Lyes Rahal

LE DR RAHAL, CADRE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ, FAIT LE POINT SUR LA COVID-19 : 39,7% des cas admis en réanimation

La situation sanitaire dans notre pays devient de plus en plus inquiétante avec la hausse des cas de contaminations à la Covid-19 qui a dépassé à présent la barre des 1000 cas par jour. Des chiffres record enregistrés au cours des derniers jours. Cet état des lieux demande plus de vigilance et de rigueur dans l’application des mesures barrières et le port de bavette, seuls rempart pour le moment contre la propagation du virus corona en attendant la découverte d’un vaccin spécial Covid-19.
Invité hier sur les ondes de la Radio nationale chaîne 1, pour s’exprimer sur la situation sanitaire dans notre pays, le Directeur général des services de santé au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr Lyes Rahal, a appelé la population à faire preuve de plus d’adhésion aux mesures préventives pour combattre la propagation du virus corona en dehors des hôpitaux, tout en rassurant que la situation actuelle reste grave mais « maîtrisée ». Également membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, l’intervenant a fait état d’une disponibilité  de l’oxygène et de lits de réanimation  au niveau de tous les hôpitaux, faisant savoir que le taux des cas hospitalisés est de 48%, et celui des cas qui sont en services de réanimation est de 39,7%. L’invité de la Radio nationale a affirmé, dans ce contexte, que l’’Algérie qui poursuit ainsi une stratégie renouvelée a pu maîtriser la situation épidémiologique. En langage des chiffres, le Dr Rahal a révélé que 7812 patients sont hospitalisés et 599 cas sont en réanimation, alors que le nombre de lits de réanimation réservés aux patients Covid-19 est établi à 1506, en plus de 18 389 lits d’hôpitaux. Il a également fait savoir que le ministère de la Santé a consacré plus de vingt mille (20 000) lits, depuis le début de la hausse des cas  infectés par le nouveau coronavirus dans le pays, au détriment d’autres maladies. Il n’a pas, d’ailleurs, exclu que ces lits remis à leurs services initiaux ne soient réutilisés pour les patients touchés par la Covid-19 si jamais il y a une recrudescence des cas de contamination. S’agissant des tests, l’intervenant a assuré qu’ils sont disponibles  à travers 55 centres à travers le pays, y compris des laboratoires privés. De même que pour l’oxygène et des médicaments et des fournitures médicales pour lutter contre la  pandémie de coronavirus.
Le Dr Rahal a imputé, par ailleurs, la hausse des cas de contamination à plusieurs raisons, dont une explication scientifique qui dit que les virus se propagent plus en saison hivernale, les rassemblements à l’intérieur des maisons, le laxisme, ainsi que le non-respect des mesures de prévention.
Brahim Oubellil