Walid Kechida(ne pas créditer)

L’activiste du Hirak Walid Kechida quitte la prison

Auteur de la page facebook « Hirak Mèmes », en détention provisoire depuis le 27 avril 2020, Walid Kechida a quitté la prison hier à la faveur du jugement du procès en appel, rendu le même jour, par la Cour de Sétif. Ainsi, rapporte le Comité national pour la libération des détenus, l’activiste du Hirak a été condamné à une année de prison dont 6 mois ferme et 6 mois en sursis assorti d’une amende de 30 000 DA. Après plus de 9 mois de détention, Walid Kechida a quitté la prison hier. Auparavant, soit le 24 janvier dernier, le procureur de la République a requis 3 ans de prison ferme lors du procès en appel pour « outrage à corps constitué, atteinte à la personne du président de la République, à la force publique dans l’exercice de ses fonctions et aux préceptes de le religion ». Le 24 aout dernier, le tribunal avait rejeté la demande de libération provisoire interjetée par le collectif de la défense de l’accusé. Ce qui a fait que sa détention provisoire avait été prolongée pour 4 mois supplémentaires.

Quel type de vaccin chinois pour l’Algérie
Sept vaccins chinois contre la Covid-19 sont entrés dans leurs essais cliniques de phase III, rapporte hier l’agence Chine Nouvelle, citant un responsable du ministère des Sciences et des Technologie. La Chine, auprès de laquelle l’Algérie a fait commande en vue d’acquérir un de ses produits, compte actuellement seize vaccins développés localement contre ce virus en cours d’essais cliniques, a déclaré le directeur de la science et de la technologie pour le développement social au sein du ministère, Wu Yuanbin. Un vaccin inactivé développé par la société Pékin Biological Products Institute Co. Ltd. sous l’égide du China Biotec national Group, affilié à Sinopharm, a été le premier le mois dernier, à obtenir l’autorisation conditionnelle de mise sur le marché émise par l’Administration nationale des produits médicaux. Les résultats provisoires de ces essais cliniques de phase III montrent une efficacité de 79,34% contre le virus, relève l’agence de presse.

La PAF relève 12,6 millions de voyageurs en moins en 2020
Les services de la Police des frontières ont enregistré quelque 12,6 millions de voyageurs en moins durant l’année 2020 contre plus de 16,5 millions en 2019 sur l’ensemble des frontières nationales, a indiqué hier à Alger le contrôleur de police, Mohamed Noui Sifi, directeur de la Police des frontières. Dans une conférence de presse consacrée au bilan annuel des activités de la Police des frontières, M. Sifi a fait état de 4,9 millions de voyageurs en 2020, contre 16,7 millions en 2019, une différence de 12,6 millions de voyageurs en mois, soit -75%. Plus explicite, le directeur de la Police des frontières a précisé que la pandémie avait affecté directement le déplacement des individus à travers les frontières, et s’était traduite par la diminution de 75,96 % du nombre des vols (toutes compagnies aériennes confondues), passant de 71.690 vols en 2019 à 17.237 en 2020, soit une différence de 54.453 vols. Concernant le trafic maritime, un total de 7548 liaisons a été enregistré en 2020, contre 9295 en 2019, un déficit de 1747 liaisons, soit -18,79%. Pour ce qui est du trafic routier, on relève 677.289 véhicules qui ont traversé les frontières en 2020, contre 2,4 millions en 2019, une diminution de 1,7 millions de véhicules, soit -72,01%, a-t-il encore affirmé.

