Scanner

HOPITAL MUSTAPHA PACHA D’ALGER : Acquisition de deux IRM et d’un scanner

Le CHU Mustapha Pacha d’Alger se dotera prochainement de deux appareils d’Imagerie par résonnance magnétique (IRM) et d’un appareil scanner, a annoncé, à l’APS, le directeur de cet hôpital, Abdeslam Bennana. Acquis pour un montant de 450 millions de DA, ces trois appareils, qui seront prochainement en service, sont jugés de haute performance permettant des diagnostics très précis, d’une utilité autant pour les soins que pour la recherche, indique la même source. Par ailleurs, le service obstétrique et gynécologie de l’EHU Mustapha Pacha fait l’objet d’une opération de réhabilitation conformément aux critères en vigueur dans les hôpitaux mondiaux, a fait savoir le même responsable qui précise qu’un montant de 300 millions de DA a été alloué à cette opération dont les travaux devront prendre fin cette année. En attendant la fin des travaux, poursuit la même source, un service d’obstétrique a été ouvert, à titre provisoire, au niveau d’un bloc relevant du service ophtalmologie. Selon toujours le même responsable qui fait état des différentes insuffisances que connaît l’EHU, devenu un espace pour les sans-abri et un parking sauvage contenant plus de 4 000 véhicules qui sont garés anarchiquement, entravant même l’entrée et la sortie des ambulances. Ajoutant les cas d’agression enregistrés sur les médecins, infirmiers et agents, l’EHU connaît une grande pression marquée par l’affluence, en grand nombre, de patients de différentes wilayas du pays. De son côté, le directeur de l’Établissement hospitalier spécialisé en cancérologie « Pierre et Marie Curie », Boumezrag Omar a appelé à la révision du statut de l’établissement hospitalier et la nécessité de le classer comme « Centre national » du fait de la forte affluence de malades de différentes wilayas du pays sur ce centre, ajoutant que son budget ne lui permet pas de prendre en charge et d’acquérir les médicaments nécessaires aux patients. Selon M. Boumezrag « l’établissement hospitalier dispose de trois accélérateurs linéaires de particules, un nombre qui reste insuffisant pour prendre en charge tous les cas enregistrés et la nécessité d’ouvrir d’autres centres régionaux à l’effet de lutter contre le cancer et d’atténuer la pression sur le Centre « Pierre et Marie Curie ».
Yousra Hamedi