LARGE D’ORAN : Huit harraga secourus et trois corps sans vie repêchés

La fièvre de la harga refait surface. Huit candidats à la migration clandestine ont été secourus de justesse en mer, mardi dernier, par les unités du groupement territorial des Garde-côtes d’Oran, relevant des Forces navales algériennes, suite au chavirage de leur embarcation de fortune à cinq miles nautiques au nord du Cap Falcon à Oran/2e RM, tandis que trois corps, sans vie, ont été repêchés.
C’est ce qu’a indiqué le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué, d’où il ressort qu’après la tragédie, le sort d’autres candidats à l’immigration, qui étaient à bord de l’embarcation demeurait inconnu en début de soirée de mardi dernier.
Il y a lieu de souligner que l’intervention de sauvetage a été menée en urgence par les éléments des Garde-côtes, suite à un appel d’urgence reçu mardi matin.
Pour retrouver les autres disparus, la même source, a conclu que « les opérations de recherche se poursuivent en mer.»
Mohamed Amrouni