Evincés de la liste des 23 : Feghouli et Medjani lâchés par Raouraoua

Tout le monde a été surpris de constater que les deux capitaines de la sélection algérienne, en l’occurrence, Carl Medjani et Sofiane Feghouli, ont sauté de la liste des 23 joueurs qui seront concernés par la CAN-2017. Une surprise de taille, signée le technicien belge George Leekens, qui ne s’est pas gêné de se passer des services de deux cadres des Verts, avant un rendez-vous aussi important comme celui de la CAN. Les spéculations vont d’ailleurs bon train sur les raisons ayant poussé le technicien belge à agir de la sorte. Le sujet sera d’ailleurs certainement abordé avec insistance lors de la conférence de presse qu’il animera ce matin au centre des médias du complexe olympique Mohamed-Boudiaf. En attendant, tout indique que la décision de Leekens obéit à deux facteurs : l’un sportif et l’autre d’ordre disciplinaire. En effet, depuis qu’il a rejoint West Ham, Feghouli ne faisait que de rares apparitions sous les couleurs des ‘’Hammers’’. Cela lui a valu d’abord de perdre son statut de titulaire au sein de la sélection algériennes avant de sortir définitivement des plans de Leekens en prévision de la CAN. D’ailleurs, rien que pour le mois de décembre, qui a vu pourtant West Ham disputer six matchs, l’ancien valencien n’a eu droit qu’à 33 minutes de jeu lors des deux dernières sorties des siens. Un volume de jeu loin de lui permettre de postuler à une place parmi les Fennecs lors du voyage gabonais. Idem pour Medjani qui, après avoir débuté la saison dans le onze du nouveau promu de la Liga, en l’occurrence Leganes, a vite perdu ce statut pour devenir un habituel remplaçant. Cette nouvelle situation s’est vite répercuté sur son rendement, comme l’atteste du reste sa petite prestation contre le Nigeria en novembre dernier. L’entraîneur national qui l’a fait sortir ce jour-là, à 20 minutes de la fin des débats, s’est rendu compte qu’il ne pouvait plus compter sur Medjani du moment qu’il ne joue même pas en club.
Cela était d’ailleurs prévisible, depuis que Leekens a déclaré récemment qu’il a failli évincer un autre cadre du ‘’Club Algérie’’ de sa liste, à savoir Yacine Brahimi, pour la même raison. Néanmoins, pour le cas du joueur de Porto, ce dernier est revenu de loin pendant le mois de décembre en enchaînant les titularisations, conjuguées à des prestations très honnêtes. L’autre raison qui aurait également incité Leekens à écarter Medjani et Feghouli de son effectif, serait leur rôle dans les incidents qui s’étaient produits avant et après le match contre le Cameroun, des incidents ayant conduit au départ prématuré de l’ex-entraîneur national, le Serbe Milovan Rajevac. Depuis, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a mis les deux joueurs dans le collimateur.
H. S.