Hday

La Sûreté d’Hussein Dey démantèle un réseau criminel spécialisé dans le vol de voitures

La Sûreté de la circonscription administrative d’Hussein Dey a démantelé un groupe de malfaiteurs composé de 11 individus spécialisés dans le vol de voitures en usant d’armes blanches prohibées, a indiqué dimanche la cellule d’information de la sûreté d’Alger. Les éléments de la sûreté de la circonscription administrative d’Hussein Dey ont démantelé un groupe de malfaiteurs spécialisés dans le vol de voitures en usant d’armes blanches prohibées, indiquent ces services, précisant que ce groupe, composé de onze individus, a procédé à la falsification des numéros de série de véhicules qui ont été mis en circulation avec de fausses plaques d’immatriculation ainsi qu’au faux et usage de faux de documents officiels. Ces mêmes services ont enregistré plusieurs affaires liées au vol de véhicules suite auxquelles des enquêtes ont été ouvertes, ajoute le communiqué. Dans une première étape, trois (03) individus ont été arrêtés en flagrant délit de vol d’une camionnette. Ces services ont arrêté un quatrième individu issu d’une wilaya de l’intérieur qui était à bord d’un véhicule recherché. L’individu avait en sa possession un brouilleur et des puces téléphoniques, ce qui a permis de détecter le cinquième suspect à Kouba (Hauteurs d’Alger) qui avait en sa possession la carte mémoire de l’un des véhicules. Les six autres suspects issus de différentes wilayas ont été, par la suite, identifiés et arrêtés. Ces diverses opérations ont permis aux services de sécurité de récupérer un véhicule touristique, 14 cartes de mémoires de véhicules volés dans différentes wilayas, 403 clés de contact de véhicules et autres outils utilisés dans la confection de clés et la mécanique, ajoute-t-on de même source. Les suspects ont été présentés devant le procureur de la République territorialement compétent qui a ordonné leur placement en détention provisoire.

Algérie Télécom : Pas de coupure des lignes fixes et bonus de rechargement
Algérie Télécom a l’honneur d’informer son aimable clientèle qu’aucune coupure ne sera effectuée sur leurs lignes fixes et que la date d’échéance de paiement de leurs factures téléphoniques va être prolongée pour une durée d’un mois. Aussi, afin d’éviter les déplacements aux clients, Algerie Télécom offre des avantages pour tout paiement en ligne, via carte Edhahabia et/ou carte CIB. Ces paiements peuvent être effectués en utilisant :
• Application Mobile d’Algerie Télécom
• Espace clients : https://ec.algerietelecom.dz
De plus, nous rappelons que d’autres services permettent aux clients de recharger à distance en utilisant une carte de recharge par le biais du  :
• 1500 à partir d’une ligne téléphonique fixe ou mobile.
• E-paiement.
Aussi, Algérie Telecom met à disposition de sa clientèle la possibilité d’acquérir les cartes de recharge via son réseau de vente indirecte. À travers cette initiative, Algérie télécom démontre encore une fois qu’elle reste attentive aux préoccupations de sa clientèle et son engagement à renforcer sa stratégie de proximité et surtout de mettre la sécurité de ses clients au cœur de ses priorités. Restez connectés avec nous à travers le site web : www.algerietelecom.dz, ou via nos réseaux sociaux. Nos web conseillers se feront un plaisir de répondre à vos préoccupations et à vos demandes d’informations.

Accidents de la route : 7 morts et 54 blessés le week end dernier
Sept (7) personnes ont trouvé la mort et 54 autres ont été blessées dans 43 accidents de la route survenus en zones urbaines le week end dernier, ont indiqué dimanche les services de la Sûreté nationale dans un communiqué. Le facteur humain demeure la principale cause de ces accidents, ont souligné les mêmes services. À ce propos, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) réitère son appel aux usagers de la voie publique à la prudence au volant et au respect du code de la route. Elle met à la disposition des citoyens le numéro vert 1548 et celui de secours 17 pour recevoir les signalements 24h/24.

