feu de forets

INCENDIES DE FORÊTS À L’EST DU PAYS : La piste d’actes terroristes et subversifs retenue

Le parquet de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, section nationale de lutte contre les crimes terroristes et subversifs, a informe lundi l’opinion publique, dans le cadre de la lutte contre les feux de forêt ayant touché le mois d’août dernier plusieurs wilayas du pays telles que Sétif, Jijel et El-Tarf, des faits constituant des actes subversifs, des réquisitions parvenues des parquets de la République près les tribunaux de ces régions accompagnées de rapports informatifs et de procédures d’instruction réalisés par la Police judiciaire. Ces rapports, poursuit la même source, font ressortir que les forêts situées dans le ressort juridictionnel de ces tribunaux «ont été incendiées délibérément » et « fait plusieurs victimes et des dégâts matériels importants ». Les éléments préliminaires de l’enquête ont établi que ces incendies ont été commis dans l’intention de semer l’effroi au sein de la population et de créer un climat d’insécurité, souligne la même source. Le parquet de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, section de lutte contre les crimes terroristes et subversifs, a requis, par ailleurs, et en application des dispositions des articles 211 bis 16 et suivants du Code de procédure pénale, 87 bis, 87 bis 6 du Code pénal, les parquets de la République concernés de se dessaisir de l’enquête ouverte dans ces affaires à son profit. Pour rappel, les incendies ayant touché plusieurs wilayas de l’Est dont notamment El-Tarf, le 7 et le 8 août derniers avaient causé la mort d’au moins 36 personnes et dévasté 5.670 hectares du couvert végétal dont 1.164 hectares de forêts. Plusieurs suspects soupçonnés d’être impliqués dans ces incendies ont été arrêtés par les services de sécurité.
Ania Nch