Belani

Le diplomate Amar Belani à l’agence Reuters : «L’Algérie fera preuve d’une fermeté absolue pour la protection et la sanctuarisation de son territoire national»

L’envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb arabe, Amar Belani a affirmé hier, que la décision de fermeture de l’espace aérien algérien à l’aviation marocaine, civils et militaires et immatriculée au Maroc est « dictée par des raisons impératives de sécurité nationaleé at-il déclaré à l’agence de presse Reuters. Pour l’ex-ambassadeur à Bruxelles, « cette décision préventive est dictée par des raisons impératives de sécurité nationale » compte tenu, a-t-il souligné «  de l’existence d’indices concordants et d’éléments probants sur la conception ainsi que sur la poursuite d’actions hostiles dirigées contre notre pays », a déclaré M. Belani. Poursuivant que dans ce contexte particulier, ou  « l’animosité et les desseins malveillants ‘du Maroc contre l’Algérie ) sont irrécusables », pour Amara Belani, l’adoption de mesures supplémentaires n’est pas à exclure et l’Algérie « fera preuve d’une extrême vigilance et d’une fermeté absolue pour la protection et la sanctuarisation de son territoire national ». Il est à rappeler que le e ministre des affaires étrangères Ramtane Lamamra a estimé, la semaine passée, que l’Algérie ne pouvait plus tolérer les errements du Maroc qui n’avait pas hésité à s’attaquer à sa souveraineté et son unité en soutenant ouvertement une prétendue volonté d’indépendance de la Kabylie. Il a rappelé dans ce contexte les propos irréfléchis, en juillet dernier, de l’ambassadeur permanent du Maroc aux Nations unies, qui avaient motivé une demande d’explication de l’Algérie mais qui est restée sans suite, a-t-il indiqué tout en précisant que face à une situation pareille, « deux Etats ne pouvaient continuer à entretenir des relations diplomatiques et la rupture des relations devenait inéluctable ».
Karima B.