CHUFFAGE

ILS FONT DES RAVAGES ET ILS CONTINUENT À ENDEUILLER LES FAMILLES ALGÉRIENNES : Gare à l’utilisation des appareils de chauffage contrefaits

Comme chaque année à l’approche de l’hiver et la chute des températures. le marché algérien est inondé par différentes marques et modèles d’appareils de chauffage et de chauffe-bains contrefaits ou bien défectueux. Ces derniers sont, en effet l’une des causes des intoxications domestiques au monoxyde de carbone. Un gaz toxique qui ne se voit pas et ne se sent pas. Des grandes surfaces et points de ventes d’appareils de chauffage ont été pris d’assaut, ces derniers jours à Alger par de nombreux algériens. Une gamme diversifiée de chauffage a été proposée aux citoyens par des vendeurs et des revendeurs et le consommateur, dans tout cela peut faire son choix. Ce dernier est obligé de se procurer un chauffage pour bien chauffer cet hiver. Mais ce choix ne sera pas toujours évident car il peut tomber, à tout moment, sur des appareils défectueux ou en panne. Lors de notre virée dans quelques magasins spécialisés en produits et accessoires pour appareils électroménagers implantés à Alger pour constater la qualité des ces appareils, nous avons rencontré une cliente dans une boutique en électroménager, venue rendre son chauffage. Le vendeur refuse de reprendre son appareil défectueux. D’après elle, tout fonctionnait parfaitement et : «après je me suis rendue xompte que l’appareil est défectueux grâce à un mauvais montage», nous a-t-elle confié. Et de préciser : «j’avais peur de ça, maintenant ces appareils de chauffage défectueux font des ravages en Algérie et ils sont particulièrement dangereux pour la santé des Algériens». Egalement, un autre riverain, abordé en faisant ses courses à la rue «Didouche Mourad» à Alger. Ce dernier déplorera, en outre le dysfonctionnement d’appareils de chauffage : «La contrefaçon représente aujourd’hui un véritable danger pour nous tous», dénonce-t-il encore. Pour sa part, Mohamed, un spécialiste du froid et traitement d’air met en cause la qualité de certains appareils de chauffage, précisant aussi que certains appareils importés ou locaux sont aussi défectueux. Par ailleurs, de l’avis de certains spécialistes, la majorité des décès par asphyxie sont causés par la mauvaise prévention en matière de sécurité, le mauvais montage et l’installation de ces équipements par un personnel non qualifié. Comme ils insistent, en particulier, sur les dangers que peuvent occasionner les appareils usités et réinstallés à nouveau, invitant, dans ce contexte les citoyens à s’assurer de leur état avant leur nouvel usage.

« 89 décès par asphyxie au monoxyde de carbone depuis le début 2018 »
Par ailleurs et selon le dernier bilan de la Protection civile, les asphyxies et intoxications par gaz brûlés et autres combustibles ont coûté la vie à 89 citoyens, depuis le début de l’année en cours. Le bilan de cette institution fait également ressortir que plus de 2928 personnes ont été incommodées ou intoxiquées en 2017, qui ont pu sauvées, à la suite de l’inhalation des gaz brûlés et monoxyde de carbone. De même, les services de la Protection civile appellent à la vigilance face aux risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Ces mêmes services ont, dans ce cadre, tenu à rappeler aux citoyens les consignes de sécurité impératives à respecter afin de préserver leur vie et éviter les dommages qui peuvent être générés.
Mehdi Isikioune