FUITE DE PÉTROLE D'UN OLÉODUC À TOUGGOURT  

FUITE DE PÉTROLE D’UN OLÉODUC À TOUGGOURT : La corrosion du pipeline derrière l’incident

Une fuite de pétrole s’est produite jeudi matin (15 octobre) au niveau d’un oléoduc situé dans la commune de Ghamra, à 20 km de la ville de Touggourt, et qui n’a causé le déversement que de «très faibles» quantités de pétrole, a annoncé le ministère de l’Énergie dans un communiqué, le soir du même jour, qui précise que les équipes de Sonatrach ont mis en place tous les moyens pour récupérer ces volumes et nettoyer les surfaces impactées.

«Pour le moment, les équipes de Sonatrach se sont déplacées sur les lieux pour s’enquérir de la situation et de l’origine de la fuite de pétrole » survenue au niveau du PK143 de l’oléoduc OB1 reliant Haoud El Hamra à Béjaia, a indiqué le même communiqué. Mais « les premières observations indiquent qu’il s’agit d’une fuite due à la corrosion du pipeline qui est l’un des plus vieux pipelines construits en Algérie depuis les années 50 entre Hassi Messaoud et Béjaia », a ajouté la même source. « Les quantités de pétrole déversées sont très faibles, et les équipes de Sonatrach ont déjà mis en place tous les moyens nécessaires pour récupérer ces volumes et nettoyer les surfaces impactées », a poursuivi le ministère, assurant que la réparation du pipeline « sera  réalisée rapidement pour le remettre en fonctionnement ». Le ministère a expliqué également que, dès le début de l’écoulement du pétrole en surface, les vannes de sécurité ont été fermées par la Sonatrach pour limiter les volumes déversés. Par ailleurs, « toutes les mesures ont été prises par la compagnie Sonatrach, pour la sécurisation des lieux avec la mise en place d’un périmètre de sécurité », a souligné le ministère dans son communiqué qui précise que la réparation de l’oléoduc a « déjà démarré le jour même » à 15H00.
Hamid Mecheri