Formation professionnelle à Bouira : 943 femmes au foyer inscrites

La rentrée professionnelle, session de février de cette année, a été marquée, selon le compte-rendu de la Direction de la formation et de l’enseignement professionnels de Mila lors de la 1ère session ordinaire de l’APW, par un engouement particulier des femmes au foyer aux diverses formations qualifiantes offertes. Selon le même document, pour la précédente rentrée de septembre 2014, pas moins de 590 places pédagogiques ont été réservées à la femme au foyer et 15 postes pour les jeunes détenus issus des divers établissements pénitentiaires de la wilaya.
Les modes de formation, les spécialités ouvertes et les objectifs escomptés de la session sont définis à l’issue d’une réunion de coordination tenue en décembre 2014 pour élaborer le plan annuel de formation, selon les besoins immédiats du marché de l’emploi local. Ce choix de formation se fait en collaboration des différents secteurs qui devraient exprimer leurs besoins. En travaux publics, l’on note la création des filières de chauffage central, de conducteur d’engins (pour les jeunes de 16 à 20 ans). Le secteur de la justice demande l’ouverture des formations en coiffure pour hommes, le jardinage, la peinture en bâtiment et informatique. Pour promouvoir la pêche et améliorer l’exploitation des ressources halieutiques que recèlent les retenues collinaires de Mila, le secteur de la pêche maritime s’est attelé à organiser des formations en faveur des pêcheurs, en collaboration avec la Chambre régionale de pêche maritime de Sétif au niveau du CFPA de Sidi-Merouane. Pallier au manque de main-d’œuvre qualifiée dans le domaine agricole, des spécialités en élevage, en apiculture et des recyclages en direction des agriculteurs ont été assurés par le secteur de la formation professionnelle de la wilaya de Mila. Le nombre des nouveaux stagiaires inscrits pour cette seconde rentrée professionnelle a frôlé les 4376, dont 755 en mode résidentiel, 1723 en apprentissage, 88 en formation passerelle, 59 en formation qualifiante, 153 en formation conventionnelle avec les établissements pénitentiaires, 231 inscrits en milieu rural, 348 en cours du soir et 943 inscrites en formation de femmes au foyer. L’on constate que la majorité des femmes désirant poursuivre une formation qualifiante sont de la région sud de la wilaya de Mila : 293 à Chelghoum-Laïd et 109 au CFPA de Telaghma. Cependant dans la région nord, l’on ne dénombre que 132 femmes inscrites au centre de formation professionnelle Mila 2.
A. Ferkhi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>