tabboup4

Le procès de Tabbou reporté

Le tribunal de Koléa (Tipasa) a décidé, hier, de renvoyer le procès de Karim Tabbou, président de l’Union démocratique et sociale (UDS) (parti non agréé), au 14 septembre prochain. La décision du renvoi du procès de Karim Tabbou, poursuivi depuis septembre dernier pour « atteinte au moral de l’Armée » a été prononcée sur demande du collectif de défense de l’accusé. Il s’agit du 4e report consécutif de ce procès. Le collectif de la défense a refusé que l’accusé soit jugé à distance au moment où les autorités judiciaires ont décidé, au titre des mesures visant à freiner la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), la suspension de la sortie des détenus des prisons pour assister aux audiences.

Samir Chaâbna ne serait plus député
Samir Chaabna, qui est député du Front El-Moustakbal pour la région sud de la France (Zone-2 Marseille) et membre de la Commission des Affaires étrangères à l’Assemblée populaire nationale (APN), risque de perdre son statut de député, a-t-on appris de sources parlementaires. En effet, la désignation d’un député, d’un wali ou autre responsable au poste de ministre lui fait perdre automatiquement son ancien poste. Le décret de nomination de Chaabna a été publié au Journal officiel. Mieux encore, Chaabna avait procédé à la passation des consignes avec son prédécesseur, Rachid Beladhane. Ancien correspondant de presse d’El Khabar à Constantine, puis de la Télévision algérienne à Marseille, Samir Chaabna avait accepté le portefeuille de ministre délégué chargé de la Communauté nationale à l’étranger sans déclarer sa double nationalité.

Le boucher du… COA
Champion d’athlétisme et grand entraîneur Ahmed Mahour Bacha, grâce auquel Bouraâda avait accompli ses hautes et spectaculaires performances, a révélé sur sa page Facebook, preuves à l’appui, avec un style ironique dont il a seul le secret, « que le boucher et le marchand de fruits et légumes, conventionnés avec le COA, continuent à fournir la marchandise, durant ce mois sacré du Ramadhan. Il faut bien qu’il se nourrisse, lui et sa famille. Pourquoi s’en priverait-il, du moment que le trésorier continue à payer. « qu’ailleurs, les Comités Olympiques signent des conventions avec des centres de préparation, des instituts de sport, des universités américaines. Le nôtre a signé avec un boucher ». No comment !

Un journaliste algérien condamné à trois ans de prison pour usurpation de fonction et chantage
Le tribunal d’Alger a condamné Belkacem Djir, dimanche, à trois ans de prison ferme. Le journaliste était accusé d’usurpation de fonction et de chantage, mais les détails de l’affaire restent inconnus.

Un rapport confidentiel redoute une confrontation militaire sino-américaine
Les conditions dans lesquelles a commencé à se répandre le SARS Cov-2, le coronavirus à l’origine de l’actuelle pandémie de Covid-19, restent encore à préciser. On sait que le premier foyer épidémique est apparu à Wuhan [Chine], où sont situés des laboratoire P4 et P3. Et que Pékin a tardé à en informer l’Organisation mondiale de la Santé [OMS]. Quant à la gestion de l’épidémie à Wuhan, les autorités chinoises sont soupçonnées d’en avoir minoré le bilan. Mais, il n’est pas possible d’avoir des certitudes, la Chine refusant par ailleurs toute enquête internationale pour le moment.
En revanche, ce manque de transparence permet à Pékin de vanter les qualités de son modèle dans le cadre d’une « guerre informationnelle », en se posant en «sauveur » des autres pays touchés par la pandémie. Cela étant, aux États-Unis, l’administration Trump multiplie les insinuations [voire les accusations] selon lesquelles le SARS Cov-2 se serait « échappé » d’un laboratoire de Wuhan, tout en soupçonnant la Chine de chercher à tirer des avantages économiques et militaires [comme en mer de Chine méridionale] de la crise provoquée par sa propagation. Secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg n’a pas dit autre chose en avertissant les Alliés – sans aller jusqu’à citer la Chine – que les « adversaires potentiels » de l’Alliance allaient « tenter de profiter de la crise économique provoquée par le Covid-19 pour essayer de prendre le contrôle et de saper son unité ». Quoi qu’il en soit, selon une dépêche diffusée le 4 mai par l’agence Reuters, l’Institut chinois de relations internationales contemporaines [CICIR], affilié au ministère de la Sécurité de l’État, a remis un rapport aux principaux dirigeants du pays pour les avertir des « lourdes conséquences diplomatiques » que pourrait avoir la pandémie de Covid-19 pour Pékin. Et cette vague d’hostilité croissante risque, craint le CICIR, de déboucher, dans le pire des cas, sur une «confrontation armée » avec les États-Unis, où, d’ailleurs, le ressentiment contre la Chine est monté en flèche selon de récenst sondages du Pew Research Center et de l’institut Gallup. Rien que ça…

Des mercenaires soudanais arrêtés en Libye
Les forces de sécurité au Soudan ont arrêté plus de 100 « mercenaires » soudanais qui se rendaient en Libye voisine, pour combattre dans ce pays en conflit, a rapporté l’agence officielle Suna à Khartoum. Selon un rapport de l’ONU publié en décembre 2019, plusieurs groupes armés du Soudan et du Tchad, voisins de la Libye, ont participé en 2019 à des combats en Libye. Selon le porte-parole de la force paramilitaire des Forces de soutien rapide (RSF), cité par Suna, « une force de sécurité a réussi à capturer 122 combattants se rendant en Libye en tant que mercenaires ».
L’agence a diffusé sur son site Internet une vidéo montrant des dizaines de jeunes assis par terre et entourés de membres armés des forces de sécurité à bord de véhicules militaires.
La vidéo a été filmée, selon Suna, dans la ville d’El Geneina, la capitale de l’État du Darfour-ouest, située à la frontière avec le Tchad et la Libye.

Mis aux poings
« J’appelle la communauté internationale à unir ses efforts contre le COVID-19 plutôt qu’à s’accuser mutuellement », Vladimir Poutine, président russe.

À cause des agissements de Washington, cet adage vieux comme le monde s’énonce désormais comme suit. : «  l’union fait la… farce.

« L’objectif sacré du Front Polisario est la libération du Sahara occidental », Oubbi Bouchraya, représentant du Front Polisario en Europe et dans l’Union européenne.

La défaite du Maroc colonial est inéluctable.