Face

Journée d’étude à Alger sur l’impact des réseaux sociaux sur la société

Une journée d’étude sur le thème «l’impact des réseaux sociaux sur les sociétés, enjeux, réalités et défis s’est tenue tient jeudi à
Alger à l’initiative du Conseil national des journalistes algériens (CNJA). Cette rencontre, qui se tient en présence du ministre de la Communication, Hassene Rabehi, réunit des experts, des universitaires, ainsi que des représentants de la Gendarmerie nationale et de la Direction générale de la sûreté nationale. Au programme de cette journée d’étude des communications qui seront présentées par d’éminents spécialistes, dont on peut citer Younes Grar et Ammar Abderrahmane sur «les effets positifs et négatifs des réseaux sociaux sur la société». Les universitaires Lazhar Marok et Slimane Laradj interviendront pour leurs part la question lancinante de désinformation à travers les réseaux sociaux. Les cadres de la GN et de la DGSN aborderont, quant à eux, leur expérience dans le domaine des réseaux sociaux. Notons que le Conseil national des journalistes algériens, présidé par Riadh Boukhadcha, avait tenu son congrès constitutif en mai dernier et avait été agréé par le ministère du Travail, de l’ Emploi et de la Sécurité sociale après avoir présenté un dossier administratif, conformément à la législation.

Coupure d’électricité dimanche à Hammadi (Boumerdès)
Une coupure d’électricité interviendra, dimanche prochain, dans la commune de Hammadi (Ouest de Boumerdès), à cause de travaux de raccordement, indique, jeudi, un communique rendu public par l’entreprise de distribution d’électricité et de gaz (Sonelgaz) de la wilaya.
La «coupure d’électricité interviendra dimanche à partir de 9H30 de la matinée jusqu’à 12H00, au niveau de la cité Babouri, la ferme Babouri, et le village Djilali de la commune de Hammadi», est-il signalé dans le même communiqué. Le document explique que cette coupure est due à des «travaux actuellement en cours, en vue du raccordement d’un nombre de régions de cette partie de la wilaya, au réseau électrique».

Trois blessés dans une explosion suite a une fuite de gaz à Tébessa
Trois (3) personnes ont été grièvement blessées dans une explosion suite à une fuite de gaz dans une demeure à la commune Bir el-Ater (sud de Tébessa), a-t-on appris jeudi auprès de la direction de la Protection civile. «Les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile de Bir el-Ater sont intervenus pour secourir les victimes de cette explosion survenue dans une maison suite à une fuite de gaz depuis un chauffage», a précisé un communiqué de ce corps constitué. Les sapeurs-pompiers ont prodigué les premiers secours au jeune couple et leur enfant de 2 ans sur les lieux avant de les transférer vers les urgences médicales de cette collectivité locale, a-t-on encore détaillé. La direction locale de la Protection civile avait recensé, durant les dix premiers mois de l’année 2019, six cas d’asphyxie par le monoxyde du carbone et 30 cas sauvés d’une mort certaine in extrémis.

Une jeune fille libérée des mains de ses ravisseurs à Tipasa
Les services de la Gendarmerie nationale de Tipasa ont libéré une jeune fille des mains d’un groupe de malfaiteurs, l’ayant enlevée sous la menace d’une arme blanche, indique jeudi un communiqué rendu public par le groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya. Selon le document, la jeune fille (26 ans) a été sauvée d’un enlèvement commis par trois individus, qui l’ont menacé avec une arme blanche. Ils ont été tous arrêtés et présentés devant le parquet près le tribunal de Tipasa sous les chefs d’inculpation de «constitution d’une association de malfaiteurs», «enlèvement avec menace à l’arme blanche», «atteinte à la pudeur», «destruction volontaire de biens d’autrui», «possession d’arme blanche de catégorie 6», «atteinte à la vie personnelle d’autrui», et «désobéissance à un avertissement émanant d’agents compétents». Toujours selon le même communiqué, la libération de cette jeune fille a été possible grâce à une plainte introduite par deux victimes qui se trouvaient avec elle, au lieu dit «Corniche de Chenoua», où elles ont été surprises par le stationnement d’un véhicule touristique, avec à son bords trois individus, qui les ont menacées à l’arme blanche, avant de prendre de force la jeune fille avec eux, vers une destination inconnue. Les investigations menées par les services compétents de la Gendarmerie nationale, ont permis, est-il ajouté, de «déterminer le lieu où se trouvaient les ravisseurs, qui ont résisté aux ordres et avertissements (pour se rendre) émis par les gendarmes, avant de prendre la fuite, en dépit du fait que les lieux étaient cernés par les enquêteurs et deux sections de sécurité et d’intervention». C’était compter sans le professionnalisme des enquêteurs qui ont réussi à identifier le véhicule utilisé dans l’enlèvement de la jeune fille, qui a été intercepté au barrage fixe de Hamdania, où les éléments de la bande ont été arrêtés et la victime libérée. Le véhicule a été, également, saisi parallèlement à une arme blanche et une épée de 60 cm de long, est-il ajoute de même source.

Saisie de 107 000 euros dissimulés dans des chaussures à l’Aéroport d’Alger
Les services de Douane ont saisi jeudi 107 000 euros dissimulés dans les chaussures d’une passagère à l’Aéroport international d’Alger «Houari-Boumediene», a-t-on appris auprès de leur direction générale.
La somme d’argent a été trouvée sur une passagère qui s’apprêtait à prendre le vol de 15 heures à destination de Dubaï, a précisé la même source.

Arrestation d’une personne en possession d’un drone PNJ à Ch’lef
Une personne, en possession d’un drone PNJ équipé d’une caméra à haute définition, a été arrêtée par la brigade de recherche et d’investigation relevant du groupement de la Gendarmerie nationale de Ch’lef, indique jeudi la cellule de communication de ce corps sécuritaire. Selon un communiqué rendu public, l’opération a été réalisée «grâce à des informations portant sur une personne (37 ans) en possession d’un drone. Une souricière a été tendue à cet individu, avant son arrestation, avec la saisie du drone en question», est-il ajouté. L’enquête, toujours en cours à propos de cette affaire, a également permis, selon la même source, «la saisie d’un télescope au niveau du domicile du suspect, en plus d’un téléphone portable sans puce».