Ghardaia

Ghardaïa : trois enfants victimes d’une intoxication, dont un décède

Trois enfants d’une même famille à Berriane (45 km au nord de Ghardaïa) ont été victimes d’une intoxication, dont un est décédé, a-t-on appris mercredi auprès du directeur de la Santé et de la population de Ghardaïa, Ameur Benaissa. L’une des victimes (7 ans) est décédée à son admission à l’hôpital, tandis que les deux autres (4 et 5 ans) ont été évacuées aux urgences où elles ont reçu les premiers soins et un contrôle médical et se trouvent actuellement dans un état stable qui ne suscite pas d’inquiétude, a-t-on précisé au niveau des urgences de l’hôpital. Une autopsie médico-légale est effectuée à l’hôpital « Brahim Tirichine » de Ghardaïa pour déterminer avec exactitude la cause de la mort de la victime de l’intoxication, selon la DSP. Une enquête judiciaire est également ouverte par les services compétents pour déterminer les circonstances exactes de cette intoxication.

Démantèlement d’une bande criminelle spécialisée dans le cambriolage de domiciles
Les services de la Sûreté de wilaya d’Alger ont démantelé une bande criminelle composée de quatre (4) individus spécialisée dans le cambriolage de domiciles, a indiqué mercredi un communiqué de ces services. Les services de la Sûreté de wilaya d’Alger, représentés par la brigade criminelle de la circonscription centre de la Police judiciaire, ont démantelé une bande criminelle, composée de quatre individus âgés entre 21 et 28 ans, spécialisée dans le cambriolage de domiciles », a précisé la même source. « Sur la base d’informations et après notification du Parquet territorialement compétent, un plan a été élaboré lequel a permis d’appréhender les suspects et de récupérer 119 millions de centimes, 5 200 euros et trois (3) téléphones portables », a ajouté le communiqué. Après achèvement des procédures légales, les suspects ont été présentés devant le Parquet territorialement compétent pour association de malfaiteurs en vue de préparer un vol par escalade, en réunion et à l’aide d’un véhicule motorisé, a souligné la même source.

L’ex-DG du quotidien « El-Djoumhouria » Ben Ameur Boukhalfa n’est plus
L’ex-directeur général du quotidien « El-Djoumhouria » Benameur Boukhalfa s’est éteint, mercredi à Oran, à l’âge de 74 ans, des suites d’un malaise, a-t-on appris auprès de ce média public. Le défunt a effectué l’essentiel de sa carrière médiatique au journal « El-Djoumhouria » paraissant à Oran dont il a rejoint l’équipe en mars 1969 pour occuper le poste de rédacteur en chef puis celui de directeur technique. Feu Benameur Boukhalfa a été nommé en 1991 au poste de directeur général de ce quotidien jusqu’à son départ à la retraite en novembre 2012. Il a également exercé dans la presse privée participant dans les années 1990, en compagnie d’un groupe de journalistes, à la création du journal « L’Opinion » paraissant en langue française. Reconnu pour son efficacité et son professionnalisme, Feu Benameur Boukhalfa a contribué à la formation d’une génération de journalistes tout au long de sa carrière professionnelle. Il sera inhumé, ce mercredi après la prière d’El Asr, au cimetière d’Aïn El Beïda d’Oran. En cette douloureuse épreuve, le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a exprimé ses sincères condoléances à la famille du défunt et à tout le personnel d’ »El-Djoumhouria », priant Allah, le Tout-Puissant, de l’accueillir dans Son vaste paradis et d’accorder aux siens patience et réconfort. A son tour, le DG de l’APS, Samir Gaïd a présenté, en son nom et au nom des journalistes et personnels de l’Agence, ses sincères condoléances à la famille du défunt.

Un réseau criminel spécialisé dans le vol de véhicules tombe à Constantine
Les éléments de la brigade criminelle relevant du service de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Constantine, ont mis fin aux activités d’une bande de criminels, composée de six (6) personnes et spécialisées dans le vol de véhicules, activant à travers le territoire national, a-t-on appris mardi auprès des responsables de ce corps de sécurité. L’arrestation des six criminels est intervenue suite au dépôt de plusieurs plaintes par des citoyens, victimes de vol de leur véhicule dans la région Est du pays, a précisé la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté de wilaya. Les informations parvenues à cette brigade et les intenses investigations des services de sécurité ont permis de démanteler le réseau de voleurs de voitures de plusieurs marques, et de saisir un véhicule utilisé par ces criminels. Les enquêtes engagées et l’intensification des recherches sur instruction des services compétents du parquet spécialisé, ont permis d’identifier des membres de cette bande et leur arrestation dans une wilaya limitrophe, a précisé la même source. La poursuite des enquêtes, a-t-on révélé, a confirmé que ces individus, âgés entre 22 et 35 ans, étaient impliqués dans des vols de véhicules dans des wilayas limitrophes et sur le territoire de compétence des services de la gendarmerie nationale où des mesures ont été prises à leur encontre, en étroite collaboration avec les services spécialisés.

États-Unis : gaspillage de millions de doses de vaccin anti-COVID dû au ralentissement de la vaccination
Des millions de doses de vaccin contre la COVID-19 inutilisées sont sur le point d’être gaspillées aux Etats-Unis, où les taux de vaccination continuent à baisser malgré la recrudescence des nouvelles infections. Depuis l’autorisation d’utilisation d’urgence des premiers vaccins anti-COVID aux États-Unis l’hiver dernier, les données fédérales montrent que les États américains ont reçu le nombre impressionnant de 720 millions de doses de vaccin, et que plus de 570 millions de ces doses ont été administrées à ce jour, selon ABC News. Les données fournies par les États montrent cependant que des millions de doses de vaccin n’ont toujours pas été injectées, notamment en raison d’une baisse significative du nombre de personnes souhaitant se faire vacciner. De nombreuses doses restent donc inutilisées dans les réfrigérateurs, ou sont simplement jetées à la poubelle à travers le pays. Des millions de doses de vaccin anti-COVID ont déjà été gaspillées, restent inutilisées ou expireront dans les semaines ou les mois à venir, a indiqué ABC News, citant des responsables de la santé et des données fournies par les États américains.

295 migrants secourus depuis dimanche par l’Ocean Viking en Méditerranée
L’Ocean Viking, le navire de secours en mer de l’association SOS Méditerranée, a effectué entre mardi et mercredi deux nouveaux sauvetages de personnes tentant de rejoindre l’Europe, ce qui porte à 295 le nombre de migrants secourus à son bord depuis dimanche. Le premier sauvetage, décrit comme « éprouvant » par SOS Méditerranée, a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi au large de la Libye. Les 72 personnes secourues, dont des femmes et des enfants, se trouvaient sur « un pneumatique en détresse, dans une obscurité totale, au milieu de vagues de trois mètres » et « ont été retrouvées sans gilets de sauvetage », a expliqué l’ONG, dont le siège se trouve à Marseille, dans le sud-est de la France. « Tous les rescapés étaient épuisés » et un homme « s’est effondré pendant l’évacuation », selon SOS Méditerranée, qui affrète l’Ocean Viking en partenariat avec la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). Mercredi, le navire a porté secours à une autre « embarcation pneumatique en détresse » au milieu de « vagues de plus de deux mètres », dans laquelle se trouvaient « 59 personnes en danger de mort imminent », a poursuivi l’ONG. Dimanche et lundi, le navire humanitaire avait déjà effectué deux sauvetages, secourant respectivement 70 et 94 migrants, ce qui porte à 295 le nombre de rescapés pris en charge à bord de l’Ocean Viking, dont 132 mineurs non accompagnés.