparaison, l’agent pathogène qui provoque la grippe survit sur la peau pendant environ 1,8 heure, indique l’étude publiée ce mois-ci dans le journal Clinical Infectious Diseases. « La survie de neuf heures du SRAS-CoV-2 (la souche du virus qui cause la maladie Covid-19) sur la peau humaine peut augmenter le risque de transmission par contact par rapport à l’IAV (Influenza A Virus ou virus de la grippe A), accélérant ainsi la pandémie », affirme l’étude. Les chercheurs japonais ont testé des échantillons de peau prélevés sur des spécimens d’autopsie environ un jour après le décès. Le coronavirus et le virus de la grippe sont tous deux inactivés en 15 secondes par l’application d’éthanol, utilisé dans les désinfectants pour les mains. « La survie plus longue du SRAS-CoV-2 sur la peau augmente le risque de transmission par contact, mais l’hygiène des mains peut réduire ce risque », souligne cette étude.
L’étude soutient les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour un lavage régulier et complet des mains afin de limiter la transmission du virus.

Deux familles de bacheliers frappées par un drame
La Radieuse a fait le déplacement à Aïn Temouchent et Mascara pour soutenir et se solidariser avec les familles Hedjri et Benhabara, qui, contrairement aux Algériens qui avaient fêté la réussite au BAC de leurs enfants, dans une grande joie, ces deux familles ont vécu une tragédie, ayant perdu leurs chers enfants. La famille Hedjri d’Aïn Témouchent a perdu leur fille Inès, le jour de la sortie des résultats du BAC. Inès était gravement malade depuis 10 jours et luttait contre la mort. Le destin a voulu qu’elle quitte ce monde moins d’une heure après l’affichage des résultats et qu’elle était parmi les lauréats. Alors qu’à Oued Taria, la famille Benhabara vivait elle aussi une tragédie.
Car, un mois auparavant, un grave accident de la circulation a vu leur fils Salah, victime d’un accident de la circulation, tomber dans le coma et perdre sa mère. Salah Benhabara, qui avait bien travaillé durant les examens, luttait contre la mort lui aussi. Il perdit la vie 10 jours avant l’annonce des résultats. Son nom figurait dans la liste des lauréats avec une moyenne supérieure à 14/20. Cette tragédie des deux familles a eu un grand écho sur les réseaux sociaux et une solidarité sans pareille. Il y eut même de nombreuses personnes d’autres wilayas qui ont fait le déplacement dans ces deux villes pour présenter leurs condoléances et soutenir moralement les familles des défunts.
C’est donc dans un climat plein de regrets et d’émotion que le président de la Radieuse, Kada Chafi, accompagné de Lakhdar Belloumi, de Hansal et de Benzerga, a remis des trophées du mérite et des OMRA aux familles des défunts. Allah Yarhamhoum et que Dieu accueille ces deux enfants en Son Vaste Paradis », dira Chafi Kada alors que les parents prient le Tout-Puissant de leur donner le courage nécessaire afin d’accepter le tragique destin de leurs enfants.

Coupure d’eau sur fond de menace sanitaire à Blida
L’unité de Blida de l’Algérienne des eaux (ADE) a procédé à une coupure préventive de l’alimentation en eau potable, dans deux quartiers de la commune de Blida, pour préserver la santé publique, suite à des plaintes de citoyens suspectant la pollution de cette ressource par des eaux usées. Cette mesure préventive a été prise aussitôt après la réception par cette même entreprise et via les réseaux sociaux, de plaintes de certains citoyens suspectant une infiltration d’eaux usées dans le réseau d’eau potable, au niveau des quartiers « Ahmed Chaou » et « Chiri », de Blida, mitoyens à la station du téléphérique. Des équipes techniques ont été dépêchées en urgence sur les lieux, pour prendre des échantillons de cette eau suspecte, afin de les analyser. La coupure de l’alimentation en eau potable, au niveau des deux quartiers suscités, sera maintenue « jusqu’à la vérification de la portabilité de cette eau, avant de pouvoir rétablir sa distribution », a précisé la même source, qui a signalé que le laboratoire central et les services techniques poursuivent leur enquête sur le terrain pour découvrir un éventuel site où les eaux usées se seraient mélangées à l’eau potable. L’ADE de Blida informe les habitants des deux quartiers concernés par cette coupure, que des citernes ont été mobilisées pour leur alimentation en eau potable afin d’éviter toute perturbation de nature à affecter la santé des citoyens.

5 morts et 119 blessés sur la route en deux jours
Cinq personnes ont trouvé la mort et 119 autres ont été blessées dans 98 accidents de la route survenus en zones urbaines le week-end dernier, selon la DGSN. L’élément humain demeure la principale cause de ces accidents, selon la même source. Dans ce contexte, la DGSN appelle les usagers de la route à davantage de vigilance au volant et au respect du code de la route, et met à la disposition des citoyens le numéro vert « 1548″et de secours « 7″ pour tout signalement.

Les taxieurs d’Alger en grève aujourd’hui
Les opérateurs du service taxi dans la wilaya d’Alger ne décolèrent pas. Pour rappel, au lendemain de la décision d’octroyer une aide financière à leur profit, les taxieurs ont dénoncé des « irrégularités » dans la procédure d’application du décret instituant cette allocation. Dans le dossier en effet, expliquent-il, il n’est pas prévu la pièce d’affiliation sociale, alors que celle-ci leur a été exigée au préalable pour bénéficier de cette aide de l’État. Ainsi, pour se faire entendre et ou avoir gain de cause, les taxieurs de la wilaya d’Alger ont décidé de recourir à une grève, aujourd’hui, au niveau de la gare du Caroubier. C’est ce que nous avons appris, hier soir, auprès d’un des initiateurs de ce mouvement de protestation.

L’Algérie participe à la réunion de l’ONU sur la migration
Le membre de l’Assemblée populaire nationale (APN) Amar Moussa participera aujourd’hui à une réunion virtuelle consacrée à des questions liées aux migrations, notamment « le soutien aux plans nationaux de mise en œuvre du Pacte mondial sur les migrations », « les migrations et le développement durable » et « les accords bilatéraux sur la migration de main-d’œuvre », indique hier un communiqué de la chambre basse du Parlement. Cette réunion verra la participation de représentants des Etats membres de l’Organisation internationale pour les migrations et d’organisations internationales et régionales, ainsi que des acteurs du Réseau des Nations unies sur les migrations. Le député Amar Moussa participera aux travaux de cette réunion en tant que rapporteur de la deuxième Commission permanente de coopération économique, sociale et environnementale de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée.