angp4

LE MINISTRE D’ÉTAT BRITANNIQUE POUR LE MENA SOUTIENT À FOND L’AUTODÉTERMINATION DU PEUPLE SAHRAOUI : Londres gifle Rabat

Le Royaume-Uni soutient « pleinement » l’autodétermination du peuple Sahraoui et les efforts de l’ONU pour parvenir à une solution politique durable au Sahara Occidental, a déclaré le ministre d’État britannique pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au Foreign and Commonwealth Office, James Cleverly.

« Le Royaume-Uni soutient pleinement les efforts de l’ONU pour parvenir à une solution politique durable et mutuellement acceptable au conflit, qui prévoit l’autodétermination du peuple du Sahara occidental », a indiqué le responsable britannique dans une réponse écrite à une question d’Alex Sobel, membre travailliste du parlement britannique qui l’a interpellé sur le statut légal du Sahara occidental et la situation des droits de l’homme dans ce territoire occupé.  » Nous suivons de près la situation au Sahara occidental et appelons les parties à revenir à l’accord de cessez-le-feu et au processus politique engagé par l’ONU », a-t-il ajouté.James Cleverly a affirmé que la position du Royaume-Uni, telle que réitérée par le chef de la diplomatie britannique, le 11 décembre dernier, demeurait « inchangée » .  » Nous continuons de considérer le statut du Sahara occidental comme indéterminé et soutenons les efforts menés par l’ONU pour parvenir à une solution politique durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental », a-t-il insisté. « Nous avons des discussions régulières avec les parties (au conflit) et restons en contact étroit avec la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso) », a ajouté James Cleverly. Il a indiqué que des responsables britanniques « visitaient périodiquement le Sahara occidental », rappelant qu’une visite, initialement prévue pour 2020, avait été reportée en raison de la pandémie de nouveau coronavirus. Un groupe de députés britanniques avaient appelé dans une motion écrite, la Chambre des Communes à reconnaître le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, et ont dénoncé la reconnaissance, par le président sortant des États-Unis Donald Trump de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara. Les députés britanniques « déplorent » l’action « unilatérale » de l’adminisration Trump, de reconnaître la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental et appellent leur gouvernement à « refuser de suivre la voie dangereuse et illégale dans laquelle le président Trump s’est engagé.Ils ont exhorté leur gouvernement à « jouer un rôle plus actif au sein du Conseil de sécurité de l’ONU en vue d’aboutir à l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara occidental ». La procédure relative à cette motion s’inscrivait dans le cadre d’un mécanisme permettant d’attirer l’attention de la Chambre, du gouvernement et du public britanniques sur des sujets jugés importants par les élus britanniques. Dans cette motion , les députés britanniques demandaient également à la Chambre des Communes de « reconnaître le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination » et appelaient le gouvernement britannique à « respecter le droit international ». Ils exhortent leur gouvernement à « jouer un rôle plus actif au sein du Conseil de sécurité de l’ONU en vue d’aboutir à l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara occidental ».
M.B.