Moh 6

JOURNÉE INTERNATIONALE DE SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN : Quand M6 met la victime et le bourreau sur un même pied d’égalité

« Le commandeur des croyants », président du comité El-Qods, Mohammed VI, est sorti de son hibernation pour se rappeler l’existence d’une cause palestinienne et du droit inaliénable du peuple palestinien à disposer d’un État aux frontières reconnues par la communauté internationale. C’est du cynisme politique auquel se livre le roi du Maroc qui feint d’oublier qu’il s’est allié à l’ennemi de cette cause et l’occupant qui a fait de l’annexion des territoires palestiniens et arabes sa raison d’être.

Et même en se rappelant les droits du peuple palestinien il s’est permis de botter en touche en mettant sur un pied d’égalité l’occupant et la victime de ses pratiques expansionnistes et qui lui dénie tout droit d’existence.
Sinon comment interpréter la teneur du message adressé par M6 à cheïkh Niang le président du comité onusien pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, dans lequel il appelle la communauté internationale à créer les conditions pour reconstruire la confiance entre palestiniens et israéliens pour parvenir à une solution dans le cadre des deux États. Rien que ça, la victime et son bourreau sont sur la même ligne de départ pour le commandeur des croyants.
Pourtant, en s’alliant avec le diable dans le sillage de la normalisation des relations diplomatiques de son pays avec Israël, il se délie de ses engagements envers la  cause palestinienne. Il s’est mis du côté des assassins des enfants de Ghaza pour  demander aux palestiniens de revenir à la table des négociations, interrompues depuis sept ans à cause de l’intransigeance de Tel Aviv qui avait engagé, depuis, un processus de judaïsation de la ville sainte d’El-Qods et mis en branle un processus devant mener à lui retirer le statut de territoire occupé et zone sous protection internationale pour en faire sa capitale au mépris de toutes les résolutions de la communauté Internationale. À l’occasion de la journée internationale de solidarité  avec le peuple palestinien, le roi du Maroc est sorti de sa torpeur pour vêtir l’habit de l’hypocrisie car il sait pertinemment que la principale cause de la suspension des négociations de paix entre palestiniens et israéliens est l’intransigeance de l’entité sioniste. Saeb Oreiqat, le principal négociateur palestinien,  avait attiré l’attention de la communauté internationale sur les motifs de blocage du processus mis en place par Israël.
Il avait, dans un mémorandum adressé, il y a sept ans, au Secrétaire général de l’Onu et au Conseil de sécurité, attiré l’attention sur les entraves mises en place par Israël pour mener les négociations à un échec. Le roi du Maroc recommande la mise en place de conditions permettant de reconstruire la confiance entre palestiniens et israéliens. C’est de la cécité politique et une façon de nier les droits inaliénables d’un peuple, spoliés depuis la création de l’entité sioniste depuis 1948.
Les palestiniens ne sont pas dupes tout comme la communauté internationale qui savent où se situent les motifs d’échec de toutes les négociations devant permettre au peuple palestinien de jouir de son droit inaliénable de disposer d’un État aux frontières sûres, viables et reconnues par la communauté internationale.
La sortie ratée de M6 s’inscrit dans le cadre de ses errements politiques depuis qu’il a livré son pays sur un plateau d’argent à la principale source d’insécurité dans le monde. Le Makhzen qui, lui, a sûrement susurré la teneur du message adressé à Cheïkh Niang doit rire sous cape car il lui a permis de mettre, solennellement, sur un pied d’égalité la victime et son bourreau et de reconnaître également qu’il compte désormais parmi les principaux soutiens d’Israël dans le génocide et le déni de justice  contre le peuple palestinien.
Slimane B.