formamtion professionnelle

FORMATION PROFESSIONNELLE À BECHAR : 7 057 stagiaires, dont 2 860 filles, pour 102 spécialités

La ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels Hoyam Benfriha a mis en exergue mardi à Bechar l’apport du secteur au développement économique du pays par son adaptation aux besoins des différentes wilayas, notamment du Sud, en leur offrant une main d’œuvre qualifiée et spécialisée.

« Les différents centres et instituts nationaux supérieurs de formation et d’enseignement professionnels (INSFP) constituent un apport très important au développement des wilayas, notamment celles dans le Sud du pays, où le secteur s’est adapté à leurs besoins en matière de formation de main-d’œuvre spécialisée dans des activités liées à plusieurs domaines, tels l’agriculture, le tourisme, l’exploitation minière, le bâtiment et les travaux publics », a affirmé Mme Benfriha lors d’une rencontre avec les responsables et cadres du secteur dans la wilaya.

« Par nos structures de formation et d’enseignement professionnels dans la wilaya de Bechar, par exemple, nous voulons donner aux stagiaires, à travers une formation de qualité, de réelles opportunités d’entrer dans le monde du travail et appliquer leur savoir acquis, pour contribuer au développement de cette région à forte potentialités agricoles, touristiques et minières », a-t-elle souligné lors de cette rencontre organisée à l’INSFP Mabkhouti Lahcen, spécialisé dans la formation de techniciens supérieurs en Bâtiment et Travaux publics.

« Les futurs et importants projets retenus pour la wilaya de Bechar, notamment dans l’énergie solaire, seront pourvoyeurs de main d’œuvre, grâce aux formations dispensées actuellement dans nos établissements de formation dans la wilaya », a-t-elle ajouté.

La ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels a annoncé, dans ce cadre, la création prochaine d’un INSFP spécialisé dans l’agriculture, notamment l’agronomie saharienne à Abadla (88 km au sud de Bechar), dans le but de renforcer la formation spécialisée en la matière.

Avec la réalisation de cet INSFP, dont les études viennent d’être finalisées, le secteur pourra mettre sur le marché du travail une ressource humaine qualifiée sur laquelle s’appuiera le développement du secteur agricole dans la wilaya de Bechar et des autres régions dans le Sud-ouest du pays, a expliqué la ministre, à l’issue de sa visite de travail d’une journée dans la wilaya.

La wilaya de Bechar compte actuellement trois INSFP, soit 900 places pédagogiques, neuf centres de formation professionnelle totalisant 3.025 places pédagogiques, sept structures de formation et d’enseignement professionnels relevant du secteur privé avec 525 places pédagogiques et un Institut national de formation et d’enseignement professionnels à distance.

Actuellement, sont recensés 7.057 stagiaires, dont 2.860 filles, qui suivent une formation dans les 102 spécialités offertes dans les différents centres et INSFP de la wilaya, encadrés par 164 encadreurs pédagogiques et 364 agents relevant des services administratifs et techniques, selon les responsables locaux du secteur.

Auparavant, la ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels s’était rendue au chef-lieu de la wilaya de Béni-Abbes (240 km au sud de Bechar) où elle a visité, en compagnie des autorités locales, les différentes structures de l’INSFP spécialisées dans la formation de techniciens supérieurs dans les métiers de l’hôtellerie et du tourisme.Cet établissement compte actuellement une centaine de stagiaire en formation.