La Conseillère Afrique de la présidence de la République française à Alger ce lundi

Mme Hélène Le Gall, conseillère Afrique de la présidence de la République française, effectuera une visite de travail lundi prochain à Alger, dans le cadre des consultations politiques régulières entre l’Algérie et la France, indique vendredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Mme Le Gall aura des «entretiens approfondis» avec le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, sur «la situation au Sahel, les derniers développements au Maghreb, notamment en Libye, ainsi que sur d’autres questions africaines», note la même source. Mme Le Gall sera accompagnée d’une délégation composée de membres de l’état-major particulier du président de la République et du Cabinet du ministre des Affaires étrangères et du Développement international, ajoute le communiqué.

La mystérieuse maladie d’un jeune Indien aux mains devenues énormes
Mohammad Kaleem, un Indien âgé de 8 ans est atteint d’un mal qui laisse perplexe les scientifiques. Depuis sa naissance, les mains du jeune garçon ont gonflé jusqu’à atteindre des dimensions totalement anormales. Des mains plus grosses que sa tête. C’est un mal très étrange et terrible dont souffre un jeune Indien âgé de 8 ans. Depuis sa naissance, Mohammad Kaleem est handicapé par des mains aux proportions totalement anormales. Lorsqu’il est né, «ses mains faisaient deux fois la taille de celles d’un bébé normal», a raconté sa mère Haleema. Ensuite, elles ont commencé à gonfler de plus en plus jusqu’à devenir énormes. « Ses mains étaient grosses et ses doigts étaient longs. Au début, ses poignets étaient petits mais ils ont commencé à grossir aussi et ses doigts ont aussi continué à s’élargir «, a t-elle témoigné reprise par le Huffington Post. Aujourd’hui, ses mains pèsent chacune 8 kilogrammes pour une taille de 30 centimètres, de la base de sa paume jusqu’à l’extrémité de son majeur. La main droite est dotée de six « doigts « tandis que l’autre n’en possède que quatre et ils sont tous disproportionnés.

Première édition du Fanta Arena du 10 au 31 août 2014
Le mois d’août s’annonce encore une fois animé et H’bal avec Fanta. Pour la première fois, Fanta Algérie organise « Fanta Arena «, un évènement estival élaboré spécialement pour les jeunes estivants. Du 10 au 31 août, les adolescents algériens et leurs familles auront le plaisir de s’amuser, de jouer et de gouter à Fanta Orange dans les nombreux espaces qui seront mis en place à travers 8 wilayas, sous le slogan « Fanta Hablatek « Inscrite dans la lignée du Fanta Festival et après le succès phénoménal qu’ont connu ses 3 éditions, Fanta revient avec plus de nouveautés que jamais dans le Fanta Arena. Un programme haut en couleurs, riche en animations et spécialement conçu pour les jeunes ados marquera cette première édition de folie. Cette année verra la naissance de Fanta Arena : une plateforme avec différents espaces aménagés, qui sillonnera 8 villes du pays : Oran, Aïn-Témouchent, Béjaïa, Skikda, Annaba, Tipaza, Alger et TiziOuzou et apportera bonheur et amusement ! Cette première édition du Fanta Arena n’aura qu’un seul objectif ; celui de divertir les adolescents durant la période estivale.

Dix ans après le tsunami, le couple d’Indonésiens retrouve aussi son fils
Alors qu’ils ont retrouvé leur fille au début du mois, comme rapporté dans notre édition du lundi 11 août 2014, Jamiliah et Septi Rangkuti ont enfin pu réunir leur famille entière. Âgé de 17 ans aujourd’hui, leur fils a vécu sans domicile durant des années. Un couple d’Indonésiens qui avait retrouvé début août sa fille dix ans après le tsunami meurtrier de 2004 a affirmé mardi avoir retrouvé leur fils emporté lui aussi par des vagues géantes dans le plus grand archipel au monde. Jamiliah et son mari, Septi Rangkuti, ont retrouvé leur fils dans une petite ville de l’île de Sumatra lundi, réunissant l’ensemble de la famille pour la première fois depuis une décennie. « Oui, c’est vrai, c’est bien notre fils, nous nous préparons maintenant à le ramener à la maison «, a déclaré Septi Rangkuti à l’AFP. En larmes, Jamiliah a serré dans ses bras son fils de 17 ans, Arif Pratama Rangkuti, dans la petite ville de Payakumbuh, dans l’ouest de Sumatra, où l’adolescent a vécu sans domicile pendant des années, dormant dans des marchés ou des magasins abandonnés. « J’ai prié tous les soirs, car en mon for intérieur, j’ai toujours cru que mon fils était vivant «, a déclaré la mère à des journalistes. « « Mon mari était toujours inquiet à la maison à cause de cela. Il voulait croire que notre fils était toujours vivant «, a-t-elle ajouté. Dix ans après, les Rangkuti ont été réunifiés à Payakumbah, dans la maison d’un couple qui avait découvert le garçon dormant une nuit à l’extérieur de leur café internet. Lana Bestari et Windu Fajri l’ont laissé dormir au café pendant plusieurs mois, et lui donnaient de la nourriture et des vêtements lors de ses visites régulières. C’est après avoir vu à la télévision une photo d’Arif enfant à Aceh, avec les coordonnées de la famille, sans savoir alors qu’il était une victime du tsunami de 2004, que Lana Bestari a pris contact avec ses parents. «J’étais choquée, il y avait une photo d’un garçon que j’ai très bien reconnu. J’ai enregistré cette image sur mon Smartphone», a-t-elle raconté. Le garçon lui avait simplement dit qu’il venait de Medan, ville dans le nord de Sumatra. Il n’a pas été précisé comment il est arrivé là, alors qu’il était originaire de l’ouest de Sumatra. Pour les retrouvailles, l’adolescent a d’abord parlé au téléphone à ses parents qui sont arrivés ensuite avec leur plus jeune fils et leur fille de 14 ans, Raudhatul Janna, qu’ils avaient retrouvée début août. «Dieu nous a fait un miracle», avait alors déclaré la mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>