Accueil ACTUALITÉ Forum des Nations Unies pour la jeunesse algérienne : satisfecit de Cristina...

Forum des Nations Unies pour la jeunesse algérienne : satisfecit de Cristina Amaral

0

À l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la jeunesse 2015, correspondant au 12 août de chaque année, le Centre d’information des Nations unies (Cinu) a tenu, hier, un forum au centre culturel Azzedine-Médjoubi, Sidi-M’hamed, sous le thème «L’Engagement civique des jeunes en Algérie».  Mme Cristina Amaral, coordinatrice résidente du Système des Nations unies en Algérie, a prononcé une allocution mettant en exergue l’engagement civique des jeunes au sein de la société. Selon elle, la jeunesse a besoin d’être accompagnée pour la conception de ses propres activités. Aussi, des experts dans les différentes spécialités se sont succédé pour expliquer le rôle primordial que doit jouer la jeunesse, au sein de la société, pour développer ses capacités dans tous les domaines de la technologie et autres spécialités, afin de contribuer à tout développement pour le bien-être de l’humanité. La jeunesse doit être initiée dans le développement durable concernant les énergies renouvelables, l’énergie solaire, éolienne, hydraulique et géothermique. Le développement social qui concerne les déchets mal gérés contribuant à la pollution et aggravant le réchauffement climatique. Aussi, pour le développement économique, à savoir le gaz de schiste, qui est une énergie fossile, les ressources en eau et le réchauffement climatique et ses conséquences négatives. Cette année, les Nations unies fêtent leurs 70 ans et s’apprêtent à adopter les nouveaux objectifs de développement durable en septembre 2015. Les 15 prochaines années offrent une opportunité unique pour un dividende démographique, et les investissements en matière de santé des jeunes.
Appuyer les jeunes pour accomplir leur potentiel et être capables d’opérer une saine transition de l’adolescence à l’âge adulte pour de meilleures perspectives d’avenir. La Journée de la jeunesse 2015 témoignera de l’importance des jeunes, comme acteurs et moteurs de la société, et réunira un forum de jeunes Algériens et de professionnels du développement, issus du milieu associatif, entrepreneurial et environnemental. Ils présenteront des Mini Talk sur leurs expériences en matière d’engagement civique.
Plusieurs ateliers interactifs ont fait l’objet de débats sur ce thème 2015. À cet effet, il faut citer la participation et citoyenneté, l’éducation et l’emploi, la santé, le développement durable. Ce forum vise à promouvoir la participation et l’engagement civique des jeunes, afin qu’ils puissent apporter leur pleine contribution au bien-être social de la jeunesse, de la société, et bâtir un modèle de développement durable.
Le forum a mis en exergue les succès des jeunes Algériens qui ont réussi à produire un impact social et/ou économique, à travers leurs projets. L’objectif du forum est de renforcer la participation et l’engagement civique des jeunes dans l’optique d’un développement social durable. Accroître l’investissement dans le capital humain des jeunes, afin d’assurer, à tous, une vie en bonne santé et promouvoir le bien-être pour tous.
Encourager la jeunesse algérienne à entreprendre des actions positives pour le développement de notre société.
Promouvoir les valeurs des Nations unies de paix et d’investissement, de participation et d’émancipation de la jeunesse. Créer une connexion entre les agences du Système des Nations unies en Algérie et les leaders de la jeunesse algérienne. Tel est notamment l’esprit du projet de l’Unesco pour renforcer les réseaux de jeunesse en Méditerranée. Des objectifs sont au cœur des projets pour offrir aux jeunes l’espace et les compétences nécessaires à leur développement qui rejaillit sur l’ensemble de la société. Les jeunes doivent être considérés comme des moteurs de changement et pas seulement comme des bénéficiaires ou des cibles. Cela suppose de renforcer les échanges et la coopération entre les générations pour que les jeunes soient réellement parties prenantes des politiques qui leurs sont destinées. Dans ce monde qui change à une vitesse inouïe, les jeunes se posent en partenaires, d’une valeur inestimable, capables de proposer des solutions pertinentes. Des mouvements de jeunesse et des groupes d’étudiants bousculent les structures traditionnelles du pouvoir et réclament un nouveau contrat entre les États et les sociétés.
Les jeunes dirigeants ont apporté des idées neuves, pris des mesures volontaristes et se sont mobilisés, par les biais des médias sociaux. Des millions de jeunes manifestent pour le respect de leurs droits et demandent à s’impliquer dans la société.
Ils luttent courageusement contre les taux de chômage qui les frappent durement. Ils se révoltent contre l’injustice et plaident pour que des mesures soient prises au niveau mondial pour venir en aide aux populations et à la planète. Aussi, il a été évoqué le bénévolat qui est un moyen idéal pour améliorer la société qui est, de surcroît, pratiquement à la portée de tout un chacun. Les jeunes peuvent également unir leurs forces à celles des Nations unies pour la conception des objectifs de développement durable.
Lazreg Aounallah

Article précédentHadj-2015: début de dépôt des demandes de visa aux Lieux saints, à Alger
Article suivantAbdelaziz Medjahed, général-major à la retraite explique le remaniement de l’ANP : «un choix symbolique pour passer le flambeau»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.