Tebboune Charfi

LE PRÉSIDENT A EXAMINÉ LA QUESTION AVEC MOHAMED CHARFI : La date des élections locales bientôt connue

Le président Tebboune, a reçu, jeudi, le président de l’ANIE, Mohamed Charfi, pour concertation et préparation des prochaines échéances, indique un communiqué de la présidence de la République. « Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu ce jour le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, pour concertation et préparation des prochaines échéances. Le président de l’ANIE a présenté un exposé sur les dernières élections législatives, constituant une plateforme de consultations avec les acteurs politiques », précise le communiqué qui ajoute que « la date des élections locales sera annoncée prochainement ». À ce sujet, Mohamed Charfi a indiqué que l’entretien qu’il a eu avec le président Tebboune s’inscrivait dans le cadre des préparatifs des prochaines élections locales « en vue de la consolidation du processus de renouvellement des Institutions de l’État algérien sur des bases solides ». Au sortir de cette audience, Charfi a déclaré: « j’ai été reçu aujourd’hui par le président de la République à qui j’ai présenté un compte rendu du déroulement de l’élection récente des membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) et nous avons discuté des perspectives, à court et moyen termes, de l’agenda politique auquel il s’est engagé devant le peuple algérien pour opérer un changement via le renouvellement de l’ensemble des Institutions constitutionnelles ». « Après les législatives du 12 juin dernier, nous devrons passer à l’étape suivante, à savoir le renouvellement des Assemblées locales », a ajouté le président de l’ANIE, précisant que l’entrevue avec le président Tebboune a porté également sur « différente aspects juridiques et logistiques ». Le président de l’ANIE a fait savoir également la tenue prochainement, « d’autres rencontres avec le président de la République en vue de la consolidation du processus de renouvellement des Institutions de l’État algérien sur des bases viables, conformément aux engagements du président de la République ».
F. B.