25.9 C
Alger
2 octobre 2023
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

LE PRÉSIDENT TEBBOUNE CHEZ LES FRÈRES PALESTINIENS AU PALAIS DES NATIONS : Les factions s’engagent à tourner la page de la division

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a rendu visite, hier, aux participants à la Conférence d’unification palestinienne. En faisant le déplacement jusqu’à Club des Pins où se déroule la rencontre, le chef de l’État donne la preuve aux Palestiniens que l’Algérie tient à la réconciliation de toutes les factions pour faire front commun contre l’occupation sioniste. Le chef de l’État a également participé à une partie des travaux de cette réunion en vue de réaliser l’Unité nationale palestinienne, où il a salué toutes les factions participantes.
Dans leurs déclarations aux médias locaux et étrangers, les responsables de l’OLP et de l’ensemble des fractions palestiniennes ont exprimé leur satisfaction de voir que leur rencontre, ouverte mardi à Alger, et consacrée à la réconciliation est en phase avec la consolidation de l’unité palestinienne. Ainsi, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a affirmé, hier, qu’ « une atmosphère positive » a régné lors du dialogue entre les Palestiniens », expliquant que les participants au dialogue ont fait preuve de « responsabilité nationale et d’action commune ». Pour lui, « nous ne quitterons pas l’Algérie, pays qui représente la résistance arabe contre la normalisation, sans se mettre d’accord sur la déclaration d’Alger pour entamer des étapes pratiques vers la réalisation de la réconciliation sur la voie de la fin de la division ». De son côté, le militant palestinien, Mustafa Barghouthi, secrétaire général du Parti « l’Initiative nationale palestinienne » (INP), a fait savoir dans ses déclarations aux médias étrangers, sur la rencontre des fractions palestiniennes à Alger, qu’ « une atmosphère positive a régné », soulignant qu’ « une grande partie des dispositions du document d’Alger a été approuvée » et que la rencontre des représentants de l’ensemble des fractions palestiniennes s’est achevée hier « par la publication d’une déclaration finale d’Alger ». Entamée mardi à Alger, la rencontre s’est poursuivie hier, et à laquelle quelque 14 fractions palestiniennes, dont les mouvements de résistance palestinienne, le Hamas et le djihad islamique ont participé. Les participants sont sorties avec des étapes concrètes pour en finir avec la division entre Palestiniens, grâce à la place qu’occupe l’Algérie, auprès des responsables de l’OLP et de l’ensemble des fractions palestiniennes et aussi au sein même du peuple palestinien, lequel est pressé de voir la page noire de la division soit enfin tournée. Car, les frictions ont profité à l’occupation sioniste. Les conditions de la tenue du dialogue inter-palestinien ayant été, faut-il le noter, à l’abri des médias notamment étrangers, ont permis d’assurer une ambiance sereine et positive comme l’ont souligné, hier, au terme de ce sommet des responsables de l’OLP et des fractions palestiniennes.

Ressouder les rangs pour continuer la lutte
Par le passé, souvent les déclarations et les contres déclarations rapportées par des médias, alors que les discussions entre Palestiniens se tenaient ont souvent alimenté les divergences et contribué à des échecs de discussions entre Palestiniens, ce qui a été au profit de l’entité sioniste et ses soutiens dans sa colonisation de la Palestine.
La discrétion de la diplomatie algérienne et son souci majeur de voir les Palestiniens unis dans son soutien et sa solidarité agissante pour la cause du peuple palestinien ont été déterminants, dans la conclusion du document final pour asseoir dans la durée la réconciliation inter-palestinienne. Celle-ci intervient faut-il le rappeler, à deux semaines de la tenue, les 1er et 2 novembre prochains du Sommet arabe d’Alger, qui a inscrit en tête de son agenda, la question palestinienne, laquelle est en tête des préoccupations des peuples des pays arabes, en la considérant davantage une question nationale que de politique étrangère. Ramzi Rabah, un dirigeant du Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP) a de son côté déclaré, hier, « apprécié le rôle de l’Algérie dans la facilitation de la conduite de ce dialogue », visant, a-t-il poursuivi « à résoudre des questions importantes » affirmant, hier, que « l’Algérie ne s’immisce pas dans les discussions ». L’engagement d’aller sur la voie de l’unité des rangs palestiniens, seule arme à même de mettre en branle le système d’occupant de l’entité sioniste a été exprimé, par les différents responsables palestiniens, de l’OLP et de l’ensemble des fractions palestiniennes, et davantage dans les déclarations de citoyens palestiniens, via notamment les réseaux sociaux, qu’ils soient des palestiniens de Ghaza, Cisjordanie occupée, El-Qods Occupés, ainsi que des camps des réfugiés et des territoires Palestiniens de 48, qui n’ont pas manqué de saluer le rôle et l’engagement de l’Algérie aux côtés du peuple palestinien et la justesse de sa cause et son combat.

Consolider la place de l’OLP
Il a fait savoir que la rencontre des représentants de l’ensemble des fractions palestiniennes a débouché hier, sur la publication d’une déclaration finale. Exprimant sa satisfaction de voir que la rencontre d’Alger des responsables palestiniens ayant été une « réussite » au regard de la portée « de l’accord trouvé sur les questions centrales et leur traitement » par l’ensemble des fractions palestiniennes, le militant palestinien, Mustafa Barghouthi a affirmé que « nous sommes très optimistes » notamment en ce qui concerne l’unité des rangs du mouvement de libération palestinien, dont sa priorité première est la libération du peuple palestinien par la fin de la colonisation sioniste de la Palestine. Indiquant que la teneur de l’accord conclu, à Alger, entre l’ensemble des fractions palestiniennes, porte « sur des questions centrales et leur traitement », comme, cite-t-il dans ses déclarations « le dossier de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), l’unification des rangs palestiniens et en plus d’autres questions » avant de souligner qu’il a également été convenu, « d’un programme de lutte nationale pour faire face à l’occupation israélienne ». En ce qui concerne le dossier de l’OLP, Barghouthi a déclaré qu’il était convenu, lors de la rencontre de hauts responsables de l’OLP et des fractions palestiniennes, de « l’importance de l’organisation de l’OLP et des mécanismes de son développement ».
Karima Bennour

Related posts

PLUSIEURS FEUX DE FORÊT DÉCLARÉS CAUSANT D’ÉNORMES DÉGÂTS FORESTIERS DANS AU MOINS 5 WILAYAS : Les pouvoirs publics sur le qui-vive

courrier

L’inflation moyenne annuelle à 4,5% : Les prix des fruits et légumes ont connu les plus fortes hausses

courrier

Importations agricoles et agroalimentaires : un milliard de dollars pour 2016

courrier

Les monarchies du Golfe au secours du royaume chérifien : Rabat s’appuie sur les pays du Golfe pour torpiller l’Afrique

courrier

Les aviculteurs veulent l’exonération pour une année de plus

courrier

SEDDIK CHIHAB SUR LA POSITION DE L’ANP : «L’armée accompagne doucement et sûrement le peuple dans ses revendications»

courrier