Front polisario-Russie : Une importante délégation sahraouie en visite à Moscou

La question sahraouie et ses derniers développements politiques et sécuritaires seront au menu de la visite, aujourd’hui à Moscou, d’une délégation du Front Polisario, a indiqué hier le représentant sahraoui en Russie. Conduite par Mhamed Khaddad, coordonnateur sahraoui avec la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental (Minurso), la délégation comprend également la secrétaire générale de l’Union nationale des femmes sahraouies, Fatma Mehdi, a précisé le représentant du Front
Polisario en Russie Ali Salem Mohamed Fadhel. Les responsables du Front Polisario «informeront la partie russe, aussi bien la classe politique que la société civile, des derniers développements dans la lutte que mène le peuple sahraoui pour sa liberté et son autodétermination», a souligné M. Ali Salem, ajoutant que les deux parties évoqueront à Moscou, les démarches lancées par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et son envoyé personnel, Horst Köhler, en vue de parvenir à une solution pacifique garantissant l’autodétermination du peuple sahraoui.
Selon le représentant du Front Polisario à Moscou, la Direction sahraouie a récemment pris note avec satisfaction du rapport du Secrétaire général de l’ONU soumis au Conseil de sécurité fin mars sur le Sahara occidental, tout en réaffirmant son attachement au processus de paix et son soutien aux efforts onusiens, dans le but de parvenir à une solution pacifique garantissant l’autodétermination du peuple sahraoui.
Le Sahara occidental, territoire non autonome occupé illégalement par le Maroc, depuis 1975, est potentiellement riche en matières premières, notamment le phosphate, en ressources halieutiques du fait que ses zones maritimes sont les plus poissonneuses au monde. La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a établi, à travers ces arrêts (les 21 décembre 2016 et 27 février 2018), que toute exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental sans le consentement du peuple sahraoui, représenté légalement par le Front Polisario, constitue une violation de son droit à l’autodétermination, un droit imprescriptible pour le peuple d’un territoire non-autonome. D’autre part le président sahraoui, Brahim Ghali, a reçu un message de condoléances de la part du Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres, dans lequel il lui a exprimé ses sincères condoléances, suite à la disparition du représentant sahraoui, à l’ONU, Ahmed Boukhari et a réitéré l’engagement de l’ONU à parvenir à une solution politique, garantissant au peuple sahraoui son droit inaliénable à l’autodétermination. «J’ai appris avec une grande affliction le décès du représentant du Front Polisario à New York, Boukhari Ahmed, des suites d’une longue maladie… Je saisi cette triste occasion pour transmettre mes sincères condoléances à la famille du défunt et au Front Polisario», a écrit Guterres dans son message adressé au président Sahraoui. «Boukhari était un diplomate expérimenté, respectable et un homme de principes ayant défendu avec ferveur un règlement politique du conflit au Sahara occidental et légué une importante contribution, à travers ses démarches diplomatiques à New York», a indiqué le SG de l’ONU, dans son message, estimant que «sa disparition est une grande perte pour le Front Polisario». Guterres a saisi cette occasion pour réaffirmer l’engagement de l’ONU à parvenir à une solution au conflit sahraoui.
«En cette pénible épreuve, je voulais réitérer l’engagement de l’ONU à mettre fin au conflit au Sahara occidental qui dure depuis si longtemps, à travers la reprise du processus de négociation lancé par le Conseil de sécurité pour parvenir à une solution juste mutuellement acceptable qui garantit le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination», a ajouté Guterres. Ahmed Boukhari a été inhumé dimanche au camp des réfugiés de la wilaya de Smara dans un climat de recueillement et d’émotion en présence du président sahraoui, Brahim Ghali, des membres du secrétariat national du Front Polisario, des membres du gouvernement et des représentants de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso), ainsi que de délégations étrangères amies. La dépouille mortelle du représentant du Front Polisario auprès des Nations unies était arrivée samedi à l’Aéroport international Houari Boumediene d’Alger à bord de l’avion d’Air Algérie, en provenance de la capitale espagnole Madrid, avant d’être transférée au camp de Smara.
La Présidence sahraouie avait annoncé le décès du représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, membre du secrétariat national du Front Polisario, le militant Boukhari Ahmed, mardi dernier des suites d’une longue maladie.
M. B.