Huile

ENQUÊTE SUR LA PÉNURIE DE PRODUITS ALIMENTAIRES : La commission parlementaire peaufine son rapport

Mise en branle le 13 janvier dernier dans sa mission consistant à débusquer les tenants et les aboutissants qui seraient derrière les pénuries de produits alimentaires de base, l’huile de table notamment, la commission d’enquête parlementaire s’attèle à peaufiner son rapport avant de le remettre à qui de droit. Ainsi, selon le député Smail Kouadria, président de la commission des affaires économiques, du développement, de l’industrie, du commerce et de la planification de l’Assemblée populaire nationale, la commission d’enquête se réunira demain, pour peaufiner son rapport sur la crise de pénuries touchant des produits de base et dont le consommateurs algérien en a payé le prix fort.
Cité par le site d’information « sabqpress », Le président de cette commission a déclaré que ce rapport d’enquête est le résultat d’une série de visites de terrain effectuée chez des producteurs et des distributeur de l’huile de table et d’autres produits à large consommation. Ces visites ont été faites dans les wilayas d’Adrar, Bordj Badji Mokhtar, Mila, Oum El Bouaghi, Oran, Mascara et Bejaïa.
Selon ce député, les membres de la commission, à travers des visites d’inspection effectuées dans les usines, ont examiné les conditions de production, les quantités de stockage, le mode de distribution, la communication avec les grossistes et le suivi de la chaîne de distribution. Il s’agit en fait de déterminer les raisons de la pénurie et des prix élevés des produits concernés. Cette commission s’est penchée ainsi sur les parties impliquées dans le processus et les problèmes derrière les opérations de contrôle des services concernés. Selon la même source, le rapport consiste en une présentation de cas sur les causes de la pénurie des biens à la consommation, en particulier l’huile de table, ainsi qu’une proposition de solutions pour mettre fin à cette crise dans les marchés des produits de base. Comme le rapport compte également les avis d’experts et d’acteurs de la sphère économique nationale, ainsi que des propositions émanant de producteurs et de représentants d’organisations de protection des consommateurs.
F. G.