Trophée

FINALE DE LA COUPE ARABE DE LA FIFA ALGÉRIE 2 – TUNISIE 0 : Les Verts remportent le Graal !

On croisait les doigts pour la sélection algérienne, car après un parcours héroïque en coupe arabe, elle ne méritait nullement de perdre en finale face à une bonne équipe tunisienne.

Finalement, les Verts étaient encore au rendez-vous hier, même s’ils ont eu un début difficile au cours duquel ils ont mis du temps pour entrer dans la partie. Pendant ce temps, la défense algérienne a certes paniqué mais elle n’a nullement lâché, tout en attendant que la tempête passe pour porter le danger dans le camp adverse.
Une stratégie qui a d’ailleurs failli payer grâce notamment à Meziani qui avait la balle de l’ouverture du score sur les pieds. Il s’agissait de la plus nette occasion de scorer pendant les 20 premières minutes. Belaili, fidèle à ses traditions, a semé la panique dans la défense tunisienne, mais son caviar à Brahimi n’a pas été saisi par ce dernier. Ces deux alertes ont permis au jeu de s’équilibrer entre les deux parties, et c’est en toute logique que la première mi-temps se termine par un nul vierge.
Le suspense va encore durer, car la deuxième mi-temps allait être encore plus longue, pendant laquelle aucune des deux formations n’a réussi à prendre le dessus. Mais chacune des deux défenses a passé un temps chaud, tellement les raids se succédaient d’un côté comme de l’autre.
Mais il était écrit quelque part que le sort de la rencontre ne va pas être scellé dans le temps réglementaire. Recourir aux prolongations devenait alors inévitable. Une situation que les Verts ont déjà connue en quarts de finale contre le Maroc. Ils avaient les ressources nécessaires pour aller au bout de leur rêve. C’est Sayoud d’ailleurs qui va montrer la voie du sacre en fusillant le gardien tunisien dès la première période des prolongations. Les Algériens qui ont cédé lors des trois précédentes rencontres à chaque fois qu’ils menaient au score, tenaient cette fois-ci à préserver leur maigre acquis. Malgré la fatigue, les protégés de Bougherra ont bien résisté. Mieux, ils vont mettre un terme aux derniers espoirs des Aigles de Carthage dans les derniers instants de la partie. Un deuxième but signé Brahimi qui consacre l’Algérie championne du tournoi pour sa troisième participation dans cette compétition.
Outre le trophée décroché haut la main, les Algériens ont eu droit à une prime mirobolante de l’ordre de 5 millions de dollars. Deux ans et demi après le trophée africain, voilà les Verts procurer à nouveau la joie à tout un peuple.
Hakim S.