Extension des superficies agricoles équipées en techniques d’irrigation : Plusieurs mécanismes adoptés à Ghardaïa

L’extension des superficies agricoles équipées en techniques d’irrigation localisée bénéficie d’une attention particulière dans la wilaya de Ghardaïa, à travers la vulgarisation et la sensibilisation à l’économie d’eau, a affirmé à l’APS le directeur des services agricoles (DSA), Mustapha Djekboub.

S’exprimant à l’occasion de la journée de vulgarisation agricole organisée au siège de l’Office des établissements de jeunes, en présence d’agriculteurs et des autorités locales, le DSA a indiqué que plusieurs mécanismes ont été adoptés pour inciter les agriculteurs à la modernisation de leurs réseaux d’irrigation, notamment par la distribution de kits de goutte-à-goutte ainsi que la vulgarisation et la promotion des techniques d’économie d’eau d’irrigation. Selon un document bilan remis à cette occasion à l’APS, le secteur agricole à Ghardaïa enregistre une progression généralisée de la production, à la faveur de la dynamique insufflée par les différents programmes mis en œuvre par les pouvoirs publics pour la promotion de l’investissement dans le secteur. Cette progression est la conséquence de l’extension de la superficie agricole utile (S.A.U) en irrigué sous-pivot, passant de 12 230 hectares en 2000 à 26 519 ha en 2008, pour atteindre en 2018 une superficie arable de 58.508 ha répartis à travers 17 072 exploitations et une population vivant de l’agriculture estimée à 31 000 âmes, soit 20% de la population active de la wilaya de Ghardaia, indique le bilan des services agricoles. Considérée comme le moteur principal de développement de l’économie locale, l’agriculture a réalisé des avancées considérables dans la wilaya qui est devenue une référence en matière d’autosuffisance alimentaire et pour la qualité de ses produits agricoles. En dépit d’un climat sec et d’une rareté de la pluviométrie, la région a connu un engouement d’ investisseurs agricoles encouragés par les facilitations d’acquisition de terre et la mobilisation des ressources hydriques souterraines lancées par les pouvoirs publics en réalisant à travers la wilaya 760 forages pour un débit de 28 492 litres/s, 6 270 puits pour un débit de 10 465 litres/s, 2 138 bassins de stockage d’une capacité globale de 215 000 m3, plus de 1 000 km linéaires de réseau électrique et plus de 550 km de pistes agricoles, a détaillé le DSA de Ghardaia. De nouvelles perspectives s’ouvrent pour le secteur de l’Agriculture dans la wilaya de Ghardaïa avec l’achèvement en 2019 de la réalisation de 110 km de branchement des périmètres agricoles au réseau électrique et l’ouverture de 270 km de pistes agricoles, a ajouté le premier responsable du secteur. Les services de l’agriculture de la wilaya de Ghardaïa ambitionnent d’augmenter à l’horizon 2019, la surface agricole utile (SAU) pour la faire passer de 58 508 à plus de 60 000 hectares, orientés vers les cultures oasiennes, particulièrement la phúniciculture, les cultures maraichères stratégiques telles la pomme de terre, les agrumes et l’oléiculture ainsi que les cultures céréalières. L’intensification de la production fourragère (la luzerne et le maïs), aliment essentiel pour le cheptel bovin laitier estimé actuellement à 4 006 têtes, est prévu afin d’accompagner le développement de la filière lait dans la wilaya qui produit 25 800 000 litres/an, dont une grande partie dans la région de Guerrara surnommé ‘’bassin laitier’’, ainsi que la production de viande rouge et blanche. Ces efforts et investissements des pouvoirs publics dans le secteur de l’agriculture vise à créer les conditions propices pour relever les défis par la concrétisation de l’autosuffisance alimentaire et la réalisation de la sécurité alimentaire. Une attention particulière est accordée au tissu organisationnel des professionnels agricoles, avec la création de six filières du secteur dans la wilaya pour les accompagner et les appuyer aux impératifs de la commercialisation ainsi que l’octroi des aides.