sila alger

LE SILA 2019 DU 31 OCTOBRE AU 9 NOVEMBRE À LA SAFEX D’ALGER : 56 titres traitant de la doctrine religieuse retirés

56 titres ont été retirés sur un ensemble de 183 000 examinés par la commission de la lecture du ministère de la Culture au 24e Salon international du livre d’Alger (SILA 2019) qui se tiendra du 31 octobre jusqu’au 9 novembre prochain, au Palais des expositions Pins Maritimes, Safex (Alger)».

C’est ce qu’a annoncé le représentant du ministère de la Culture, Djamel Foughali, lors d’une conférence de presse, organisée hier à Alger, pour présenter les grandes lignes du rendez-vous international du livre d’Alger.
Le même responsable a noté que ces titres retirés de l’exposition au SILA 2019 sont liés pour la plupart à la doctrine religieuse.
Présent à cette conférence de presse, le commissaire du SILA 2019, Mohamed Iguerb, a annoncé la participation de 34 pays, dont le Sénégal comme invité d’honneur, en plus de l’Algérie- pays organisateur qui participera avec 298 maisons d’éditions-, 732 maisons d’édition étrangères vont y prendre part. Iguerb a révélé que le SILA 2019 consacrera un programme spécial pour les grands et pour les jeunes, tout en notant ainsi que la plupart de ses activités seront consacrées à de nouveaux jeunes écrivains inconnus. À propos du budget alloué à l’édition 2019 du SILA, le conférencier a indiqué que ce budget alloué est estimé 5, 5 milliards de centimes.
En ce qui concerne la possibilité d’une taxe d’entrée cette année, le commissaire du SILA a déclaré que l’entrée resterait gratuite comme par le passe : «ce qui est l’un des atouts majeurs du Salon qui encourage l’afflux», fera-t-il encore remarquer. À une question sur le choix du Sénégal comme invité d’honneur pour cette édition, le commissaire du SILA 2019, Iguerb a soutenu que parmi les raisons réelles de ce choix c’est de découvrir la littérature de ce pays imprégné de culture africaine.
Pour sa part, le premier conseiller à l’ambassade du Sénégal en Algérie, Mamadou Boye Ba, a déclaré «Nous sommes très heureux d’être le pays invité d’honneur à cette édition et nous avons accepté avec beaucoup d’honneur cette invitation». Et d’ajouter : «Le choix du Sénégal comme invité d’honneur au SILA 2019 vise à rendre hommage aux intellectuels et hommes de lettres sénégalais».
Le 24e SILA, qui porte cette année le slogan «Le livre, un continent», abritera plusieurs conférences et rencontres animées par des hommes de lettre, des historiens et des auteurs de plusieurs pays. Ainsi que l’Espace Esprit Panaf développera, comme chaque année, des sujets africains. Des passerelles d’échanges seront établies entre les différents espaces et ainsi plusieurs rencontres associeront, dans la grande salle du SILA, des écrivains et universitaires algériens avec leurs pairs sénégalais. Côté algérien, cette dimension africaine se tiendra, aussi par plusieurs rencontres et thématiques avec un retour sur le premier festival culturel panafricain d’Alger 1969 dont c’est le cinquantenaire cette année, aussi ça permettra de mettre en valeur la contribution historique de l’Algérie au développement culturel du continent et à l’enrichissement des liens entre ses peuples à travers leurs patrimoines et leurs expressions littéraires et artistiques.
Mehdi Isikioune