silap4

Le 25e Sila du 24 au 31 mars 2022

Le 25e Salon international du livre d’Alger (Sila) se tiendra du 24 au 31 mars de l’année prochaine, avec l’Italie comme invité d’honneur de cette édition tant attendue, annonce le ministère de la Culture et des Arts sur sa page Facebook. Prévu initialement en octobre 2020, le 25e Sila a été reporté à cause de la pandémie de Covid-19 qui a contraint le plus grand événement culturel du pays à une absence de deux ans. Editeurs et auteurs pourront ainsi renouer avec leurs lecteurs à la faveur de cet évènement marquant, symbole d’un retour à une activité culturelle normale, et une occasion pour l’industrie algérienne du livre de respirer après deux années particulièrement éprouvantes. Le 25e Sila qui se tiendra au Palais des expositions des Pins maritimes à Alger a choisi l’Italie comme invité d’honneur, « une pays voisin et ami connu pour sa production culturelle prolifique ». Dans le cadre de la prévention contre la propagation du coronavirus, le ministère de la Culture et des Arts avait d’abord proposé en 2020 une version virtuelle du salon, devant l’impossibilité de tenir cet événement qui draine plus d’un million de visiteurs, avant d’opter pour l’annulation du salon pour les années 2020 et 2021. Principal événement culturel en Algérie, le Sila avait connu en 2019 la participation de 1030 maisons d’édition de 36 pays, dont 298 algériennes, et enregistré 1.150 million de visiteurs.

Démantèlement d’une bande de trafiquants de psychotropes à El-Meghaïer
Une bande criminelle activant à l’échelle nationale dans le trafic de psychotropes a été démantelée et une quantité de plus de 27.000 comprimés a été saisie par les services de police judiciaire de la sureté de daïra de Djamaa (wilaya d’El-Meghaier), a-t-on appris samedi de ce corps sécuritaire. Agissant sur informations faisant état d’un mouvement suspect de trois individus transportant les produits prohibés vers des wilayas voisines, les services de Police leur ont dressé une souricière et ont appréhendé les trois mis en cause en flagrant délit de transport, trafic et commercialisation de produits hallucinogènes, à savoir plus de 27.000 comprimés de psychotropes soigneusement dissimulés dans deux véhicules, a-t-on précisé. Après finalisation des procédures policières d’usage, les mis en cause ont été remis à la justice qui les a placés en détention provisoire, a fait savoir la source.

Démantèlement d’une bande de trafiquants de psychotropes à El-Meghaïer
Une bande criminelle activant à l’échelle nationale dans le trafic de psychotropes a été démantelée et une quantité de plus de 27.000 comprimés a été saisie par les services de police judiciaire de la sureté de daïra de Djamaa (wilaya d’El-Meghaier), a-t-on appris samedi de ce corps sécuritaire. Agissant sur informations faisant état d’un mouvement suspect de trois individus transportant les produits prohibés vers des wilayas voisines, les services de Police leur ont dressé une souricière et ont appréhendé les trois mis en cause en flagrant délit de transport, trafic et commercialisation de produits hallucinogènes, à savoir plus de 27.000 comprimés de psychotropes soigneusement dissimulés dans deux véhicules, a-t-on précisé. Après finalisation des procédures policières d’usage, les mis en cause ont été remis à la justice qui les a placés en détention provisoire, a fait savoir la source.

Douze personnes coincées par la neige à Tikjda secourues par la Protection civile
Douze personnes, bloquées par la neige sur les hauteurs de Tikjda (Est de Bouira), ont été secourues durant la nuit de jeudi, et vendredi par l’unité Grimp de la Protection civile, a-t-on appris de ce corps constitué. La première intervention a eu lieu jeudi vers 11h du soir lorsqu’un groupe de six personnes dont une femme, à bord de leur véhicule, étaient coincées près du Lac Agoulmim et en pleine neige. « Ces jeunes, âgés entre 21 et 30 ans, nous ont appelés pour les secourir. Leur voiture a été coincée par la neige sur une piste menant vers le Lac et non loin du Chalet du Kef », selon les détails donnés par le chargé de la communication de la Protection civile, le sous-lieutenant Youcef Abdat. L’unité Grimp a réussi à localiser et à secourir ce groupe de jeunes originaires d’El Eulma (Sétif), retrouvés dans un état grave en raison du froid, qui sévissait sur cette zone montagneuse culminant à plus de 1400 mètres d’altitude. « Les six personnes ont été ensuite évacuées vers la clinique de Haizer pour recevoir les soins nécessaires, et leur vie n’est pas en danger », a assuré l’officier Abdat à l’APS. Une autre opération de secours a été menée vendredi matin sur les hauteurs du Mont Alouane, à dix kilomètres de Tikjda, où un autre groupe de touristes âgés de 18 à 20 ans, a été sauvé des affres du froid après une intervention périlleuse menée par le groupe Grimp de la Protection civile.

El Bayadh : deux morts asphyxiés au gaz de monoxyde de carbone
Deux personnes sont mortes asphyxiées au gaz de monoxyde de carbone, vendredi dans la commune de Kef Lahmar (wilaya d’El Bayadh), a-t-on appris auprès des services de la Protection civile. Les éléments du poste avancé de la Protection civile de Kef Lahmer sont intervenus au niveau de la cité « El Feth » pour secourir un homme (61 ans) et son fils (17 ans), qui ont été asphyxiés après avoir inhalé du gaz de monoxyde de carbone émanant d’un chauffage à l’intérieur de leur domicile, a-t-on précisé. Les corps des deux victimes ont été déposés à la morgue de la polyclinique médicale de Kef Lahmar, signale-t-on.

Belgique : deux hippopotames testés positifs au Covid-19
Deux hippopotames du zoo d’Anvers (nord de la Belgique), souffrant d’un écoulement nasal, ont été testés positifs au Covid-19, a annoncé vendredi le parc animalier qui y voit une première mondiale pour cette espèce. Ces animaux ont toujours le nez humide mais « cette fois, ils ont expulsé de la morve que j’ai fait tester par précaution », a expliqué le vétérinaire du zoo Francis Vercammen, cité dans un communiqué. « J’ai pris la décision de soumettre les échantillons au test du Covid-19, ce qui a donné ce résultat surprenant. A ma connaissance, c’est la première contamination recensée chez cette espèce. Dans le monde, ce virus a surtout été signalé chez des grands singes et des félins », a-t-il déclaré. Les deux femelles ne montrent aucun autre symptôme que l’écoulement nasal et ne sont pas souffrantes.
Par mesure de précaution, le zoo d’Anvers a décidé de fermer le bâtiment des hippopotames aux visiteurs. Les soigneurs ont été testés et sont négatifs. Ils doivent désormais porter un équipement de protection supplémentaire et se soumettre chaque jour à un test rapide. L’origine de la contamination n’est pas connue. « Aucun des soigneurs n’a contracté récemment la maladie, ils n’ont présenté aucun symptôme », a précisé le zoo. La Belgique, fortement touchée par une nouvelle vague de contaminations, a durci vendredi ses restrictions sanitaires, annonçant notamment la fermeture des écoles maternelles et primaires pour les congés de Noël dès le 18 décembre, avec une semaine d’avance. Le pays de 11 millions d’habitants a enregistré en moyenne quelque 17.800 contaminations et 44 décès par jour sur la dernière semaine.