FCE : installation du représentant du Forum à Berlin

En marge du Forum d’affaire algéro-allemand, le président du FCE, Ali Haddad a installé, le 11 janvier 2016, le membre honoraire du Forum des Chefs d’Entreprise à Berlin, Zine El Abidine ARTEBAS, en présence des vice-présidents du FCE, Mohamed BAIRI et Mohamed Laid BENAMOR, du Président de la Commission Relations Internationales, Mr Mehdi BENDIMERAD et de plusieurs membres. Pour le président du FCE, « la rencontre économique Algéro-Allemande, forte de la délégation représentative de notre organisation et de la qualité des échanges et des opportunités qui seront discutées, en plus de cette cérémonie, augurent de prémices heureuses pour le partenariat algéro-allemand». L’installation du membre honoraire s’inscrit dans cette démarche. Elle répond également à la volonté du Forum de renforcer sa présence à l’international.HADDAD a tenu à rappeler que «l’action du FCE en matière de relations internationales vise à organiser un cadre adapté et évolutif permettant de promouvoir le partenariat de nos entreprises, à dynamiser le développement de leurs capacités d’exportation, et à nouer durablement des relations avec les organisations susceptibles de nous apporter savoir-faire et expertise».A rappeler que le FCE a installé au courant de l’année 2015 des membres honoraires à : Dubaï, Paris, Madrid, Londres, New York et Los Angeles.

Service national : poursuite de la régularisation de la situation des citoyens âgés de 30 ans et plus
La régularisation de la situation vis-à-vis du Service national des citoyens âgés de trente ans et plus jusqu’au 31 décembre 2014, se poursuit dans de « bonnes conditions », indique mercredi à Alger un communiqué du ministère de la Défense nationale. « Le ministère de la Défense nationale informe que la régularisation de la situation vis-à-vis du service national des citoyens âgés de trente (30) ans et plus jusqu’au 31 décembre 2014, décidée par son Excellence Monsieur le président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, se poursuit dans de bonnes conditions », précise la même source. Depuis le début de cette opération au mois de mars 2011 et jusqu’au 31 décembre 2015, le nombre de citoyens ayant bénéficié de mesures présidentielles est estimé à 218.101, dont 2.939 résidants à l’étranger, selon le communiqué. Cette opération a également permis, ajoute la même source, la régularisation de 558.805 retardataires des classes jusqu’à 2012. « Le ministère de la Défense national porte à la connaissance des citoyens que les centres du Service national continueront à accueillir et à prendre en charge, avec toute la diligence requise, les personnes concernées qui se présenteront et ce, indépendamment des calendriers des passages fixés antérieurement ».

Gendarmerie nationale : des chiens entraînés à la détection de drogues dures opérationnels pour la première fois en Algérie
Le Commandement général de la Gendarmerie nationale s’est doté mardi de chiens entraînés à la détection de drogues dures comme la cocaïne et l’héroïne. Lors d’une visite d’inspection au Centre national d’instruction cynophile de Bainem (Alger), le commandant de la Gendarmerie nationale, le général major Menad Nouba a souligné « l’importance du recours aux chiens entraînés à la détection de drogues dures comme la cocaïne ». Le chef de service communication au Commandement de la Gendarmerie nationale, le colonel Abdelhamid Kerroud, a précisé dans une déclaration à la presse que « des chiens viennent d’être entraînés pour la première fois en Algérie à la détection de drogues dures (cocaïne, héroïne) ». Ces chiens sont opérationnels dès aujourd’hui à Alger en attendant leur généralisation aux autres wilayas du pays, a-t-il ajouté.Le Centre national d’instruction cynophile de la Gendarmerie nationale dresse des chiens selon les normes internationales pour la détection de drogues et d’armes et la recherche de criminels et de disparus.

Yennayer 2966 célébré à l’Hôtel de Ville de Paris
Une foule nombreuse est venue, mardi soir à l’Hôtel de Ville de Paris, célébrer Yennayer 2966, le nouvel an berbère, avec au programme un riche spectacle en musique et danses traditionnelles de la culture amazighe. Organisée par l’Association de culture berbère de Paris dans une somptueuse salle de l’Hôtel de Ville de Paris, la soirée s’est déroulée en présence de la maire de Paris, Anne Hidalgo, et de l’ambassadeur d’Algérie en France, Amar Bendjama. Avant le début du spectacle, les organisateurs ont salué l’inscription de l’officialisation de tamazight dans le projet de révision constitutionnelle, initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et rendu un vibrant hommage à l’un des chefs historiques de la révolution algérienne, Hocine Aït Ahmed, décédé à la fin décembre, un homme épris de paix, de droit et d’égalité». Le spectacle a débuté par la suite avec un achwiq de Na Aldjia, mère du défunt chantre de la chanson Kabyle, Matoub Lounès. Avant de céder la scène une pléiade d’artistes berbères, une troupe de danse traditionnelle des berbères marocains s’est produite devant un millier de personnes.