Bounedjah

Il confirme ses débuts en trombe cette saison : Bounedjah arrive à son 21e but en Ligue des champions d’Asie

On l’avait déjà dit dans ces mêmes colonnes. L’international algérien, Baghdad Bounedjah, qui a vécu un exercice compliqué la saison passée, est en train de revenir en force. il réussit d’ailleurs parfaitement ses débuts 2020/2021 avec un nouveau but inscrit en Champions League d’Asie contre Al Nasr pour le compte de la cinquième journée de la phase de poules qui se déroule actuellement à Doha.
Le buteur algérien a réussi à égaliser pour sa formation qatarie, Al-Sadd, à la 87e minute face à Al Nasr d’Arabie Saoudite. Bien placé dans la surface, il profite d’un contrôle loupé par un coéquipier pour crucifier le portier australien Brad Jones.
En évitant la défaite des siens, il maintient intactes les chances de qualification d’Al Sadd en 1/8e de finale.
Muet lors des trois premiers matchs de la saison, Bounedjah a inscrit 7 buts lors de ses 8 derniers matchs, dont 4 en Champions League. En tout et pour tout, l’enfant d’Oran en est à son 21ème but dans la prestigieuse compétition asiatique interclubs. On rappelle à ce propos, que l’attaquant algérien s’est déjà illustré dans cette compétition au cours de l’exercice 2018/2019, en étant nominé pour le titre de meilleur attaquant de l’édition en question. Cette distinction fut le fruit du parcours de premier ordre réalisé par l’intéressé pour l’occasion. Lors de sa participation à l’édition 2018 de la Ligue des champions d’Asie, le champion d’Afrique avec la sélection algérienne avait réussi à inscrire pas moins de 13 buts qui l’ont consacré meilleur buteur de cette édition. Un butin qui lui a permis d’égaler le record détenu pas Moriké (2013) et Adriano (2016). Le montée en puissance de Bounedjah intervient au bon moment, vu que la sélection algérienne sera appelée dès le 5 octobre prochain à effectuer un stage dans un pays européen qui s’étalera jusqu’au 14 du même mois et au cours duquel elle disputera deux matchs amicaux contre probablement le Ghana et le Cameroun.

H. S.