Deglet Nour

EN 2017, L’ALGÉRIE EN A EXPORTÉ POUR ENVIRON 50 MILLIONS DE DOLLARS : Le label de deglet nour se cherche une extension à l’export

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a appelé, hier lors de l’ouverture du 4eme Salon international des dattes de Biskra, en présence de 140 exposants nationaux et étrangers, à augmenter les quantités exportées de dattes pour répondre à la demande croissante sur ce fruit au niveau des marchés internationaux, rappelant ainsi les facilités offertes en la matière aux producteurs et exportateurs. Bouazghi relève aussi dans son intervention que la branche  » datte » reste l’un des systèmes de production les plus importants de nos régions désertiques, occupant maintenant une place importante dans la politique de développement agricole et rural, en raison de ses avantages différenciés et de son poids dans l’économie nationale, et aussi grâce à son développement et ses revenus à l’exportation, son rôle dans la nutrition et la consommation ainsi que ses multiples utilisations dans le domaine des industries agroalimentaires, des industries traditionnelles ou même dans l’alimentation de bétail. Par ailleurs, il a estimé nécessaire de reconsolider la richesse des palmiers, dans le cadre de l’agriculture « Oasis » à travers de nouvelles implantations et l’expansion de leurs zones dans le appelant, dans ce sillage à la maîtrise et à l’amélioration des techniques de production et ce dans le but de valoriser ses composants et une meilleure utilisation des techniques de mécanisation et de modernisation. Plus concrètement, le ministre a insisté, en outre, sur l’amélioration du rendement et la qualité des dattes, en particulier celles ayant une valeur ajoutée dans l’économie nationale. évoquant l’exportation des dattes, Bouazghi est revenu sur la nécessité de promouvoir l’exportation de ce fruit en diversifiant les marchés et en fournissant un environnement économique aux producteurs et exportateurs grâce au soutien qui leur est destiné et en accompagnant les agriculteurs dans la réalisation de leurs activités de développement dans des conditions appropriées. Il a, par la même occasion, affirmé que l’Etat a apporté tout son soutien au développement de la culture du palmier-dattier. également, le ministre a soutenu que cette initiative est devenue une tradition de la région pour déterminer ce qui a été réalisé dans le domaine de la mise à niveau et du développement de la richesse des dattes et des produits à base de dattes, aux niveaux local et national. Il est à noter, dans ce sillage, que ce salon a vu la participation de 140 exposants nationaux et étrangers, dont plus de 30 ambassadeurs et représentants de missions diplomatiques en Algérie (Hongrie, Venezuela, Vietnam, Corée du Sud, Indonésie, Tunisie et Sénégal) qui ont également assisté à l’ouverture.
M. I.