EN Algérie

Il a innové en optant pour le 3-4-3 contre la Tanzanie : Le choix risqué de Madjer

Comme on pouvait s’y attendre, la sélection algérienne s’est imposée sans peine face à son homologue tanzanienne, jeudi soir en match amical, le troisième des Verts sous l’ère de Rabah Madjer.

Cette rencontre intervient quelques jours avant une autre du même genre contre l’Iran, un véritable test selon les observateurs, surtout qu’il s’agit d’un adversaire qui prépare le prochain Mondial pour lequel il est qualifié. Il faut dire que la principale remarque tirée de cette rencontre contre la modeste formation tanzanienne, est ce système de jeu inédit adopté par Madjer et ses adjoints. Les Fennecs ont joué pour la circonstance avec un 3-4-3 qu’ils ont tenté tant bien que mal d’assimiler, même si la valeur de l’adversaire ne permettait pas de faire un jugement objectif sur la réussite des coéquipiers du capitaine, Carl Medjani, à s’adapter avec le schéma tactique proposé par leur staff technique. En tout cas, Medjani lui a reconnu, en fin de partie, que la Tanzanie n’était pas cette formation qui allait mettre en difficultés les Verts. «Avec tout le respect que je dois aux Tanzaniens, mais ils restent un adversaire de petit calibre face auquel on ne peut jubiler pour l’avoir battu, avec un score lourd soit-il. Mais toujours est-il, il est très intéressant pour nous les joueurs d’avoir réussi à inscrire quatre buts, car ça permet de nous mettre davantage en confiance. Cela dit, en croisant le fer à l’avenir avec des équipes de calibre meilleur, nous allons élever notre niveau. On est en phase de construction, et petit à petit nous arriveront sûrement à retrouver la place qui était la notre sur le plan international», a déclaré le capitaine du Club Algérie à l’issue de la rencontre. Déjà, la bande à Madjer aura la possibilité de jauger ses capacités le 27 de ce mois, en donnant la réplique à l’Iran dans un match programmé en Autriche. C’est l’avis même de Medjani, qui a précisé qu’il s’agit d’un rendez-vous très intéressant contre une formation mondialiste. On devrait donc s’attendre à ce que les camarades de Riyad Mahrez élèvent le niveau contre les Iraniens et se montrer plus ‘’sérieux’’ sur le terrain par rapport à ce qui a été le cas face à la Tanzanie.
Hakim S.