LFC

LE PRÉSIDENT RÉUNIT LE CONSEIL DES MINISTRES AUJOURD’HUI : Le bilan 2020 de l’activité ministérielle au menu

Rentré mardi soir en Algérie, après un séjour hospitalier de plusieurs semaines en Allemagne, le président de la République reprend ses activités au palais d’El-Mouradia. Le lendemain, il reçoit en audience le chef d’état-major de l’ANP qui lui a exposé le rapport de situation sécuritaire interne et au niveau des frontières. Demain encore, et après avoir signé la Loi de finances 2021 et promulgué la nouvelle Constitution, le président Tebboune réunira le Conseil des ministres sous sa férule. À l’ordre du jour, place au bilan de l’exercice 2020, où chaque ministre aura à répondre du rapport d’activité de son secteur. Ainsi, souligne un communiqué de la présidence de la République, « Le Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, présidera, dimanche 3 janvier 2021, au siège de la Présidence de la République, une réunion du Conseil des ministres, consacrée à l’évaluation du bilan annuel 2020 des secteurs ministériels ». Autant dire que le chef de l’État, aussitôt a-t-il regagné le pays, ne veut pas perdre de temps. C’est d’autant plus que le dernier Conseil des ministres, du reste reporté et qu’il allait diriger, remonte au 18 octobre dernier. Suivant le menu fixé à cette réunion périodique, le président Tebboune aura à passer en revue l’activité de chaque département ministériel, dont chacun, en ce qui le concerne, exposera le rapport de ce qui a été réalisé, suivant les objectifs tracés, depuis janvier 2020 jusqu’au jour d’aujourd’hui. Car, pour pouvoir aller de l’avant dans le plan d’action du gouvernement, il faudra d’abord tirer au clair le bilan de l’exercice écoulé. C’est-à-dire, relever les manquements et souligner ce qui n’a pas marché, à l’effet de rattraper le retard si besoin est et aspirer les écarts s’il en est. Au-delà, le président de la République, dont l’impératif sanitaire l’ait contraint à séjourner dans un hôpital allemand pour traiter son infection à la Covid-19, et en conséquence, a pensé sur son agenda, veut mettre les bouchées doubles pour pouvoir avancer dans son programme.
Farid Guellil

La LF-2021 et la nouvelle Constitution entrent en vigueur
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a signé jeudi passé la Loi de Finances de 2021, selon un communiqué de la Présidence de la République. La cérémonie de signature, retransmise sur la Télévision publique, a eu lieu en présence du président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil, du président de l’APN, Slimane Chenine, du Premier ministre, Abdelaziz Djerad et du chef d’état-major de l’ANP, le général de Corps d’armée, Saïd Chanegriha, selon le communiqué. Étaient également présents le ministre des Finances, Aymane Benabderrahmane, le chef de cabinet de la Présidence, Nour-Eddine Baghdad Eddayedj, le secrétaire général de la Présidence, Mohamed El-Amine Messaïd et le secrétaire général du Gouvernement, Yahia Boukhari, selon la même source. Sur un autre volet, le président Tebboune, a également signé le décret présidentiel portant promulgation, dans le Journal officiel, de l’amendement de la nouvelle Constitution, indique un communiqué de la Présidence de la République. À rappeler que la nouvelle Constitution a été adoptée par voie référendaire le 1er novembre 2020.
R. N.