Golden Globes : Birdman fait la course en tête

Le film du Mexicain Alejandro Inarritu récolte 7 nominations. The Imitation Game et Boyhood sont en lice pour 5 statuettes chacun lors de la cérémonie du 11 janvier. Par contre, ni Deux Jours, Une Nuit ni Mommy n’ont été retenus dans la catégorie du meilleur film étranger. Jusqu’où s’arrêtera Birdman? L’histoire de cette star de film de super-héros sur le déclin tentant un come-back est arrivée, ce jeudi, en tête des nominations des Golden Globes avec 7 sélections. Le long métrage du Mexicain Alejandro Inarritu (Babel) était déjà en pole position, la veille, aux SAG Awards, les récompenses décernées par le syndicat des acteurs.

L’association hollywoodienne de la presse étrangère (HFPA), qui remettra ses prix le 11 janvier à Los Angeles, a retenu Birdman dans les catégories meilleure comédie, meilleur scénario, meilleur réalisateur, meilleure musique, meilleur acteur (pour Michael Keaton qui pourrait comme son personnage redevenir un comédien recherché), meilleurs seconds rôles (pour ses camarades Emma Stone et Edward Norton). Deux autres favoris attendus de la saison complètent le podium. Le biopic sur le mathématicien, héros de 1939-1945, Alan Turing, The Imitation Game et la chronique familiale au long cours de Richard Linklater,Boyhood. Ces deux œuvres récoltent 5 sélections qui profitent à leurs acteurs. Vedette désignée de cette saison des prix, le Britannique Benedict Cumberbatch, le Sherlock de la BBC, devra rivaliser avec son “jumeau” Eddie Redmayne (Stephen Hawking dans The Theory of Everything), les sombres Steve Carell (Foxcatcher) et Jake Gyllenhaal (Nightcall). Sans oublier David Oyelowo, Martin Luther King dans Selma. La bataille s’annonce rude: quatre de ces acteurs campent des personnalités ayant existé. Un genre toujours très populaire. The Imitation Game et Boyhood se retrouveront dans les catégories meilleur second rôle féminin (Keira Knightley vs Patricia Arquette), meilleur drame et meilleur scénario.

Une année indécise
The Theory of Everything n’est pas loin avec quatre citations, suivi de Gone Girl, Foxcatcher et Selma. Arrivant tardivement dans la course, Selma précise son statut d’outsider. Le film historique sur la lutte pour les droits civils concourt dans les catégories meilleur acteur, meilleur film et meilleure chanson originale. Dans cette section se trouvera notamment Lana Del Rey et Lorde, qui défendra son tube Yellow Flicker Beat, entendu dans Hunger Games. Chez les actrices, Jennifer Anniston a bien vent en poupe avec Cake. Elle affrontera Felicity Jones (Mme Hawking dans The Theory), la glaciale Rosamund Pike de Gone Girl, Reese Witherspoon débridée dans Wild et Julianne Moore malade précoce d’Alzheimer dans Still Alice. L’actrice rousse pourrait même repartir avec un deuxième trophée. Elle est nommée dans la catégorie meilleure actrice de comédie pour Maps to the Stars de David Cronenberg, qui lui avait valu le prix d’interprétation à Cannes. Dans cette autre catégorie, elle sera opposée à la jeune Quvenzhané Wallis (Annie), Helen Mirren (Hundred Foot Journey), Emily Blunt (Into the Woods) et Amy Adams (Big Eyes).
Du côté des comédies, le poétique Grand Budapest Hotel de Wes Anderson se porte bien avec 3 nominations, de même que le biopic sur le peintre Margaret Keane de Tim Burton, Big Eyes et la comédie musicale Into the Woods. La diversité des films choisis, 24, et le nombre, plutôt également réparti, des nominations suggèrent une saison des prix encore indécise et ouverte dans une année dominée par les productions indépendantes. Il faudra attendre les premières remises de trophées pour se donner une idée. Quant à savoir, si cette liste préfigure celle des Oscars, attention à ne pas tirer de conclusions hâtives, la HFPA a un fonctionnement fort différent des Academy Awards.

Unbroken, Interstellar, Mommy snobés
Comme les SAG Awards mercredi, les Golden Globes ont enfin brillé par leur mépris envers American Snipper de Clint Eastwood et Unbroken d’Angelina Jolie, totalement oubliés de la liste. Interstellar émerge péniblement avec une nomination pour sa bande originale. Le prometteur A Most Violent Year de J.C. Chandor ne parvient à caser que Jessica Chastain. Les films francophones n’ont guère eu plus de chance. Ni le Saint Laurent de Bonello, ni Mommy du Canadien Xavier Dolan, ni Deux Jours, Une Nuit des frères belges Dardenne avec Marion Cotillard n’ont réussi à se glisser dans la course au Golden Globe du meilleur film étranger. À leur place, la HFPA a préféré Ida (Pologne), Force majeure (Suède), Leviathan (Russie), Tangerines Mandariinid (Estonie) et la coproduction production franco-germano-israélienne Le Procès de Viviane Amsalem (Israël). Seul rescapé tricolore, le compositeur Alexandre Desplat nommé pour la musique de The Imitation Game. Les Golden Globes récompensent aussi les meilleures séries télévisées. Fargo cumule le plus de nominations (5) suivie par True Detective (4). Games of Thrones, Downton Abbey, House of Cards, Orange is the New Black tirent aussi leur épingle du jeu, ainsi que les nouvelles fictions The Affair, Jane The Virgin, The Knick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>