1 052 quintaux de blé tendre saisis à Tiaret, 4 individus arrêtés
Quelque 1 052 quintaux de blé tendre soutenu par l’État ont été saisis à Tiaret suite à deux opérations de lutte contre la spéculation qui ont également donné lieu à l’arrestation de 4 individus, a-t-on appris dimanche du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale (G.N.). La marchandise saisie était transportée dans trois camions qui ont été interceptés sur la route nationale 14 (RN14) par les brigades de la G.N. territorialement compétentes à Aïn El-Hadid et à Frenda, a-t-on précisé de même source, signalant que ces opérations ont été enclenchées sur la base d’informations sur la revente, par certains individus, de blé tendre soutenu par l’État. Les investigations ont révélé que les mis en cause avaient utilisé certains produits, en faible quantité, dans le but de modifier la couleur du blé et le vendre comme aliment de bétail, a-t-on fait savoir.
La marchandise saisie a été remise à la Coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS) de Frenda et d’Aïn El-Hadid, tandis que l’enquête se poursuit pour faire toute la lumière sur cette affaire, a-t-on indiqué de même source.

Saisie de plus de 44 000 boites de médicaments antalgiques à Aïn Témouchent
Les services de la Gendarmerie nationale de la daïra d’El Amria (Aïn Témouchent) ont saisi, dimanche, quelque 44 000 boîtes de médicaments antalgiques d’une valeur vénale totalisant 170 millions DA, destinées à la spéculation, a-t-on appris de ce corps de sécurité.
L’opération de qualité inscrite dans le cadre de la lutte contre le monopole et la spéculation intervient suite à des informations faisant état d’une tentative de contrebande d’un lot de médicaments vers une wilaya limitrophe. Un véhicule utilitaire a été intercepté au niveau de la localité d’El Amria, avec à son bord une quantité de 40 120 boîtes de Panadol et de plus de 4 200 boîtes de paracétamol (générique) d’une valeur totale de 170 millions DA.
Les premiers éléments de l’enquête ont révélé que cet important lot de médicaments devait être écoulé dans la wilaya d’Oran où une forte demande est enregistrée pour ce médicament antalgique, supposé prémunir contre le Covid-19 et qui fait l’objet de spéculation. Trois individus ont été arrêtés lors de cette opération pour notamment absence de registre de commerce et défaut de facturation, a-t-on indiqué de même source.

1,7 million d’emplois pourraient être supprimés dans le monde arabe
La Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (CESAO) a averti mercredi que plus de 1,7 million d’emplois risquent d’être supprimés dans le monde arabe en 2020 en raison du coronavirus. «La région arabe subit des pertes d’emplois à un rythme alarmant en raison du Covid-19», a indiqué la CESAO dans une note sur l’évaluation du coût de la pandémie dans la région. Le taux de chômage devrait ainsi y augmenter de 1,2 point de pourcentage en 2020, selon l’organisation. Quant au produit intérieur brut (PIB) cumulé des Etats arabes, il devrait diminuer d’au moins 42 milliards de dollars en 2020. Les pertes risquent d’être d’autant plus marquées en cas de nouveau repli des cours mondiaux du pétrole ou du maintien du niveau actuel des prix pendant une plus longue période. Mercredi, les cours du pétrole se sont de nouveau effondrés, le baril de WTI à New York chutant à 20,37 dollars, soit une baisse de 24,4%, son plus bas niveau depuis février 2002. L’épidémie du coronavirus a entraîné une baisse significative des prix du pétrole ayant «coûté à la région près de 11 milliards de dollars (…) entre janvier et mi-mars 2020», a indiqué la CESAO. Sur la même période, les entreprises de la région ont perdu 420 milliards de dollars en termes de capitalisation boursière, soit environ 8% de la capitalisation globale du marché.