Les ressortissants de cinq pays persona non grata en Allemagne
L’Allemagne a interdit l’accès à son territoire par voie terrestre, maritime et aérienne de ressortissants provenant de cinq pays fortement touchés par les différents variants du Covid-19. Cette décision, valable jusqu’au 17 février dans un premier temps, concerne le Royaume-Uni, l’Irlande, le Brésil, le Portugal et l’Afrique du Sud et vise à « protéger la population » allemande, selon le gouvernement allemand. « L’objectif de ce règlement est de limiter la propagation des nouveaux variants du virus », a indiqué le ministère allemand de la Santé. Ces restrictions comporteront cependant plusieurs exceptions, notamment pour les Allemands vivant dans ces pays, les ressortissants de ces pays résidant en Allemagne, les passagers en transit ou encore la circulation de marchandises, selon la même source. Le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer, avait indiqué jeudi dernier vouloir réduire à « presque néant » le trafic international aérien à destination de son territoire face à la poursuite de la pandémie. Parmi les exceptions pour entrer en Allemagne figurent également les transports pour raison médicale. L’entrée en Allemagne avait depuis plusieurs mois été rendue de plus en plus compliquée pour quelque 160 pays du monde entier, notamment avec l’obligation de présenter un test négatif de moins de 48h avant son arrivée ou juste après celle-ci, suivie d’une quarantaine dissuasive de 10 jours.

E-commerce : 1 000 commerçants en formation
Le ministère du Commerce a lancé hier une session de formation dans le E-commerce au profit de 1.000 commerçants, dans le cadre de la vulgarisation de ce type d’opération et l’acquisition par les opérateurs économiques et consommateurs des techniques modernes de ce commerce, indique un communiqué du ministère. Cette session de formation en E-commerce dont le lancement a été supervisé par le ministre du Commerce, M. Kamel Rezig, est organisée en coordination avec l’Association nationale de protection et d’orientation du consommateur (APOCE), selon la même source. Tenue en visioconférence, la session vise à permettre aux opérateurs économiques et consommateurs une meilleure maitrise des plateformes numériques et des sites internet spécialisés en vente et achat, conclut le communiqué.

Une bande d’escrocs neutralisée à Boumerdès
Une bande de malfaiteurs de cinq individus, spécialisée dans l’arnaque et l’escroquerie et activant à l’échelle nationale, a été neutralisée par la brigade de recherches et d’intervention (BRI) de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Dellys (Est de Boumerdès), apprend l’APS hier auprès de ce corps sécuritaire. Selon le chargé de communication auprès de la sûreté de wilaya, le commissaire de police Krimo Touati, ce réseau criminel a été neutralisé suite à une plainte présentée par l’une de ses victimes, le propriétaire d’un atelier de couture, qui a déclaré avoir été escroqué par un ressortissant d’un pays africain. Les investigations menées suite à cette plainte ont abouti, selon la même source, à l’arrestation des éléments de cette bande criminelle, constituée de cinq individus, dont deux étrangers. Les mis en cause dans cette affaire ont été présentés devant les autorités judiciaires compétentes pour les chefs d’inculpation d’ »arnaque et escroquerie envers des citoyens en vue de leur soutirer de l’argent », a-t-on signalé de même source.

Un arbre tue trois personnes et blesse trois autres à Aïn Temouchent
Trois personnes sont mortes et trois autres ont été blessées, dimanche, suite à la chute d’un arbre sur un taxi à cause de fortes rafales de vent, selon les services de la Gendarmerie nationale cités par l’APS. Les services de la Gendarmerie nationale d’Aïn Temouchent ont enregistré la chute d’un grand arbre sur deux voitures sur la RN 22 à hauteur du village de Beni Gnanem (commune d’Emir Abdelkader), à la suite de vents forts qu’a connu la région, entrainant le décès de trois personnes et des blessures de divers degrés de gravité à trois autres, qui se trouvaient à bord d’un taxi assurant la ligne Beni Saf (Aïn-Temouchent)-Tlèmcen, a-t-on indiqué, ajoutant que les passagers du second véhicule n’ont subi aucune blessure. Les services de la Protection civile ont transféré les corps des trois victimes (chauffeur du taxi et deux passagers) à la morgue de l’établissement public hospitalier de Beni Saf et ont conduit les trois blessés au service des urgences médicales du même établissement hospitalier, selon les services de la Protection civile, alors que les services de la Gendarmerie nationale ont ouvert une enquête sur cet accident.